toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mesures délirantes anti-Covid à Marseille : le président de la région PACA attaque en justice l’arrêté préfectoral


Mesures délirantes anti-Covid à Marseille : le président de la région PACA attaque en justice l’arrêté préfectoral

Le président de la région PACA, Renaud Muselier, va déposer un recours contre l’arrêté préfectoral interdisant, à partir de samedi 26 septembre, la fermeture des restaurants et bars dans la métropole Aix-Marseille.

Le président LR de la région PACA a décidé de contre attaquer ! Renault Muselier ainsi que la maire LREM de Marseille, Michelle Rubirola, n’ont pas caché leur colère face aux nouvelles mesures restrictives mises en place par  Olivier Véran pour lutter contre l’épidémie de coronavirus qui se renforce. Le ministre de la Santé a annoncé le 23 septembre que les bars et restaurants de la métropole Aix-Marseille fermeraient totalement dès ce samedi 26 septembre, suscitant l’ire des élus locaux et des professionnels du secteur. Tant et si bien que l’affaire sera bientôt devant la justice.

Ce jeudi 24 septembre au soir, le président de la région PACA a donc annoncé, sur Twitter, le dépôt, vendredi, d’un référé liberté en justice, devant le tribunal administratif, pour empêcher la fermeture des bars et restaurants de la métropole Aix-Marseille.

Une mesure qui ne passe pas du tout auprès des élus de ces deux villes. Renaud Ruselier avait déjà estimé sur Twitter, mercredi soir, que les nouvelles restrictions annoncées par Olivier Véran s’apparentaient à un «quasi-reconfinement», à «une punition collective» et qu’elles avaient été prises de «façon unilatérale».

Dans un communiqué, Renaud Muselier déclare : «J’invite le préfet à respecter scrupuleusement la loi car je déposerai dès demain, avec des restaurateurs et des cafetiers, un recours en référé liberté devant le tribunal administratif de Marseille contre tout acte restreignant l’exercice de la liberté d’entreprendre, d’industrie et du commerce de façon disproportionnée». Il a également annoncé qu’une manifestation sera organisée, toujours ce vendredi, devant le Tribunal de commerce de Marseille.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Mesures délirantes anti-Covid à Marseille : le président de la région PACA attaque en justice l’arrêté préfectoral

    1. Robert Davis

      Je ne vois pas ce qu’il y a de délirant à fermer les bars et restaurants face à un virus HYBRIDE fabriqué par l’armée chinoise pour tuer le plus de gens possible dans un labo financé par la France et le demeuré hussein banana, virus qui fait actuellement dance qui ne peut être défini autrement que par une deuxième vague…15.000 cas par jour et 100 morts par jour. Une telle épidémie ne vaut-elle pas la peine de fermes des bars?accessoirement cela mettra un peu de plomb dans les têtes de jeunes qui ne veulent rien comprendre et continuent à faire la fête, s’embrasser etc. comme si cette épidémie n’existait pas, la nier alors qu’elleexiste.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *