toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Assassinat de Samuel Paty : les deux islamistes contre le professeur connaissaient des terroristes impliqués dans plusieurs attentats


Assassinat de Samuel Paty : les deux islamistes contre le professeur connaissaient des terroristes impliqués dans plusieurs attentats

Le parent d’élève qui avait porté plainte contre l’enseignant Samuel Paty, décapité le vendredi 16 octobre, et l’homme qui l’avait accompagné au collège pour se plaindre, l’islamiste Abdelhakim Sefrioui, auraient tous deux des liens avec des réseaux djihadistes qui ont été impliqués dans plusieurs attentats.

D’après une information de Mediapart, le parent d’élève et Abdelhakim Sefrioui, tous deux en garde à vue, entretiendraient des liens directs et indirects avec des djihadistes notamment impliqués dans les attentats de 2015. Alors que BFMTV révélait cet après-midi que le père de famille et le terroriste ayant tué Samuel Paty -le professeur décapité vendredi 16 octobre pour avoir montré des caricatures du prophète à ses élèves- avaient échangé par WhatsApp dans les jours précédant l’attentat, Médiapart a obtenu, depuis, davantage d’informations.

Dimanche 18 octobre, déjà, Jean-François Ricard, le premier procureur de la République antiterroriste, affirmait que le parent d’élève impliqué dans l’affaire, Brahim Chnina, comptait dans sa famille une membre de Daesh. Celle-ci n’est autre que sa demi-sœur, Khadidja Chnina, partie en Syrie en 2014 et déjà sous le coup d’un mandat de recherche par un juge d’instruction.

Le parent d’élève est lié à plusieurs terroristes

En effet, cette dernière apparaît, sans explication encore, dans l’enquête sur les attentats du 13 novembre. En plus d’être affiliée à l’Etat islamique, Khadidja Chnina a été croisée chez l’épouse de Salim Benghalem, en Syrie, en 2015. Or ce nom n’est pas inconnu non plus, puisqu’il il s’agissait du chef de la police de l’EI à l’époque. Et ce n’est pas tout, le profil de la demi-sœur de Brahim Chnina, apparaît aussi, en 2017, sur le téléphone d’Adel Haddadi, un Algérien qui est impliqué dans l’attentat manqué du Stade de France.

Abdelhakim Sefrioui proche d’un complice de Coulibaly

Par ailleurs, Abdelhakim Sefrioui, serait ou aurait été également en lien avec un ou des terroristes, toujours selon Mediapart. En l’espace de trois mois, en 2009, il aurait été au téléphone  à 88 reprises avec Mohamed Belhoucine,  relais médiatique au service du djihad et complice d’Amedy Coulibaly, le terroriste de l’Hyper Cacher.

Enfin, une autre personne « déjà inquiétée pour des faits de terrorisme » se serait, selon BFMTV, rendue à la police ce mardi. Pour l’instant son identité n’a pas été divulguée.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Assassinat de Samuel Paty : les deux islamistes contre le professeur connaissaient des terroristes impliqués dans plusieurs attentats

    1. Bilou

      Si ce professeur s’était appelé Pierre, Paul ou Jacques PATY au lieu de Samuel, je crois qu’il aurait eu la vie sauve. Nous avons à faire à des antisémites pathologiques, élevés dans l’antisémitisme. Incapables de sortir de leurs fantasmes..

    2. HENRIETTE Irène

      Je suis peutêtre idiote mais je trouve qu’avec tout ce qui se passe; la peine de mort devrait être rétablie, puisqu’on tut presque sans arrêt en France, on pourrait sûrement rétablir la peine de mort, en cass de preuves et de complices, qu’ils sautant avec….
      Je sais trrès ben qu’on ne peut pas tuer, mais « eux » tuent sans pitié et lâchement puisqu’ils s’encourent aussitôt.
      J’espère que la France sortira de ce bourbier et que cela ne traîne plus et que Micron aille vivre au Maroc avec sa dulcinée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    163 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap