toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Emmanuel Macron s’en prend vivement au journaliste du Figaro au sujet d’un article relatif à sa rencontre avec les terroristes du Hezbollah


Emmanuel Macron s’en prend vivement au journaliste du Figaro au sujet d’un article relatif à sa rencontre avec les terroristes du Hezbollah

Emmanuel Macron s’en est pris vivement, mardi soir lors d’une réception au Liban, au journaliste du Figaro Georges Malbrunot, au sujet d’un article relatif à une rencontre entre le chef de l’Etat français et Mohammed Raad, chef du bloc parlementaire du Hezbollah, début août.

Une prise à partie peu courante de la part d’un président envers un journaliste lors d’une visite diplomatique. Dans une séquence filmée mardi soir par notre journaliste lors d’une réception à Beyrouth, on voit Emmanuel Macron interpeller brutalement le journaliste du Figaro Georges Malbrunot, qui suit pour le quotidien le déplacement du chef de l’Etat au Liban.

« Ce que vous avez fait là, compte tenu de la sensibilité du sujet, compte tenu de ce que vous savez de l’histoire de ce pays, est irresponsable« , a lancé Emmanuel Macron au grand reporter, spécialiste du Moyen-Orient, au milieu de la réception.

« Irresponsable pour la France, irresponsable pour les intéressés ici, et grave d’un point de vue déontologique« , poursuit le chef de l’Etat, très en colère. « Vous m’avez toujours entendu défendre les journalistes. Je le ferai toujours. Mais je vous parle avec franchise. Ce que vous avez fait est grave, non professionnel et mesquin.« 

Un article incriminé

Quelle information publiée par le journaliste a-t-elle pu ainsi mettre en colère le président de la République ? Selon nos sources, il s’agit d’un article publié par Le Figaro le 30 août, relatif à l’action du président français au Liban depuis l’explosion à Beyrouth, intitulé « Le pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah ».

Georges Malbrunot y revient sur la première visite du chef de l’Etat, le 6 août, au Liban, qui a précédé le déplacement actuel visant à accompagner le pays dans sa reconstruction. Selon le journaliste, Emmanuel Macron aurait alors, parmi les nombreux interlocuteurs politiques rencontrés, eu un échange avec Mohammed Raad, le chef du bloc parlementaire du Hezbollah. « Un aparté de huit minutes« , selon l’article, au cours duquel Emmanuel Macron aurait eu un échange assez direct avec le responsable de cette mouvance classée terroriste par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Source 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    317 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap