toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une journaliste de France Inter, radio de propagande, propose aux musulmans de saisir la justice « pour blasphème » contre les caricatures de Mahomet…


Une journaliste de France Inter, radio de propagande, propose aux musulmans de saisir la justice « pour blasphème » contre les caricatures de Mahomet…

Patricia Martin recevait dimanche 18 octobre le président de la Fondation de l’Islam de France et le recteur de la mosquée de Bordeaux.

C’est une petite phrase qui n’est pas passée inaperçue. Au lendemain de la couverture de l’événement quelque peu controversée de la part de France Inter (accusée de ne pas voir traité l’événement pendant de longues heures), c’est une de ses journalistes qui s’est illustrée en dénonçant le blasphème après la décapitation de l’enseignant, Samuel Paty, à Conflans Sainte-Honorine. Dans la matinale de France Inter, dimanche, Patricia Martin recevait Ghlaeb Bencheikh, le président de la Fondation de l’Islam de France, ainsi que Tareq Oubrou, le recteur de la mosquée de Bordeaux. Elle a lancé que le « délit de blasphème devait se régler au tribunal ». Une sortie rapidement épinglée par d’autres journalistes ou observateurs à l’instar d’Annette Levy Willard, qui lui ont d’abord fait remarquer que le « blasphème » n’était pas un « délit ». L’essayiste Gilles-William Golnadel note que la journaliste du service public a invité les musulmans à protester contre les caricatures, mais que « l’excellent Ghaleb Bencheikh lui a rétorqué qu’ils seraient déboutés ».

Manque de connaissances

Beaucoup se sont moqués de sa non-connaissance de la loi, d’autres ont demandé si elle était vraiment journaliste ? Un internaute souligne que « Patricia Martin parle d’une chose dont elle n’a même pas pris la peine de consulter la définition et la situation au regard du droit en vigueur en France qui n’est pas encore théocratique ». Pour un autre, ce sont « avec des islamo-gauchistes comme Patricia Martin que des fous d’Allah se sentent autorisés à commettre leur barbarie ».

Ghaleb Bencheikh a, lui, répété que les « citoyens musulmans et à leur tête leurs responsables, doivent d’une manière nette, sans ambages, se désolidariser de l’hydre islamiste ».

Source Valeursactuelles

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Une journaliste de France Inter, radio de propagande, propose aux musulmans de saisir la justice « pour blasphème » contre les caricatures de Mahomet…

    1. c.i.a.

      J`adore les collabos islamo-gauchistes, ils sont toujours heureux,de scier un peut plus chaque jour, la branche sur laquelle ils sont assis
      Cette conne suicidaire anti- blasphèmes, va sans doute attendre avec impatience l`acceptation de la charia.

      Pour ceux qui se disent pourquoi toujours l`islam,et non pas les autres religions, tous simplement les autres religions ne produisent pas des psychopathes monstrueux… à la chaîne!!!

    2. doudou

      cette pute de journaleuse collaboratrice,doit etre collée avec un muse pour proposer aux islamistes de saisire la justice »laxiste »!

    3. alauda

      L’inculture de cette propagandiste à carte de presse est sidérante. Elle n’a pas même assez de compétence journalistique pour consulter la page Wikipédia consacrée au « délit de blasphème » qui n’existe pas en France, qui a même été supprimé récemment dans la petite enclave germanisée du Grand Est.

      Une pauvre cloche au son fêlé.

    4. Pinhas

      Son pauvre cerveau aurait besoin d’un bon détartrage .
      Comment peut-on laisser cette personne proférer sur les ondes de tels insanités alors que des innocents se font assassiner par ceux qu’elle défend .
      Cette femme est une  »Pousse au crime  » car elle encourage les islamistes à poursuivre leur guerre envers des humains qui ne réclament rien d’autre que Vivre en Paix et en Fraternité .
      Il est urgent , plus qu’urgent de dégager de cette France devenue le refuge de nos pires ennemis ceux qui la TUE.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *