toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Conflans : un collégien dénonce les pressions des élèves musulmans parce qu’il est “athée”


Conflans : un collégien dénonce les pressions des élèves musulmans parce qu’il est “athée”

Le jeune Pape Byram, ancien élève de Samuel Paty, était invité de l’émission dominicale “C Politique”. Il a aussi tenu à lui rendre hommage.

L’émotion est toujours grande plus de 48 heures après l’assassinat de Samuel Paty, enseignant d’Histoire-Géographie au collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine. Des hommages ont été rendus ce dimanche un peu partout en France, et des élèves s’étaient réunis devant l’établissement pour dénoncer la barbarie. Si tous ne l’ont pas fait, un jeune collégien était invité de l’émission de France 5, « C Politique ». Il souligné l’importance de la vocation de son ancien professeur et la qualité de ses cours. « C’était un professeur honnêtement qui rigolait, qui aimait enseigner. Certains types de professeurs viennent parce que c’est leur métier, lui on voyait qu’il aimait faire ça, ça n’était pas juste un travail, c’était quelque chose d’important », souligne Pape Byram.

Mais le jeune collégien révèle juste après qu’il a subi des pressions notamment de la part d’élèves plus âgés du fait qu’il soit athée. Un climat délétère dans la cour de récréation qu’il a dénoncé aussi ce matin sur France Inter : « Ce que je comprends, c’est qu’on est obligé d’avoir une religion, et que sinon on est méprisé. Certaines personnes, ça va énormément les contrarier. Il y en a qui m’ont dit que je n’étais rien, d’autres qui m’ont dit que je me mentais à moi-même », a-t-il déploré.

« A un moment donné, on ne pourra plus rien faire »

Sur le plateau de « C Politique », la journaliste et essayiste Caroline Fourest, a affiché de la compassion pour le collégien, ne comprenant pas ce genre de discours entre adolescents. « C’est nouveau ce que tu vis comme pression. J’ai plein d’amis qui ont grandi à Conflans ou ailleurs et qui se souviennent que dans les années 1980-1990, ce n’était pas du tout ça les discussions dans les cours de récréation. Personne ne demandait à personne quelle était sa religion, on s’en fichait […] Que des enfants aillent emmerder d’autres camarades pour essayer de les pousser à devenir bigot, réactionnaire religieux, c’est terrible », peste-t-elle.

Visiblement ému par la disparition de son professeur, Pape Byram a réaffirmé que ce que Samuel Paty faisait, l’était toujours avec respect. « Il n’a pas non plus critiqué une religion. Au contraire, il a même proposé à certains élèves de sortir. En plus rien ne l’obligeait à dire ça, il aurait très bien pu faire son cours comme ça. Si jamais il y a une chose qui est interdite, au fur et à mesure, il y a de plus en plus de choses qui vont être interdites et à un moment donné, on ne pourra plus rien faire. S’exprimer, pouvoir montrer des caricatures, c’est la France », a-t-il déclaré sur France Inter.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Conflans : un collégien dénonce les pressions des élèves musulmans parce qu’il est “athée”

    1. alauda

      Il est grand temps de se pencher sérieusement sur le prosélytisme dans l’enceinte scolaire que trop de gens feignent de ne pas entendre.

      Le phénomène n’est pas tout à fait « nouveau », Mme Fourest, puisqu’il a fallu La loi sur les signes religieux dans les écoles publiques (2004) pour encadrer les débordements visiblement ostensibles.

      Mais les débordements ostensiblement audibles n’ont pas trop attiré l’attention en dehors du rapport Obin qui les évoquait dans l’espace classe.

      Le témoignage de ce jeune est tout à fait précieux. J’espère qu’il sera protégé, parce que les élèves plus âgés qui le harcèlent sur ses convictions ne vont pas le lâcher comme ça.

    2. Robert Davis

      Les pressions pro mus, le harcélement contre ceux qui ne sont pas d’accord avec les mus, l’intolérence mus etc. ne sont pas des problèmes dûs à l’éducation mais à la volonté de conquête des mus qui veulent les territoires de l’europe et même du monde entier. Bien que je ne tienne pas microbe pour ne personne intelligente mais seulement egocentriste et nombriliste, je suis sûr qu’ill’a compris depuis longtemps mais il ne VEUT pas s’y opposer pour des raisons personnelles et doctrinaires.MARINE PRESIDENTE, seule capable de déboulonner microbe actuellement.

    3. Jacques B.

      C’est marrant, tous ces gens sur les plateaux TV et ailleurs, qui font semblant de découvrir des problèmes qui sont soulevés depuis 15, 20 ans et de plus en plus au fil des ans, par des Bensoussan (2002 et ses « territoires perdus de la République »), des Zemmour, des del Valle, des Raufer, des Morano, des Cassen, des Rioufol et tant d’autres.
      On le sait depuis longtemps, que les jeunes générations sont les plus fanatiques : le % de musulmans français favorables à la charia est beaucoup plus élevé parmi les jeunes que parmi les anciens, leurs parents et grands-parents. Rien de plus logique donc que les adolescents musulmans soient de plus en plus intolérants et violents envers leurs camarades non musulmans. Les témoignages de profs depuis des années sont également très nombreux, qui alertent sur ces réalités.
      Donc faire semblant de découvrir le problème relève soit d’une naïveté crasse, soit de malhonnêteté intellectuelle. De toute façon, il n’y a rien à attendre de ces énièmes débats TV sur la question. C’était la même chose suite aux attentats de Charlie et à tous ceux qui ont suivi, et la situation ne cesse d’empirer. Nous avons des lois qui ne sont même pas appliquées par des politiciens lâches et des juges lâches ou complices ; donc des dizaines de milliers, voire plus, de criminels en puissance (voire de criminels tout court) en liberté et prêts à faire la même chose que le barbare de Conflans. À un moment, il va falloir retrouver des cojones, appeler un chat un chat, être prêts à se battre pour garder ou retrouver nos libertés. Comment donc ont fait nos ancêtres ? Se sont-ils contentés de disserter ? Je ne crois pas.

    4. Robert Davis

      Jacques B. Ce que vous dites est tout à fait juste sans conteste mais puisque vous parlez de « cojones » où sont les vôtres? pourquoi vous ne soutenez pas Marine? pourquoi ne dites vous pas clairement qu’il faut expulser 90% des mus de France? appeler un chat un chat c’est une démonstration de…cojones? appelez au chef de guerre, à la guerre civile qui n’est rien en comparaison de la défaite, ça c’est des mots qui parlent pas des histoires de…chats! C’est typique des français même les plus clairvoyants tels que vous. Ne vous réfugiez pas derrière la modération qui n’est rien d’autre que de la médiocrité.

    5. Jacques B.

      @ Robert Davis : j’ai bien plus confiance en des gens comme Robert Ménard qu’en MLP, l’avocate des sans-papiers au début de sa carrière et qui s’en vantait, celle qui dit que l’islam est compatible avec la République et fait exclure du RN les gens qui parlent de grand remplacement – et je pourrais continuer.
      Des gens comme de Villiers et quelques autres (Ravier du RN par exemple, ou Collard) m’inspirent bien plus confiance que votre MLP.

      Quant aux cojones, je ne crois pas que les dirigeants d’Israël en soient à ce point dépourvus. Cela dit, je n’en sais rien si le rétablissement de l’État de droit en France aboutira à l’expulsion de 15%, de 40%, de 90% ou même de 100% des musulmans, ceux qui ne voudront pas de nos lois. C’est à mon sens une conséquence des actions à mener, pas un prérequis.

      Pour le reste, si je suis un « médiocre », vous êtes un raciste avéré, vos propos l’ont maintes fois montré. Et votre pétoche face au Covid me fait bien rire.

    6. Cyrano

      Mon message n’est pas passé ce ne sont pas des modérateurs mais des censeurs qui sont à la manœuvre. Pourtant je donnais tout mon soutien à ce pauvre garçon.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    221 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap