toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Laïcité à l’école : la majorité des dérives est “liée à l’islamisme, marquées par l’influence croissante du salafisme”


Laïcité à l’école : la majorité des dérives est “liée à l’islamisme, marquées par l’influence croissante du salafisme”

L’ancien inspecteur général de l’Education nationale Jean-Pierre Obin s’est une nouvelle fois inquiété de l’islamisation dans les écoles françaises.

L’ancien haut fonctionnaire va appeler la République « à réagir ». C’est à l’occasion d’un « séminaire national des coordonnateurs des équipes Valeurs de la République », prévu à la Sorbonne à Paris ce mardi 13 octobre, que Jean-Pierre Obin essayera de faire réfléchir le gouvernement sur l’islamisation dans les écoles. Cet ancien inspecteur général de l’Education nationale a sorti en août dernier un livre intitulé « Comment on a laissé l’islamisme pénétrer l’école » (éditions Hermann). Il y alarme sur les dérives en majorité « liées à l’islamisme », a-t-il expliqué dans un entretien au Parisien publié ce lundi 12 octobre. Ces dérives seraient notamment « marquées par l’influence croissante du salafisme dans un certain nombre de quartiers », a-t-il déploré.

Ne plus « fermer les yeux » 

Pour Jean-Pierre Obin, cela fait « plus de vingt ans que la République se laisse attaquer sans réagir » face à la montée de l’islamisme dans l’enseignement public et surtout « dans ces quartiers ghettos qui sont devenus des enclaves salafistes ». Il a particulièrement visé les « hommes politiques, de droite et de gauche, qui ont adopté des attitudes idéologiques faisant le lit des islamistes ». Mais aussi des « enseignants » qui restaient muets par « manque de courage, idéologie ou manque de formation ». Les chefs d’établissement et les cadres de l’institution y seraient aussi pour quelque chose, car ils auraient « fermé les yeux par couardise », a assuré l’ex-lanceur d’alerte.

Les exemples sont nombreux et affolants. Cela va « de la viande halal qui est réclamée à la cantine – et quand elle ne l’est pas, il ne faut surtout pas qu’elle ait été mélangée aux légumes », jusqu’à l’enseignement de « l’histoire des “Trois Petits Cochons“ » pour les jeunes enfants – car un « opuscule salafiste a martelé que c’était un conte impur » – ou de « cours de biologie et d’histoire » qui sont parfois remis en question. Les cours de natation seraient aussi « séchés massivement par les filles sous prétexte d’allergie au chlore ». Jean-Pierre Obin s’est d’ailleurs félicité qu’Emmanuel Macron veuille « mettre fin aux certificats médicaux de complaisance ». « Récemment, il y a aussi la revendication de vestiaires séparés musulmans et non-musulmans », a ajouté l’ancien haut fonctionnaire. Il a même assuré dans Le Parisien : « Des élèves peuvent refuser d’examiner dans leur manuel le plan d’une église ou d’accepter que l’écriture a existé avant l’écriture arabe. »

Les solutions de l’auteur

S’il appelle le gouvernement à fermement réagir, Jean-Pierre Obin a déjà dessiné quelques propositions. L’une d’entre elles serait d’ « introduire davantage de mixité sociale dans les établissements scolaires ». Un « facteur premier de la réussite scolaire », s’est-il réjoui. « Former les enseignants à la laïcité » serait aussi envisageable pour l’auteur étant donné que seul 6% d’entre eux ont déjà suivi un stage à ce sujet. Enfin, Jean-Pierre Obin pense qu’il serait judicieux d’instaurer « à tous les concours de l’enseignement une épreuve sur la laïcité ». Quant à la loi sur le séparatisme, l’ancien Inspecteur académique a jugé que la décision d’Emmanuel Macron d’interdire l’école à domicile était une « bonne chose ». « Je n’avais pas pensé à la proposer dans mon livre, car c’est à la limite de la constitutionnalité », a-t-il finalement soufflé au Parisien.

Valeursactuelles

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Laïcité à l’école : la majorité des dérives est “liée à l’islamisme, marquées par l’influence croissante du salafisme”

    1. Cyrano

      Le problème en France est que nos penseurs ont la rapidité d’un pétard mouillé.
      Trop de tchatche, trop de parlote – influence croissante, ne plus fermer les yeux etc… DES ACTES ET VITE. — FISSA —

    2. doudou

      dans cette photo ,on ne voit pas beaucoup de petits français,par contre je remarque une profusion de petits musulmans,bientot ils seront majoritaires vis à vis des natifs,ça craint pour le pays.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap