toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« 20 ans que nous tirons le signal d’alarme », la colère d’un historien et professeur d’histoire-géographie


« 20 ans que nous tirons le signal d’alarme », la colère d’un historien et professeur d’histoire-géographie

Historien, membre du Conseil des sages de la laïcité et professeur d’histoire-géographie dans un collège de Seine-Saint-Denis, Iannis Roder était l’invité de Patricia Martin, après la décapitation d’un enseignant vendredi dans les Yvelines.

Iannis Roder, historien, membre du Conseil des sages de la laïcité et professeur d’histoire-géographie dans un collège de Seine-Saint-Denis, était l’invité de Patricia Martin ce samedi matin, au lendemain de la décapitation d’un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

« Je suis en colère ce matin », lâche Iannis Roder. « Cela fait des années que nous tirons le signal d’alarme. C’était tout à fait dans l’ordre du possible. À partir du moment où des gens considèrent, dans une vision absolutiste de la religion, que tous ceux qui s’opposent à leur vision du monde sont des cibles potentielles, je ne vois pas pourquoi les enseignants qui sont en première ligne, qui se battent au quotidien pour faire valoir les valeurs de la République, ne seraient pas un jour victime de cela. »

J’attendais cela avec anxiété », poursuit-t-il : « Nous somme tous sidérés, à nous dire que c’est terrible. J’entends les syndicats enseignants, j’entends la classe politique. Ça fait 20 ans que nous avons écrit un livre qui s’appelle ‘Les territoires perdus de la République’. Cela fait 20 ans que nous tirons le signal d’alarme. »

Iannis Roder s’appuie sur des données chiffrées. « Un sondage sur Charlie Hebdo, fait par la fondation Jean-Jaurès et l’Ifop le 31 août, nous dit que 29% des Français musulmans considèrent que l’Islam n’est pas compatible avec les valeurs de la République. Plus inquiétant encore : 45% des moins de 25 ans. Il y a des chiffres, pourquoi on ne regarde pas cette réalité en face ? »

« Les élèves qui arrivent à l’école ne laissent pas leur cerveau à l’entrée », explique-t-il. « Ils entrent avec ce qu’on leur apprend chez eux. Tout le rôle de l’école, c’est l’ouverture au monde. […] À partir du moment où on a une vision absolutiste religieuse transmise par les parents, c’est très difficile pour un enfant de s’en défaire et il va manifester nécessairement ce qui se passe chez lui. »

« C’est un tournant, je l’espère, enfin, dans la prise de conscience de la réalité de ce qu’il se passe sur le terrain […] : la fin de l’innocence. »

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “« 20 ans que nous tirons le signal d’alarme », la colère d’un historien et professeur d’histoire-géographie

    1. rahel

      non je ne crois pas du tout a la prise de conscience mais de deni oui ! presque tous les corps de travail sont touches et mortellement, maintenant c est dangereux d etre journaliste, enseignants, policiers, pompiers, medecins, cure, ,chauffeurs de bus, c est bon, ca s arrete quand, stoppez l invasion, au moins si ils avaient bac + 5 et l autre qui dit non la france n est pas un coupe gorge avec leurs faux chiffres comme avec le covid ! pourquoi ca devrait s arreter ?

    2. alauda

      Quelle riposte républicaine ?
      Une minute de silence dans les classes ? Chaque prof face à sa classe ? Une fois de plus ? Non.

      Mais une minute de silence dans les cours des établissements avec tout le monde, comme au temps de ma jeunesse où l’on rassemblait toute l’école devant le monument aux morts.

    3. alauda

      Le site gouvernemental « stop-djihadisme » n’est plus actualisé depuis le 16 mars 2018.
      Le dernier message concerne l’Irak, avec ce début d’article : « L’éducation comme rempart à l’obscurantisme : libérés du joug des djihadistes, ces enfants irakiens retro… »

      J’ai dépassé le stade de la colère au moins depuis 2012. La fin de l’innocence, oui, en 2012. « L’éducation comme rempart à l’obscurantisme »… Voltaire avait beaucoup d’esprit, cependant l’obscurantisme de son époque est fort éloigné des obscurantistes actuels qui tuent en leur nom propre sans autre forme de procès.

    4. Robert Davis

      Tout ce qu’on entend actuellement y compris sur ce site est depassé et depuis longtemps: il n’est question d’éducation ni de propos gentillets mais de guerre, le terrorisme c’est la 1ère guerre mondiale et nous sommes dans les années 30 la seconde guerre mondiale que personne ne veut voir. Avec une population de 10 à 12 ou 15 millions d’arabes bcp plus jeune que la population blanche de France les mus pourront mettre sur pied trés bientôt une armée mus de France de 1 million de soldats sinon plus contre une armée française de …250.000 hommes bien équipés certes mas que les mus prendront en occupant les camps militaires.

    5. Robert Davis

      Je n’ai pas voulu allonger mon texte car j’ai été coupé à 4 reprises par des écrans noirs mais je voudrais dire que la question de l’éducation des enfants mus avec toujours l’argent du contribuable gaspillé au delà de 100% puisqu’il sert à former des soldats mus plus qualifiés à tuer. Ce type d’intellectualisme de crétins intellos fait penser à Daladier puisque nous sommes en 1933 lorsqu’il a voulu faire entrer l’allemagne nazie dans la sdn pour l’apaiser, le résultat ayant une allemagne désarmée avec une armée interdite et composée malgré tout illégalement d’une armée équipée de fusils en bois lui pemettant tout juste de s’exercer en une armée équipée des meilleures armes moderne et plus d’avions de chasse que l’armée française! merci daladier, chevenement et autres andouilles!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *