toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Marseille : il y a 3 ans, Laura et Mauranne étaient tuées, l’une poignardée à mort, l’autre égorgée, aux cris de “Allah Akbar”, par un clandestin tunisien


Marseille : il y a 3 ans, Laura et Mauranne étaient tuées, l’une poignardée à mort, l’autre égorgée, aux cris de “Allah Akbar”, par un clandestin tunisien

C’est un attentat qui a profondément marqué les esprits à Marseille. En pleine journée le 1er octobre 2017, deux étudiantes, deux cousines ont été tuées au couteau sur le parvis de la Gare Saint-Charles à Marseille. L’assaillant avait été tué par des militaires d’une patrouille de l’opération Sentinelle. L’acte, revendiqué par l’Etat Islamique, a été qualifié d’attentat.

Une plaque commémorative est depuis installée sur le parvis pour rendre hommage à ces deux jeunes filles de 20 ans.

Maritima


Laura Paumier, 21 ans, et Mauranne Harel, 20 ans, sont les dernières victimes de la lâcheté collective face au totalitarisme islamique. Laura était élève infirmière, engagée dans le scoutisme. Mauranne était étudiante en médecine.

Les deux cousines ont été l’une égorgée, l’autre éventrée, dimanche, gare Saint-Charles, à Marseille. Le tueur, Ahmed Hanachi, criait «Allah akbar» en plongeant son couteau. Il a été abattu par un réserviste en patrouille. L’État islamique l’a reconnu comme un de ses «soldats».

Le Tunisien de 29 ans vivait clandestinement. Il avait été arrêté sept fois depuis 2005 pour de la petite délinquance, sans avoir jamais été expulsé. Deux jours avant qu’il n’assassine, la canaille avait été interpellée pour vol, à Lyon, puis relâchée. Laura et Mauranne sont mortes des renoncements de la République et des belles âmes à protéger les citoyens de l’immigration de peuplement et de l’islam conquérant qu’elle amène.

Le Figaro

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Marseille : il y a 3 ans, Laura et Mauranne étaient tuées, l’une poignardée à mort, l’autre égorgée, aux cris de “Allah Akbar”, par un clandestin tunisien

    1. Slam

      A rappeler aux détracteurs de Zemmour lorsqu’il parle des migrants soi-disant mineurs qui ne causent que du chaos en France. Ces migrants sont incompatibles avec la société française pour laquelle ils n’ont aucun respect puisque de toute façon ils ne respectent rien ni personne.

    2. Rosa SAHSAN

      Et dire que le parquet de Paris vient encore de condamner l’excellent Eric Zemmour.
      En revanche, le Rimbaud des cités j’ai nommé Nick Conrad, vous savez le Verlaine des banlieues et qui veut niquer les français, et tuer les bébés, alors pour lui c’est juste la liberté d’expression.
      ROSA

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *