toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Couvre-feu, « ausweis » pour sortir, 12 000 gendarmes et policiers pour surveiller et sanctionner les Français, ça ne vous rappelle rien ?


Couvre-feu, « ausweis » pour sortir, 12 000 gendarmes et policiers pour surveiller et sanctionner les Français, ça ne vous rappelle rien ?

Couvre-feu, « ausweis » pour sortir et 12 000 gendarmes et policiers pour surveiller et sanctionner les Français, des mesures radicales pour étouffer restreindre les libertés, cela a un air de « déjà vu » qui nous rappelle les heures sombres de l’histoire de France sous Pétain. Cela a le goût de la dictature, l’odeur de la dictature mais c’est simplement la République vue par Macron…

Lors d’une conférence de presse donnée ce jeudi 15 octobre, le Premier ministre ainsi que les ministres de la Santé, de l’Intérieur, de l’Economie et du Travail ont précisé les contours du couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron mercredi soir, et applicable dès ce samedi, à 00h01.

Jean Castex était accompagné de Gérald Darmanin, Olivier Véran, Bruno Le Maire et Elisabeth Borne ce jeudi 15 octobre, à 14 heures, pour préciser les modalités du couvre-feu sanitaire, qui débutera ce samedi, à 00h01, dans les métropoles de Lyon, Lille, Grenoble, Saint-Etienne, Rouen, Aix-Marseille, Montpellier, Toulouse et en Ile-de-France.

12 000 policiers et gendarmes mobilisés

Durant cette conférence de presse, le ministre de l’Intérieur a annoncé, comme le rapporte entre autres BFMTV, que le dispositif mis en place pour renforcer le couvre-feu entrerait également en vigueur ce vendredi 16 octobre à minuit. Il a également profité de cette prise de parole pour en détailler les contours. En effet, Gérald Darmanin a annoncé que dès l’instauration du couvre-feu, 12 000 000 policiers et gendarmes seront déployés pour veiller à son respect.

«12 000 policiers et gendarmes seront spécialement chargés, chaque nuit, de vérifier les interdictions», a ainsi précisé le ministre.  «J’ai demandé aux policiers et aux gendarmes de faire respecter les règles qui concernent les établissements qui reçoivent du public, d’intervenir vigoureusement, dans les zones les plus à risques et toutes les autres zones en France, où nous avons des regroupements intempestifs dans des lieux qui ne respectent pas les règles sanitaires» a-t-il ajouté.

De plus, les policiers et gendarmes auront aussi pour rôle de « faire de la pédagogie pour la règle de six », soit la recommandation non-juridique de ne pas se réunir à plus de six personnes en privé ou dans les espaces publics.

135 euros d’amende en cas de non-respect des règles

Durant le couvre-feu, qui aura lieu de 21h à 6h du matin, tout non-respect des règles entraînera une amende de 135 euros et 1 500 euros en cas de récidive. En effet, ne pourront se déplacer que les individus munis d’une attestation similaire à celle en vigueur lors du confinement.

Ainsi, seuls « certains déplacements resteront autorisés pour des raisons de santé, pour aller à l’hôpital ou aller acheter des médicaments dans une pharmacie de garde par exemple (…). Pour des raisons professionnelles : si vous travaillez de nuit ou que votre travail ne vous permet pas d’être chez vous à 21 heures. Si vous avez un train ou un avion qui arrive ou part après 21 heures, il faudra, le cas échéant, pouvoir montrer votre billet. Si vous devez vous rendre auprès d’un proche en situation de dépendance, pour sortir votre animal de compagnie près de chez vous, comme pendant la période de confinement…», a détaillé le chef du gouvernement Jean Castex.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Couvre-feu, « ausweis » pour sortir, 12 000 gendarmes et policiers pour surveiller et sanctionner les Français, ça ne vous rappelle rien ?

    1. Pinhas

      Le (virus ) est plus intelligent qu’on le pense car il sait lire l’heure 😂
      A partir de 21.00h il arrive et fait son show jusqu’à 6.00h où la très fatigué décidé d’aller dormir .
      Si ce n’est pas prendre les Français pour des c… et foutre la trouille à ceux qui croient à cette mascarade 😷 alors c’est quoi ?

      Peut-être souhaite t’il préparer le Peuple à une soumission au vaccin qui va tuer et contrôler des vies.
      LE CONTRÔLE , BIG BROTHER 1984 !!!

    2. Robert Davis

      Il vaut mieux avoir la trouille que remplir les hopitaux ou les morgues: si tous ces c. qu’on voit à la télé dans les cafés sans masques et assis côte à côte à 20 mcs les des autres à se postillonner avaient la trouille ils ne risqueraient pas de finir à l’hopital sans même trouver un lit disponible.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *