toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] StopCovid : quand Castex promeut l’application qu’il n’a pas téléchargée


[Vidéo] StopCovid : quand Castex promeut l’application qu’il n’a pas téléchargée

Le Premier ministre a reconnu les faits de manière un peu embarrassée tout en se justifiant. D’autres ministres sont dans le même cas.

Voilà une petite confidence publique qui ne devrait pas redorer l’image de l’application StopCovid. Lancée en mai dernier, elle doit dans les faits enregistrer les contacts entre personnes ayant l’application et avertir d’une possible transmission avec une personne infectée. Mais depuis son lancement, elle n’a pas trouvé son public, avec mi-septembre, seulement 2,5 millions de Français qui l’avaient téléchargée et seulement 268 alertes et 72 contacts à risque recensés. Et le petit aveu du Premier ministre, jeudi 24 septembre, ne lui fait guère bonne publicité, relate Le Figaro.

Invité du grand oral de France 2, Jean Castex a confié ne pas l’avoir téléchargée. « Je ne l’ai pas fait. Oui, je pousse les Français à le faire, mais je ne l’ai pas fait parce que… Voilà… Je ne l’ai pas fait. Je suis très honnête avec vous », a-t-il lancé tout simplement. Un brin moralisateur, le Premier ministre a justifié tant bien que mal cet écueil. Sa fonction lui empêcherait en quelque sorte de l’utiliser à bon escient. « StopCovid, c’est intéressant quand vous allez dans le métro, quand vous croisez du monde. Malheureusement, l’exercice de mes fonctions fait que je ne prends plus le métro », détaille-t-il. Et d’ajouter : « Je le regrette…»

« Naufrage du gouvernement »

Une annonce peu étonnante puisque déjà dans le gouvernement, plusieurs des ministres avaient avoué ne pas l’avoir téléchargée non plus, à l’image de Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, ou du garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti.

Cette petite confidence teintée d’embarras n’a pas manqué de faire réagir dans la classe politique, le président des députés LR, Damien Abad, parlant « d’aveu d’échec cruel » pour l’application. « On n‘est plus à une contradiction près dans ce gouvernement », ironise-t-il. Le député RN, Sébastien Chenu, s’est lui amusé du « naufrage en direct du Premier ministre » qui « symbolise à merveille le naufrage de l’Etat ». En août, Jean Castex regrettait que l’application n’ait « pas obtenu les résultats qu’on espérait par défaut de communication ». Une communication qui semble encore lui faire défaut.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *