toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël serait en pourparlers de paix avec Oman, le Soudan, les Comores, Djibouti et la Mauritanie selon l’Autorité palestinienne


Israël serait en pourparlers de paix avec Oman, le Soudan, les Comores, Djibouti et la Mauritanie selon l’Autorité palestinienne

Suite au succès des accords d’Abraham, des pourparlers sont apparemment en cours avec Oman, le Soudan, les Comores, Djibouti et la Mauritanie.

Un haut responsable palestinien a révélé ce que l’Autorité palestinienne considère comme les cinq prochains pays à majorité musulmane à établir des relations diplomatiques avec Israël, rapporte Kan News.

Le responsable de l’Autorité palestinienne Ahmed Majdalani a déclaré que l’Autorité palestinienne a déclaré qu’Israël était en pourparlers avec Oman, le Soudan, les Comores, Djibouti et la Mauritanie, qui devraient normaliser les relations avec l’État juif.

«L’approche selon laquelle il peut y avoir la paix avec les Arabes sans paix avec les Palestiniens est une illusion», a déclaré Majdalani, un ancien ministre du cabinet de l’Autorité palestinienne et actuellement membre éminent du Comité exécutif de l’OLP. Les Palestiniens sont furieux que les deux États arabes aient fait la paix avec Israël.

Mardi, Israël a signé des accords de paix avec les Émirats arabes unis et Bahreïn en vertu desquels ces deux États du Golfe établiront des relations diplomatiques complètes.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que les accords marquaient la fin du conflit israélo-arabe au Moyen-Orient.

«Il s’agit d’un tournant dans l’histoire dans la mesure où le veto palestinien a été rompu qui, pendant un quart de siècle, nous a empêchés de parvenir à la paix. Maintenant, le barrage a été brisé », a déclaré Netanyahu dans une interview à Channel 20.

«C’est un très gros changement. C’est le début du processus de réconciliation, ou la fin du conflit d’Israël avec les pays arabes. Et d’autres pays se joindront, comme l’a dit le président Trump. Nous y travaillons. »

Le président américain Donald Trump, qui a accueilli la cérémonie historique de signature des accords d’Abraham à la Maison Blanche, a déclaré mardi que jusqu’à neuf pays supplémentaires devraient rejoindre les Émirats arabes unis et Bahreïn pour mettre fin au boycott contre les relations avec Israël. Trump n’a pas énuméré les pays auxquels il faisait référence, mais a déclaré spécifiquement qu’il avait eu une conversation avec le roi d’Arabie saoudite.

Trump et Netanyahu ont tous deux mentionné la nation du Golfe d’Oman et le Soudan en Afrique de l’Est comme étant les prochains pays sur la liste, et tous deux ont été récemment visités par le secrétaire d’État américain Mike Pompeo.

L’ancien directeur du ministère des Affaires étrangères d’ Israël , le Dr Dore Gold, s’est rendu en Afrique en 2016 et, bien que son itinéraire n’ait pas été dévoilé, il est soupçonné d’avoir eu des entretiens avec les Comores, Djibouti et la Mauritanie pour ouvrir la voie à de futures relations.

Djibouti a à peu près la même taille qu’Israël mais compte moins d’un million d’habitants. Il est situé sur la côte est de l’Afrique à côté du détroit de Bab-el-Mandeb, un canal de navigation stratégique qui borde le Yémen ravagé par la guerre. On sait que l’Iran a tenté d’exercer une influence pour prendre le contrôle de la région.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Israël serait en pourparlers de paix avec Oman, le Soudan, les Comores, Djibouti et la Mauritanie selon l’Autorité palestinienne

    1. Ansiv Osniv

      Le récapitulatif de la genèse des traités de paix entre Israël et certains pays arabes est ,selon mon analyse personnelle, comme suite: Israël et les pays arabo-islamiques sunnites qui considèrent les Perses d’Iran comme une menace existentielle ne voient pas d’autres choix que de s’unir . On remarque par exemple que les occidentaux,hormis Donald Trump ne prennent pas trop au sérieux le régime islamiste des mollahs, le considérant tout au plus comme des fanfarons qui gueulent beaucoup mais ne constitueront pas une menace sur la région. Partant de leur conception des relations modernistes inter états à savoir l’impossibilité de l’utilisation d’une arme atomique potentielle. Les occidentaux pensent que aucun pays ne peut être amené à utiliser l’arme nucléaire connaissant son pouvoir destructeur et surtout le point de non retour que cette arme peut induire,ils se disent donc qu’il n y a pas de quoi s’affoler mème dans le cas ou l’Iran accéderait à cette arme et c’est la raison pour laquelle les occidentaux ne soucient pas des masses sachant délibérément la course désespérée de l’Iran pour la possession de l’arme nucléaire donc ne s’inquiétant pas outre mesure dans le cas du succès de l’Iran dans son projet car considérant que ça ne serait qu’un pays de plus a posséder une arme de dissuasion nucleaire. Mais Israël et les pays arabes sunnites surtout les pays proches saisissent exactement le danger mortel de la menace perse avant même sa possession ( l’inimité sunnite-chiite est tenace et remonte aux origines de la fondation dogmatique de l’Islam). En résumé l’équation est simple: Israël et les pays sunnites du golfe, surtout mais pas que, savent qu’ils ne peuvent pas compter sur l’occident pour faire barrage à l’Iran mais craignent plutôt que ces derniers favorisent les uns et les autres au grès de leurs lubies pseudo-humanistes intéressées et leur stratégie à court terme. Israël et les pays du golf sont dans une conjonction d’étoiles favorable avec la présidence de Donald Trump dont ils profitent pleinement pour se constituer un axe de résistance de circonstance pour un front fort contre la menace terroriste Perse La preuve en est la signature des traités deux mois avant les élections américaines car au vu des éventements imprévus de la pandémie de Wuhan et des émeutes aux états-unis ainsi que le climat malsain qui y règne actuellement personne ne saurait prédire la situation post élection. Ainsi même si Trump ne remporte pas les élections ou que les choses dégénèrent et rendent incertaine cette élection à cause de l’égarement démocrate des résultats grandioses ont été accomplis et ainsi Israël et les arabes peuvent conjuguer leurs efforts et travailler tranquillement à contrer le danger Iranien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    376 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap