toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le numéro 2 du parti claque la porte de LREM, une organisation « repliée sur elle-même » qui risque de « disparaître »


Le numéro 2 du parti claque la porte de LREM, une organisation « repliée sur elle-même » qui risque de « disparaître »

Pierre Person démissionne et exhorte tous ceux qui occupent des fonctions à la tête du parti à en faire de même.

Le numéro 2 de La République en marche, Pierre Person, a décidé de claquer la porte avec fracas. En effet, selon une information du Monde, le marcheur de la première heure annonce ce lundi 21 septembre qu’il quitte ses fonctions « à la direction de LRM ». Cela implique son poste de délégué général adjoint, ainsi que son siège au bureau exécutif. Une décision qui a été prise alors que Pierre Person savait que Marie Guévenoux allait être promue numéro 2 ce lundi soir, selon une information du Parisien. Il a décidé de prendre les devants pour s’en aller au moyen d’un coup d’éclat.

LREM, une organisation « repliée sur elle-même » qui risque de « disparaître »

Cette décision intervient au lendemain de l’échec cuisant des législatives partielles pour les candidats LREM. En effet, aucun n’a dépassé le premier tour ce dimanche.  Il explique dans les colonnes du Monde qu’il « fait le choix de démissionner » « pour donner un nouveau souffle au parti ». Il explique également vouloir « créer un électrochoc » ; le jeune ambitieux qui a cofondé « Les Jeunes avec Macron » enfonce le clou en soutenant que « des changements cosmétiques et d’habillage » seraient insuffisants pour permettre au mouvement de prospérer. Celui-ci « ne produit plus d’idées nouvelles » selon lui, fait inquiétant pour une formation politique aussi jeune. Ainsi, en restant « repliée sur elle-même » elle serait vouée à « disparaître » si elle ne sort pas de sa léthargie, devenant « comme les anciennes formations politiques ».

« Je redeviens un militant parmi les militants »

« S’il veut s’inscrire dans le temps long, exister dans la maison commune en cours de création avec nos alliés, il doit mieux définir ce qu’il représente. Il doit avoir sa propre raison d’être, sans porter uniquement en copier-coller le message du gouvernement », assène-t-il. Pour autant, celui qui invite ses camarades à quitter « leurs fonctions à la tête du parti pour écrire une nouvelle page » et redynamiser le mouvement ne quitte pas celui-ci pour autant : « Je redeviens un militant parmi les militants et reste évidemment membre du groupe parlementaire », rassure-t-il.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le numéro 2 du parti claque la porte de LREM, une organisation « repliée sur elle-même » qui risque de « disparaître »

    1. Slam

      Eh oui, la roue tourne. La REM n’est qu’un ensemble bidon fabriqué de bric et de broc avec les opportunistes de partis qui ne s’étaient jamais entendus auparavant. Autant dire que la barque prend l’eau et c’est logique compte tenu des choix humains qui sont faits et de la politique catastrophique qui est menée.

    2. Pinhas

      Les républicains en déroute oui .A part nous dénigrer , nous bâillonner, nous mentir et vouloir nous imposer des ennemis et bafouer nos traditions que fait le minus imposteur de l’Elysée.
      Ces politichiens de pacotille finiront dans les poubelles de l’histoire.
      Que de temps précieux perdus

      Il nous faut un Trump ou rien .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *