toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Fermeture des bars à 22h : à Nice, les restaurateurs appellent « à la désobéissance totale. On ne fermera pas à 22 heures ! »


Fermeture des bars à 22h : à Nice, les restaurateurs appellent « à la désobéissance totale. On ne fermera pas à 22 heures ! »

et restaurants après 22h, les restaurateurs de Nice n’ont pas l’intention d’obéir aux directives du ministre de la Santé.

Les restaurateurs de Nice n’ont pas l’intention de se laisser faire. Ils étaient plusieurs dizaines à s’être rassemblés ce jeudi 24 septembre afin de dire non à la fermeture des bars, dès lundi, après 22h telle que la mesure a été annoncée par le ministre de la Santé. « On lance un cri d’alarme : là, ils sont en train de nous achever ! » ont-ils déploré dans les colonnes de 20 minutes.

Tout en soulignant qu’ils avait jusqu’ici respecté les consignes fixées par l’Etat (port du masque, gel hydroalcoolique, espacement entre les tables), ils ont dit craindre « de subir dans quinze jours le même sort que [leurs] collègues de Marseille» dont les bars et restaurants fermeront totalement à partir du samedi 26 septembre. En ce sens et par peur d’être, bientôt, amenés à «mettre la clé sous la porte», ils appellent «à la désobéissance totale».

Appel « à la désobéissance totale »

« Nous appelons à la désobéissante totale. On ne fermera pas à 22 heures ! » a ainsi affirmé Fred Ghintran, directeur de plusieurs établissements à Nice et vice-président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie des Alpes-Maritimes. Et ils sont prêts à faire beaucoup de bruit : « On peut descendre à 2.000, 3.000, 10.000 dans la rue pour se faire entendre » ont-ils insisté. Certains sont même allés jusqu’à menacer de mettre sous séquestre les sommes qu’ils doivent à l’Etat.

De son côté le maire de Nice, Christian Estrosi comprend la colère des restaurateurs et tente de trouver un compromis. Il a annoncé avoir proposé au préfet des Alpes-Maritimes de mettre en place un «protocole sanitaire renforcé (basé sur la prise de température à l’entrée, la mise en place de mesures de distanciation sociale, le port du masque et le respect strict des gestes barrières) pour se substituer à l’obligation de fermeture avant 22 heures».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Fermeture des bars à 22h : à Nice, les restaurateurs appellent « à la désobéissance totale. On ne fermera pas à 22 heures ! »

    1. Robert Davis

      Eh oui le compte en banque de ces restaurateurs vaut plus que la population toute entière qui risque de disparaitre… ces restaurateurs pourront toujours trouver un autre travail mais les morts qui risquent de s’accumuler si on continue comme ça, eux ne reviendront pas!

    2. Robert Davis

      En fait s’ils fermaient complètement le temps de voir si les 15.000 cas/jour s’arrêtent, serait encore mieux.

    3. c.i.a.

      Panique, Panique, les personnes vulnérables sont ceux de 6O-8O, les soit disant jeunes, étaient déjà en problèmes de maladies ,(Au lieux de les mettre en quarantaines),bien avants cette hystérie collective mondiale!
      En tous les cas, les chinois ont bien réussit leur coups!!

    4. Jacques B.

      Tout cela va mal finir. Les chiffres montrent que l’épidémie actuelle est beaucoup moins virulente que celle de mars-avril, autrement dit que nous faisons face à l’équivalent d’une petite grippe saisonnière, et encore (écouter le Pr Raoult sur les mutations). Paralyse-t-on le pays pour une grippe ? Supprime-t-on des pans entiers des libertés individuelles ? Bien sûr que non.
      Ce gouvernement est devenu fou, c’est un cheval emballé, lancé dans une fuite en avant pour tenter de justifier ses fautes passées, de se couvrir judiciairement – à n’importe quel prix y compris le pire pour la population – et d’éviter l’engorgement d’un système de santé qu’ils ont contribué depuis des décennies à affaiblir, au point que nous manquons de tout dans ce pays : de médecins et autres soignants, de places de réanimation, d’appareils d’intubation, etc etc etc.
      Le problème étant que trop de Français les écoutent encore ; trop de Français écoutent les médias, trop de Français sont devenus des lamentables pétochards, qui ont peur de leur ombre, peur de vivre. Et trop de Français dépendent de l’État-providence pour leur revenu, tant et si bien qu’un confinement ne les affectera pas beaucoup, puisque leur salaire sera maintenu ; ce qui est une illusion pure, car sans travail pas de richesse, donc endettement et/ou inflation assurés, ce qui leur reviendra forcément sur le coin de la figure, plus tôt que tard désormais.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *