toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Après l’accord de paix avec le Soudan, Oman et l’Arabie saoudite prochains Etats à normaliser les relations avec Israël


Après l’accord de paix avec le Soudan, Oman et l’Arabie saoudite prochains Etats à normaliser les relations avec Israël

Une annonce serait même possible avant l’élection présidentielle américaine du 3 novembre

Le sultanat d’Oman serait le prochain Etat à normaliser ses relations avec Israël dans un proche avenir, selon des responsables israéliens cités samedi par Channel 12.

Selon cette source, des membres du gouvernement affirment qu’une annonce serait même possible avant l’élection présidentielle américaine du 3 novembre, soulignant toutefois que Mascate pourrait choisir d’attendre les résultats du scrutin avant de faire le pas.

Le mois dernier, le sultanat avait salué les accords de normalisation entre Israël et les deux États du Golfe, exprimant l’espoir qu’ils « contribueraient à parvenir à une paix globale, juste et durable au Moyen-Orient ».

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou s’était par ailleurs rendu à Oman en 2018, le premier voyage d’un dirigeant israélien en plus de deux décennies, considéré comme un signe de réchauffement des liens entre l’État hébreu et le monde arabe sunnite.

L’ancien sultan d’Oman Qabous Ibn Saïd al-Saïd qui l’avait accueilli est néanmoins décédé en janvier dernier, et a été remplacé par son cousin Haïtham ben Tariq.

L’Arabie saoudite devrait également normaliser ses relations avec Israël, a par ailleurs confié le directeur du Mossad, Yossi Cohen selon la chaîne, mais seulement après les élections américaines, afin d’examiner pleinement l’opportunité d’une telle décision avec le président qui sera nouvellement élu.

Dans le cadre d’une entente avec Jérusalem, Riyad pourrait exiger un accord important sur les armes avec les Etats-Unis, semblable à celui réalisé avec les Emirats arabes unis concernant notamment la vente d’avions de combat américains F-35 qui a créé la polémique au sein du gouvernement israélien.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, était d’ailleurs en visite à Washington la semaine dernière à ce sujet particulièrement sensible.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    143 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap