toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Occitanie : les caricatures de Charlie Hebdo projetées sur les façades des deux hôtels de région de Toulouse et Montpellier


Occitanie : les caricatures de Charlie Hebdo projetées sur les façades des deux hôtels de région de Toulouse et Montpellier

En hommage au professeur décapité Samuel Paty, la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, a annoncé que les caricatures de Charlie Hebdo seraient projetées sur les hôtels de région de Toulouse et Montpellier, ce mercredi.

Le geste est symbolique. Alors qu’un hommage national aura lieu dans la cour de la Sorbonne mercredi en mémoire de Samuel Paty, les caricatures de Charlie Hebdo seront projetées sur les façades des deux hôtels de région de Toulouse et Montpellier. «L’Occitanie s’associe à l’hommage de la Nation à Samuel Paty. J’ai décidé que soient projetées demain sur les façades des hôtels de Région, à Toulouse et Montpellier, les caricatures des dessinateurs de Charlie Hebdo, dont certains tués lors de l’attentat terroriste du 7/01/15», a indiqué la présidente de la région Occitanie (PS), Carole Delga dans un communiqué.

Lors des attentats de janvier 2015, plusieurs dessinateurs de Charlie Hebdo ont été tués pour avoir dessiné ces caricatures représentant le prophète Mahomet. Le journal satirique avait décidé de les republier en septembre dernier à l’occasion de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015. Après l’assassinat de Samuel Paty, décapité vendredi après avoir montré ces mêmes caricatures à ces élèves, plusieurs appels à diffuser ces dessins ont été lancés.

Pour Carole Delga, il s’agit là «d’un acte fort qui rejoint la décision de Région de France de publier, avec l’éducation nationale, un ouvrage rassemblant les caricatures religieuses et politiques de la presse régionale et nationale». Un acte qui a une résonance particulière à Toulouse huit ans après les attaques perpétrées par Mohammed Merah. En mars 2012, le «tueur au scooter» avait fait vivre plusieurs jours d’effroi aux Toulousains en tuant d’abord un militaire musulman, Imad Ibn Ziaten, puis deux autres militaires, Mohamed Legouad et Abel Chennouf, avant de s’en prendre à l’école juive Ozar Hatorah (rebaptisé depuis Ohr Torah), à Toulouse. Il avait alors assassiné le rabbin Jonathan Sandler puis ses enfants Arieh, 5 ans, et Gabriel, 3 ans, ainsi que Myriam Monsonégo, 8 ans, la fille du directeur de l’école.

Carole Delga l’a d’ailleurs rappelé, avec l’assassinat de Samuel Paty, il s’agit de la deuxième fois qu’une école est prise pour cible: «Huit ans après l’attentat à Toulouse, un acte terroriste vient frapper notre école pour la seconde fois dans notre pays. Si elle est une cible, c’est parce qu’elle enseigne à chacune et chacun les fondements même de la citoyenneté, cette volonté de faire société malgré nos différences, cette valeur universelle qui fait de la diversité une richesse». Les caricatures de Charlie Hebdo seront projetées sur les hôtels de région de Toulouse et de Montpellier de 17h à 21h, juste avant l’hommage national rendu à Samuel Paty, prévu à 21h.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    208 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap