toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Essonne : si les Français sont sous le couvre-feu, dans les cités les dealers sont dans les rues et les fêtes sauvages se multiplient


Essonne : si les Français sont sous le couvre-feu, dans les cités les dealers sont dans les rues et les fêtes sauvages se multiplient

Les jeunes des cités de Grigny II et de la Grande Borne défient même parfois les policiers afin de continuer leurs trafics.

A 21 heures, plus personne dehors. Le gouvernement l’a annoncé, le couvre-feu prenait effet vendredi 16 octobre au soir à minuit. Sauf que ce n’est pas vraiment le cas partout, comme le décrit un reportage du Figaro qui est allé enquêter en Essonne dans deux des plus grandes cités d’Europe : Grigny II et la Grande Borne. Dans la première qui regroupe près de 14 000 personnes, les jeunes étaient encore dehors ce week-end même après l’heure du confinement annoncé. Eux ne soucient pas des descentes de police eut égard au confinement, mais à leur trafic de drogue qui pourrait être mis à mal. Un homme interrogé par Le Figaro craint que son « business » en prenne un coup, avec « un chiffre d’affaires qui va être divisé par deux ou quatre ».

Nos confrères décrivent aussi des scènes d’apéros entre jeunes devant les tours avec alcool et voitures de luxe, une femme qui a décidé d’organiser un barbecue sauvage, ou un tabac… qui ne ferme pas ses portes.

« Les flics ne tournent qu’à partir de 22 heures »

La situation n’est guère plus reluisante du côté de la cité de La Grande Borne. A cet endroit où les tours laissent places à des petits immeubles de quatre étages maximums, la délinquance et l’insécurité sont les maîtres-mots. Les policiers sont souvent pris pour cible. Selon les journalistes, les familles rentrent bien chez elles avant 21 heures mais les jeunes trainent dehors et les fast-foods ou quelques restaurants « jouent les prolongations ». Un gérant explique que « les flics ne tournent qu’à partir de 22 heures ».

Mais surtout, les journalistes assistent à de nombreuses « fêtes sauvages » organisées, comme à un rez-de-chaussée ou un DJ mixe devant une trentaine de personnes non masquées. Les forces de police arrivent finalement après 22h30 où s’engagent alors des courses-poursuites avec certains jeunes mais tous parviennent à s’enfuir ou à se réfugier dans des immeubles. Les policiers regrettent que le président ait pris ces mesures alors que « la machine n’était pas prête » mais annoncent « monter en puissance. »

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    178 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap