toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

De plus en plus de maires, opposés à la fermeture décrétée par Macron, autorisent l’ouverture des commerces au nom de l’égalité des chances vis à vis du commerce électronique et des hypers (Vidéo)


De plus en plus de maires, opposés à la fermeture décrétée par Macron, autorisent l’ouverture des commerces au nom de l’égalité des chances vis à vis du commerce électronique et des hypers (Vidéo)

Montauban, Châteaudun, Bonneval, Châlons-sur-Saône, Migennes, de Fresnay-sur-Sarthe, des Herbiers, Perpignan, Brive-la-Gaillarde, Béziers, la fronde des maires se développent contre la fermeture des commerces « non-indispensables » décrété par Macron.

Madame la maire de Montauban, Brigitte Barèges, l’explique très bien dans une vidéo :

Plusieurs élus et associations d’élus comme l’Association des maires de France (AMF) ont réclamé la réouverture de commerces de proximité fermés en raison du nouveau confinement. Des décisions pourtant illégales au regard de la loi.

«Le commerce de centre-ville déjà fragilisé par le premier confinement est animé par des entreprises de petite dimension qui n’ont pas la capacité de résister à une chute brutale et persistante de leur activité sans que soit mise en danger leur existence même», peut-on lire dans un communiqué de l’AMF publié le 30 octobre.

«Elles ne comprennent pas que des activités identiques aux leurs puissent être autorisées pour des entreprises de la grande distribution ou de la vente à distance, elles se trouvent ainsi placées dans une situation de grave déséquilibre de concurrence», a ajouté l’association selon laquelle «certains commerces comme les librairies ou les salons de coiffure pourraient relever des services de première nécessité».

De nombreuses voix se sont aussi élevées pour dénoncer la possibilité pour la Fnac et d’autres acteurs de la grande distribution de vendre des livres. Le gouvernement a fini par imposer le 30 octobre au soir, «par souci d’équité», la fermeture temporaire de leurs rayons culture.

Villes de France, association qui regroupe les villes de 10 000 et 100 000 habitants et leurs intercommunalités, a pour sa part appelé le gouvernement à «réviser sa position sur l’ouverture des commerces en centre-ville» et affiché sa disponibilité pour «trouver des solutions permettant, soit de rouvrir ces activités essentielles, soit à minima que les rayons des produits « non essentiels » des grandes et moyennes surfaces soient fermés». La vice-présidente Les Républicains de l’Assemblée nationale, Annie Genevard, a aussi pointé le désarroi des petits commerçants, la situation accentuant selon elle «le risque réel de dépérissement de nos centres-villes».

Le député et président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan s’est insurgé en ces termes : «Le gouvernement créé une distorsion de concurrence injustifiable en laissant ouverts les grandes surfaces et des groupes internationaux comme Amazon qui ne paient même pas tous leurs impôts en France». L’ancien candidat aux élections présidentielles a également décidé d’autoriser l’ouverture des commerces dans la ville de Yerres dont il est maire.

A droite toujours c’est Robert Ménard, maire de Béziers, qui a pris un arrêté municipal dans le même but.

Y compris dans la majorité, la vice-présidente du groupe LREM Sophie Beaudouin-Hubière a écrit au Premier ministre Jean Castex pour dénoncer une «décision d’autant plus injuste que les règles de distanciation ont été bien respectées [dans ces commerces]».

Certains maires, comme Gilles Platret, l’édile LR de Chalon-sur-Saône, ont annoncé avoir pris des arrêtés municipaux autorisant l’ouverture des commerces non alimentaires. «Parce qu’il faut lutter par tous les moyens contre la propagation du virus, y compris du fait de l’accumulation des clients dans les grandes surfaces, j’ai pris cet après-midi un arrêté pour autoriser la réouverture de l’ensemble des commerces de la ville de Chalon», a par exemple fait savoir le jour même sur Twitter le maire de Chalon.

De nombreux maires prennent des arrêtés municipaux autorisant l’ouverture des commerces :

Le maire de Châteaudun (13 000 habitants) Fabien Verdier a également signé un arrêté pour rouvrir les commerces non-alimentaires !

Cette fois, c’est le maire de Bonneval (Eure-et-Loir), Joël Billard, qui décide par arrêté de rouvrir les commerces non-alimentaires.

C’est au tour du maire de Châlons-sur-Saône (45 000 habitants), Gilles Platret, de prendre un arrêté pour autoriser les commerces non alimentaires à rouvrir leurs portes.

Le maire de Brive-la-Gaillarde (47 000 habitants), Frédéric Soulier, de prendre un arrêté pour autoriser les commerces non alimentaires à rouvrir leurs portes

Le maire des Herbiers (16 000 habitants), Véronique Besse, de prendre un arrêté pour autoriser les commerces non alimentaires des Herbiers à rouvrir leurs portes.

la Maire de Fresnay-sur-Sarthe, Fabienne Labrette-Ménager, autorise également par arrêté les commerces « non alimentaires » à rester ouverts, pour les mêmes motifs, car les supermarchés et hypermarchés continuent de vendre librement des produits « non alimentaires » car c’est « Contraire au principe d’une concurrence libre et non faussée « .

François Boucher, Le Maire de Migennes dans l’Yonne autorise les petits commerces « non alimentaires » à rester ouverts « jusqu’à ce que l’égalité de traitement soit rétablie « , car les supermarchés et hypermarchés vendent toujours des produits « non alimentaires » librement.

© Philippe Legarrec – Europe Israël News

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “De plus en plus de maires, opposés à la fermeture décrétée par Macron, autorisent l’ouverture des commerces au nom de l’égalité des chances vis à vis du commerce électronique et des hypers (Vidéo)

    1. alauda

      Bravo Baroin de s’élever contre une scandaleuse rupture d’égalité du droit de commercer.

      Personnellement, je me sens plus en sécurité dans un petit magasin qui limite sa clientèle que dans un supermarché en périphérie de la ville à une heure d’affluence. C’est l’évidence même.

      Laisser les grands groupes se charger seuls du ravitaillement des gens, c’est du favoritisme injuste.

    2. alauda

      Disneyland Paris annonce sa fermeture jusqu’en février 2021, avec une ouverture limitée aux réservations du 19 décembre au 3 janvier…

      Vraies dates de la durée du confinement ?

      Entre la voix de son maître qu’on soutient à l’international, quoiqu’il en coûte, et d’autres sources d’informations plus modernes, le hiatus interroge.

      Réponse au moment des vœux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    80 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap