toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

“C’est fini pour elle, c’est une p…” : des élèves musulmans menacent toujours Mila


“C’est fini pour elle, c’est une p…” : des élèves musulmans menacent toujours Mila

Plusieurs mois après le début de l’affaire Mila, ses camarades de classe seraient toujours très remontés contre elle. Traitant de tous les noms cette jeune fille, qui avait osé critiquer l’islam sur les réseaux sociaux.

« Moi je la balance d’ici », « Mila, c’est une pute », « c’est fini pour elle »… Les critiques fusent toujours autant même des mois après le début de l’affaire Mila. Cette lycéenne de 16 ans avait critiqué l’islam dans une vidéo publiée sur Instagram début 2020, créant une rafale de haine à son encontre. Elle avait été par la suite menacée de mort et de viol par des milliers d’internautes anonymes. Son nom, ainsi que son adresse et celui de son lycée avaient été rendu publics. La proviseure du lycée Léonard de Vinci à Villefontaine (Isère) avait été alertée le 19 janvier dernier des menaces visant Mila. La jeune fille avait alors été changée d’établissement scolaire afin d’assurer sa sécurité.

Comme le révèle un reportage du Point, publié jeudi 15 octobre, la jeune Mila serait en fait loin d’avoir disparu dans certaines têtes. Le journal a recueilli certains propos affolants de la part d’élèves du lycée Léonard de Vinci. Si un ancien camarade de classe a commencé par assurer : « On a un peu reparlé de Mila cet été quand elle a été agressée à Malte, mais, franchement, on s’en fout. Elle a eu ce qu’elle méritait, c’est tout », a-t-il lâché. Une autre a déclaré : « Elle continue à faire de la provoc. Il n’y a pas longtemps, elle a liké les photos d’une copine à moi sur Instagram. » Un élève a même été encore plus virulent : « C’est fini pour elle. »

Certains auraient voulu « une vidéo d’excuses »

Depuis la passerelle du lycée, une bande de garçons en terminale ont assuré se sentir « concernés » par l’affaire Mila car musulmans. « Moi je la balance d’ici, dans les buissons. Pas par terre, il faut pas salir notre belle route », a violemment asséné l’un d’entre eux. Un autre n’a pas hésité à la traiter de « pute » et « c’est tout ». Le plus grand du groupe est, quant à lui, suppression plus nuancé dans ses propos auprès du Point. « Les gens qui ont souhaité sa mort, c’est des inconscients et des énervés. Dans notre religion, c’est pas possible de tuer quelqu’un. La prison, ç’aurait suffi… » Mais il a poursuivi : « La vérité, c’est qu’on voulait la prendre, la mettre dans un coin et qu’elle fasse une vidéo d’excuses. C’est un peu oppressant, je vous mens pas, mais on l’aurait pas frappée. À la limite, elle se serait battue avec une fille. »

Pour d’autres élèves, ce type d’attitudes serait devenu normal… « C’est comme ça, maintenant, sur les réseaux. On ne peut pas dire ce qu’on veut, surtout sur l’islam », a glissé une ancienne camarade dans Le Point. « C’est sûr que c’est horrible mais, on ne peut pas changer les choses, c’est la société qui est comme ça, Mila ne pouvait pas ne pas savoir ce qui se passerait », a-t-elle tristement conclu.

Valeursactuelles

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on ““C’est fini pour elle, c’est une p…” : des élèves musulmans menacent toujours Mila

    1. hervé

      Pour poursuivre ses études en toute quiétude, je lui suggère de faire une demande d’inscription dans le lycée français de Jérusalem.

    2. Robert Davis

      Cette racaille ne mérite pas l’argent que le con-tribuable paye pour leur éducation ni les allocs que leurs familles touchent.OOOUUUSST en afouique la racaille. MARINE PRESIDENTE.

    3. alauda

      Des harceleurs de cette espèce, on en a des milliers. Et ces susceptibles veulent qu’on les « respectent » alors qu’ils passent leur vie à insulter autrui sur les réseaux sociaux, dans la vie, dans la musique qu’ils écoutent etc etc. On n’est au bout.

      C’est triste pour Mila. Mais son ancienne camarade sait comment ça se passe : « C’est comme ça, maintenant, sur les réseaux. On ne peut pas dire ce qu’on veut, surtout sur l’islam ».

      Comment la société va se tirer de ce merdier qu’elle a fabriqué ? Mystère.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap