toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un Palestinien commet un attentat, Abbas lui offre un salaire à vie. Un Israélien commet un attentat, c’est prison à vie


Un Palestinien commet un attentat, Abbas lui offre un salaire à vie. Un Israélien commet un attentat, c’est prison à vie

Un terroriste juif a été condamné à trois peines de prison à vie pour un attentat à Douma.

Le tribunal de district de Lod a condamné lundi Amiram Ben Uliel à de multiples peines d’emprisonnement à vie, sur la base de sa condamnation dans les meurtres de la famille palestinienne Dawabshe.

Ben-Uliel a lancé une bombe incendiaire à travers une fenêtre de la maison de la famille Dawabsha alors qu’ils dormaient dans le village de Douma, en Judée Samarie occupée par les arabes Palestiniens.

Il a également été reconnu coupable de deux chefs d’accusation, à savoir une tentative de meurtre et un incendie criminel, ainsi que de complot pour crime haineux, car le tribunal a déclaré que les meurtres étaient « soigneusement planifiés et motivés par une idéologie extrémiste et le racisme ».

  • Ahmed Dawabsha, qui avait quatre ans à l’époque, a été gravement brûlé lors de l’attaque qui a tué son frère Ali, âgé de 18 mois, sa mère Riham et son père Saed.
  • L’attentat de juillet 2015 a déstabilisé les relations israélo-arabes fragiles dans toute la région.
  • Ben Uliel avait été condamné par le tribunal le 18 mai. Le tribunal vient de rejeter une dernière tentative inhabituelle la semaine dernière pour renverser le verdict sur la base de nouvelles preuves.
  • La défense s’est engagée à faire appel auprès de la Cour suprême en disant que le tribunal de district a accepté à tort certains des aveux de Ben Uliel après qu’il eut été torturé par le Shin Bet.

L’équipe juridique de Ben Uliel, dirigée par Asher Ohayon, avait demandé la clémence, mais vu la condamnation pour triple meurtre, elle était pessimiste à l’approche de l’audience de lundi.

  • En mai, les juges Ruth Lorch, Tsvi Dotan et Dvora Atar ont également condamné Ben-Uliel pour deux chefs d’accusation distincts de tentative de meurtre et deux chefs d’accusation distincts d’incendie criminel, mais ont acquitté Ben-Uliel de son appartenance à un groupe terroriste.
  • Malgré cet acquittement, le tribunal a également déclaré que Ben-Uliel avait assassiné les Palestiniens pour des raisons idéologiques – ce qui pourrait entraîner une peine plus sévère ou empêcher un traitement indulgent à une date ultérieure.
  • Le tribunal a déclaré que même s’il a disqualifié les aveux que Ben-Uliel avait faits lorsque le Shin Bet a eu recours à un interrogatoire « renforcé » sur lui, ses aveux, 36 heures plus tard, ont été faits librement et de manière convaincante.

Ben-Uliel voulait tuer la famille « uniquement parce qu’il s’agissait d’Arabes vivant à Douma, décidant que leur mort allait venger celle de Malachi Rosenfeld », a déclaré le tribunal dans un communiqué.

Rosenfeld était un Israélien tué par balle un mois plus tôt par un terroriste Palestinien, qui lui a été célébré et récompensé, près de Shilo en Judée Samarie.

Le tribunal a également condamné à payer près d’un million de shekels (290 000 dollars) de dédommagement.

  • Ben-Uliel a refusé de témoigner lors de son procès et son avocat a cherché à faire annuler ses aveux et les autres preuves de l’accusation qu’il a déclaré que les interrogateurs du service de sécurité du Shin Bet avaient obtenus par la force.
  • Son équipe juridique et son épouse Oriane Ben-Uliel ont déclaré qu’ils feraient appel de la décision du tribunal.

« Les juges ne cherchaient pas à obtenir justice mais voulaient condamner mon mari à tout prix, malgré les preuves de son innocence que nous avons présentées au tribunal », a-t-elle déclaré dans une déclaration.

  • En mai 2019, un autre Israélien a accepté une négociation de plaidoyer sur son rôle dans l’attaque, confessant une conspiration à motivation raciale pour commettre un crime et du vandalisme.
  • Le jeune homme avait admis avoir surveillé la famille avant l’attaque avec Ben-Uliel, mais il n’aurait pas participé à celle-ci.
  • Il n’avait pas été nommé, car il avait 17 ans au moment des meurtres et a été jugé comme mineur.

© Christian Larnet pour Dreuz.info.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Un Palestinien commet un attentat, Abbas lui offre un salaire à vie. Un Israélien commet un attentat, c’est prison à vie

    1. Circonstances exténuantes

      Rien ne prouve que cet Israélien aurait assassiner les membres de la famille Dawcha..
      Si la condamnation est maintenue, il s’agit d’une injustice flagrante basée sur des aveux sans preuve obtenus sous la torture.
      Des éléments d’enquête penchent pour un conflit entre familles. Il y a eu plusieurs incendies.
      Les avocats d’Amiram Ben Ouliel ont exigé l’annulation de la sentence. Or, le tribunal de Lod l’a rejetée.
      La famille s’apprête à interjeter appel.

    2. m

      des juifs ont le droit de venger la mort d’un parent ,d’un fils, d’un ami par des
      criminel palestiniens .ben uliel doit etre liberer coupable ou nao
      c’est normal de reajir apres une perte familial

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *