toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Valenciennes: ils ont brûlé vif un homme, mais la justice écarte l’acte de barbarie


Valenciennes: ils ont brûlé vif un homme, mais la justice écarte l’acte de barbarie

Deux hommes avaient volontairement brûlé un individu endormi dans la nuit du 9 au 10 septembre 2016. La volonté de faire souffrir la victime n’aurait pas été établie aux yeux de la cour d’assises du Nord…

Cela semblait être une évidence… Apparemment pas pour la justice. Cet acte de cruauté remonte à septembre 2016. La victime avait été réduite à l’état de « torche humaine » avec un rouleau de papier absorbant enflammé. Dans la nuit du 9 au 10, alors que l’homme – un habitant de l’avenue de Liège à Valenciennes, que ses voisins surnommaient « Tonton » – était inconscient, deux individus l’avaient volontairement brûlé vif après l’avoir violenté et volé. Les deux agresseurs se nomment Kevin Minne et Jacym Hadjou. Tonton a bel et bien survécu après avoir été plongé dans un coma artificiel durant un mois. Toutefois, il a gardé d’importantes cicatrices après des greffes de peau qu’il a dû subir, de l’abdomen au thorax.

Huit et neuf ans pour vol avec violence… 

Comme le relate La Voix du Nord vendredi 18 septembre, la cour d’assises de Douai (Nord) a, malgré les faits, écarté l’acte de barbarie et de torture. Les deux hommes ont été condamnés à huit et neuf ans de prison pour vol avec violences en récidive ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours. S’ils ont donc été reconnus coupables d’avoir brûlé Tonton, leur volonté de le faire souffrir ne serait pas assez flagrante pour la cour d’assises du Nord…

« Un acte dénué de toute humanité »

L’avocate générale, Lucile Moutier, avait pourtant requis treize ans de réclusion criminelle contre Kevin Minne et Jacym Hadjou. « Il y a une volonté presque sauvage et barbare de faire mal à la victime. C’est un acte dénué de toute humanité. On est au-delà des violences aggravées », avait-elle commenté. Elle avait rappelé qu’il n’existait « pas de définition juridique de l’acte de torture ou de barbarie », relate La Voix du Nord. La jurisprudence avait donc dû prendre le relais. Quant aux avocats de la défense, aucun d’entre eux n’avait contesté les actes de leurs clients : « On sait bien que ce qu’a vécu Tonton, c’est abominable », avait assuré Me Baron, avocat de Kevin Minne. Quant à Me Demory, qui défendait Jacym Hadjou et avait demandé à ce qu’il soit condamné seulement pour les vols, il n’avait pas non plus contesté cet « acte de barbarie ». « Un homme a grandement souffert. Sa souffrance doit être respectée », avait-il plaidé.

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Valenciennes: ils ont brûlé vif un homme, mais la justice écarte l’acte de barbarie

    1. Malcolm Ode

      Et dire que Jean Valjean a été condamné au bagne pour un quignon de pain!

      Là, ce n’est que diabolique, alors la magistrature entonne : «Ils sont des nôôôtres…»

    2. Slam

      C’est la guillotine qu’il leur aurait fallu. Mais dans cinq ans ils seront libérés et pourront faire pire. Bravo la justice

    3. Pinhas

      En effet ,dans 5 ans au plus il seront libre de recommencer .
      Condamné au club Med ces ordures doivent bien se marrer.
      Oui le bagne devrait être réactualisé.
      Il faut absolument écarter ces nazis de l’hexagone.
      La mort serait trop douce pour ces porcs .
      Le bagne et trimer du levé du jour à la nuit .
      La ,ils regretteront vraiment leur crime.

    4. Pinhas

      Il faudra que la justice explique pourquoi pour elle pour brûler un être humain après l’avoir massacré et délesté de ses biens n’est pas un acte barbare .
      Encore une fois ,peut-être que cette justice d’opérette ne veut pas heurter la susceptibilité d’une certaine communauté haineuse des Français.
      2022 ……

    5. rahel

      mais a un moment donne, il faut porter plainte contre ces juges, aucune competence ! trop de partie pris et la je suis soft !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *