toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Islam radical : le lent « réveil républicain » par Ivan Rioufol


Islam radical : le lent « réveil républicain » par Ivan Rioufol

Faut-il croire au « réveil républicain » annoncé, vendredi, par Emmanuel Macron ? Reconnaissons au chef de l’Etat d’avoir mis fin, dans les mots, au somnambulisme d’Etat face à l’islam radical.

« Force est de constater qu’il y a un islamisme radical qui conduit à nier les lois de la République, qui conduit à banaliser la violence (…) », a déclaré le chef de l’Etat, en visite aux Mureaux (Yvelines). Certes, on pourra ergoter sur le pléonasme contenu dans le recours à l’expression d’un « islamisme radical », qui semble vouloir déresponsabiliser l’islam de ses propres dérives. Cependant, il faut reconnaître à Macron de n’avoir pas reculé devant le procès en islamophobie et en racisme que ne manqueront pas de lui faire les tenants de cet islam politique et totalitaire, qu’il a choisi de dénoncer comme étant un « danger ».

Applaudissons donc à ce discours contre le « séparatisme islamiste », clairement et uniquement focalisé contre la nouvelle « contre-société », si souvent décrite ici. Récemment, un sondage Ifop a rappelé que 40% des Français musulmans et 75% des moins de 25 ans font passer leurs convictions religieuses avant les valeurs de la République.

Néanmoins, quand Macron prétend que « le chemin, c’est celui que je viens de tracer », il s’approprie un diagnostic qui a été fait par d’autres depuis des décennies. L’audace dont il se flatte est toute relative. D’autant que les mesures qu’il préconise, et qui s’étaleront dans le temps, ne répondent pas à l’urgence de la menace. En réalité, si le chef de l’Etat a rompu le tabou d’un islam radical intouchable, il n’a pas osé remonter à la source de son implantation en France.

La cause est à rechercher dans une constante immigration de peuplement et un abandon des exigences d’assimilation à la communauté nationale. Quand Macron constate : « Nous avons nous-mêmes construit notre propre séparatisme », en regrettant la participation de l’Etat à la ghettoisation des quartiers, il se laisse aller à la rituelle séance de culpabilisation face aux minorités. Cependant, les vrais responsables du séparatisme islamiste sont tous ceux, Macron compris, qui continuent à laisser venir une massive immigration musulmane appelée à devenir française par le droit du sol et de la nationalité automatique. Le réveil républicain, dont s’enorgueillit Macron, n’a ouvert qu’un oeil…

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Islam radical : le lent « réveil républicain » par Ivan Rioufol

    1. yacotito

      Ne jugeons pas macron a ses discours, faisons le à ses actes. Sa technique est de dire à son interlocuteur ce qu’il veut entendre mais ne rien faire derriere

    2. Cyrano

      Souvenez vous de Raymond Devos qui jouant du concertina disait :
      — Les hommes politiques sont comme cet instrument, plein de vent.–
      Manu n’échappe pas à la règle, je ne me fais aucune illusion.

    3. Robert Davis

      Non seulement on est trés trés trés LOIN du compte car l’islam radical n’est rien en comparaison du nombre gigantesque de mus en France qui pourront bientôt battre l’armée en avançant rien qu’avec des bâtons mais de toutesévidence ne fait un peu marche arrière que pour des raisons électoralistes s’étant rendu compte que même les gogos ont compris son jeu et il n’st plus sûr de gagner les prochaines élections. C’est de la comédie.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    224 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap