toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Face à l’info : Quand l’extrême gauche qualifie Christine Kelly de “servante” de Zemmour


Face à l’info : Quand l’extrême gauche qualifie Christine Kelly de “servante” de Zemmour

L’émission Face à l’info revenait, mercredi 9 septembre, sur les nouveaux critères de sélection du meilleur film mis-en-place par l’Académie des Oscars. Eric Zemmour a critiqué les mesures et Christine Kelly est restée plus ou moins silencieuse.  Un silence, qui selon Arrêt sur images, lui vaut le titre de “servante” de Zemmour. 

L’Académie des Oscars annonçait ce mardi 8 septembre, qu’elle allait revoir les critères de sélections des films. Pour l’heure, seuls les critères concernant la catégorie du meilleur film ont été annoncés. Le but de ces vastes réformes : pousser à plus de diversité dans le cinéma.

L’annonce a fait grand bruit et était l’un des sujets de discussion de l’émission « Face à l’info » de Cnews. Eric Zemmour a regretté la décision prise par l’Académie des Oscars. Il s’est dit inquiet par l’annonce, notamment car, a-t-il expliqué : « Je me suis toujours davantage identifié à Yves Montand dans César et Rosalie, qu’aux personnages de La vérité si je mens, qui représentent mon milieu d’origine ».

Le site Arrêt sur images s’est empressé de rebondir sur les déclarations du journaliste. Dans une chronique, son fondateur Daniel Schneidermann, n’a pas hésité à déplorer l’attitude de Zemmour. Il est même allé jusqu’à regretter que personne sur le plateau n’ait repris l’éditorialiste. « Quelqu’un va-t-il le reprendre ? Quelqu’un va-t-il lui faire valoir que les Juifs français, en France, au début du XXIe siècle, ne sont pas précisément ce qu’on pourrait appeler une catégorie dominée, souffrant de sa sous-représentation à l’écran » s’indigne Daniel Schneidermann.

Christine Kelly, accusée d’être la « servante » de Zemmour

Mais ce n’est pas tant le silence des hommes présents dans l’émission que regrette le journaliste. Non, il paraît catastrophé par le manque de réaction de Christine Kelly, « une femme de couleur ». Il va même jusqu’à se moquer d’elle, arguant qu’après avoir « timidement lancé le Maître, en glissant que pour sa part, elle trouvait la décision des Oscars « tardive » », elle est ensuite restée « humble, muette, à assister à sa propre humiliation, à la mise en évidence de sa fonction d’alibi, démonstration vivante qu’avec un peu de perversité et beaucoup de cynisme, on peut bien s’amuser avec les règles sur les quota ».

En outre, parce qu’elle n’était pas outrée par les propos tenus par Eric Zemmour, ou peut-être parce qu’elle était plus ou en moins en accord avec lui, Daniel Schneidermann la réduit au statut de « servante ».

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Face à l’info : Quand l’extrême gauche qualifie Christine Kelly de “servante” de Zemmour

    1. Robert Davis

      L’extreme gauche se prépare un avenir de m. ses agressions sur tout ce qui bouge va amener des catastrophes notamment économiques et ils se retrouveront mendiants dans les rues.

    2. alauda

      Christine Kelly fait son boulot et elle le fait bien.

      Elle a un sens de l’écoute remarquable. Tout en restant discrète, elle est très expressive par sa maîtrise de la communication non verbale. Alors que la télévision impose des débats à n’en plus finir entre des intervenants qui se coupent la parole, avec une grossièretés de malotrus, elle apporte une touche rare dans le journalisme : une forme de délicatesse.

      Une « servante » et puis quoi encore ?
      Sexisme de vieil aigri, envieux, en perte de vitesse.
      Propos de plouc, lourdingue et à côté de la plaque.

    3. Robert Davis

      Pour la gauche tous ceux qui ne sont pas avec eux sont contre eux mais ce qu’ils ne savent pas c’est qu’on est bien contre eux et…FIERS DE L ETRE. Ils veulent se retrouver à la rue, OK pas de problème et surtout on ne les veut pas à proximité, il faut des quartiers séparés pour la racaille.

    4. Pardo

      Schneidermann est lamentable et son intervention totalement stupide comme lui
      Cet islamo gauchiste best bien connu pour des idées pro arabes et islamistes
      Dans l’impossibilité de tenir tête à Zemmour l’homme qui nous révèle les vérités
      il s’en prend à Kelly qui connaît bien Zemmour et sait qu’il a respecté par son
      professionalismev
      Ceci dit essayer de trouver des présentateurs d’information français juifs : 1 seul peut être Misrahi et tout le reste sont des maghrébins, noirs, chrétiens français et de temps à temps asiatique
      De même pour les séries françaises aucun nom juif n’est procureur, commissaire ou inspecteur vedette chargé des investigations bien que de nombreux acteurs sont des français juifs comme les frères Fitoussi ou Sitruk ou Elbaz ou Berry ….
      Pourquoi les noms juifs sont bannis de la télévision française dont les séries ne valent pas un pet de lapin comparées aux séries anglaises ou scandinaves!!!
      Même sur les téléfilms les juifs n’existent pas comme dans les informations sauf pour donner une image négative y compris les fake news er reportages mensongers sur Israel
      Pourriture de ces responsables politiques et journalistes et les patrons des chaînes et journaux qui célèbrent que les juifs morts comme celui de la Shoah la veille de Rosch Hachana ou des assassinats par des arabes dans cette France islamisé et décadente

    5. alauda

      Vers 40’30 « La France n’existant pas ou à peine en l’an 1000″… Impayable pique d’un Grand-Breton 🙂

      L’étymologie latine « Francia », présente sous la plume de St-Jérôme au IVe s., ne désignera plus à partir du Xe siècle que seul royaume des Francs de l’ouest dans sa plus large acception et dans son acception restreinte le domaine royal, qui donnera, évidemment plus tard, la France centralisée. Il n’empêche que le titre de Rex Francorum, primus inter pares, est bien antérieur à l’an 1000. Il règne au moins symboliquement comme suzerain sur l’essentiel de la Gaule romanisée, depuis les Mérovingiens…
      Et si l’on parle de dates d’accession à la souveraineté en Europe, en dehors de Saint-Marin (301), peu de pays actuels peuvent fournir des documents officiels antérieurs à l’an 1000 : France (août 843, voire 481), Danemark (958, ou antérieur), Allemagne (2 février 962) et Pologne (14 avril 966). On peut aussi ajouter la Hongrie (décembre 1000).

      La fondation de l’empire Seldjoukide, dont s’est réclamé l’empire ottoman (1299) datant seulement de 1037, la Francia qui a donné la France a encore quelques coudées d’avance en matière d’ancienneté…

      Au XIXe siècle, les fastes de Soliman le Magnifique qui régnait sur un empire immense, on oublie. Comme les alliances vont et viennent, d’autres acteurs européens entrent en scène, notamment, mais pas seulement, lors de la guerre de Crimée.
      Enfin, au début du premier conflit mondial, l’empire ottoman s’allie… avec l’empire allemand (fin le 9 novembre 1918) et chute 4 ans plus tard que son allié. Deux empires qui de sinistre mémoire ont le privilège d’avoir initié les premiers génocides du XXe siècle.

      La galère au XVIIe s., moi je veux bien – sinon que Molière a emprunté la scène à Cyrano de Bergerac (Le Pédant joué, 1654), mais du côté de « l’empathie » à l’égard de l’empire ottoman qui serait une spécificité française, vous repasserez. La France a reconnu le génocide arménien en 2001, tandis qu’il a fallu 15 ans de plus à l’Allemagne pour admettre sa part de responsabilité en tant qu’allié.

      « Un grande lâcheté française », n’importe quoi ! François Ier a joué une carte stratégique qui a permis de continuer à commercer, racheter des esclaves… La protection des communautés chrétiennes qui a perduré trois siècles sous statut de dhimmi (le moyen de faire autrement dans cet empire ?) était sans doute à ce prix. Et même si Louis XIV « n’en menait pas large » face à la sublime porte, c’est sous son règne que la comédie-ballet s’est chargé d’éduquer le Bourgeois gentilhomme au décryptage du latin macaronique.

      Enfin, les arts en France n’ont pas pâti de l’influence ottomane… Le creuset français, en matière de mode, fait feu de tout bois et n’est pas sectaire.
      L’orientalisme français, du XVIIIe s. surtout, qui s’est poursuivi chez les romantiques au siècle suivant, permet de retracer une histoire beaucoup plus ambivalente (attraction/répulsion) qui s’est tissée entre les mondes chrétien et musulman.

      Ainsi lorsque Delacroix expose en 1824 à Paris sa « Scène des massacres de Scio », qui soutient les Grecs en lutte depuis 1821 ? Quelques artistes. Pour voir bouger les choses sur le terrain de l’engagement militaire, à leurs côtés, les Grecs devront attendre octobre 1827. Qui s’engage ? La France, le Royaume-Uni et la Russie. Ceux qui ont participé à la bataille de Lépante (1571) n’ont risqué ni une oreille, ni un seul bateau dans la bataille de Navarin.

      Il faut quand même avoir un peu de mémoire… moins sélective.

    6. Slam

      Christine Kelly est une journaliste remarquable qui dirige les débats avec rigueur et grande finesse.
      Schneidermann l’a accusée dans son torchon gauchiste d’être la servante de Zemmour, on pourrait penser que le triste individu au passif éloquent (le Monde, Libération et Arrêt sur Images, trois torchons experts en désinformation, mensonge et calomnie) a vu en Christine Kelly et par association d’idées une esclave, un ancien président n’est-il pas accusé de racisme pour avoir utilisé deux mots dans la même phrase ? Que par cette accusation Schneidermann soit donc enfin considéré et traité comme raciste à l’instar d’un certain journal qui a osé représenter Obono en esclave dans une fiction. Il convient toutefois de préciser que l’amalgame entre Christine Kelly et Obono s’arrête là, l’intelligence fine de la première n’ayant rien à voir avec la vulgarité d’Obono, la couleur de la peau n’étant pas une raison suffisante pour confondre une femme avec un boudin.
      Schneidermann est un con et les cons ça ose tout…

    7. Robert Davis

      schnerdermann est un âne et un menteur comme tous les gauchistes devenus racistes à force de faire de la pr et finir par y croire! Les obono à la cervelle d’une bonobo et autres noires VENANT D AFRIQUE qui se prétendent esclaves ne sont justement PAS des esclaves mais des esclavagistes plutôt car ils n’ont pas été envoyés hors d’Afrique comme esclaves. Par contre ils ont participé à l’esclavagisme, le père de harris la soi disant noire Américaine l’a lui-même dit ainsi que le mépris dans lequel il tient sa fille opportuniste et menteuse typique des gens de gauche.

    8. Robert Davis

      Je suis un peu agacé par l’affirmation systématique des français qui prétendent que Israel est de la taille…d’un département ce qui est archi FAUX puisque la moyenne d’un départemeznt et Israel fait 20.000 km2 sans la Judée/Samarie et 30.000 km2 avec la Judée/Samarie et donc c’est la moyenne de chacune des 5 Provinces soit La Galilée, Neguev, La Côte, la Judée, la Samarie qui font chacune 6.000 km2 soit plus que la moyenne des provinces françaises. Apprenez M. Pavlenko!

    9. Robert Davis

      L’oprtateur ne voulant pas me lasser donner la moyenne des départements français je le répète; c’est 4.000 km2 soit moins d’une province d’Israel. Bien sûr il y a plus de départements que de provinces.

    10. Robert Davis

      Je répète pour l’abruti d’opérateur: moyenne des départements français = 4.000 km2 moyenne de chacune des 5 provinces d’Israel = 6.000 km2.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *