toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Discours du Premier ministre Netanyahu à l’Assemblée générale des Nations-unies


Discours du Premier ministre Netanyahu à l’Assemblée générale des Nations-unies

Voici le discours du Premier ministre Benjamin Netanyahu, le mardi 29 septembre 2020, devant l’Assemblée générale des Nations-unies :

« Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

« Le Moyen-Orient n’a pas vraiment la réputation d’apporter de bonnes nouvelles, et peu de gens s’attendaient à ce que ce soit différent cette année. Vous n’ignorez pas que la pandémie ravage notre région comme partout ailleurs.

« Mais je suis heureux de vous annoncer que cette année, je peux vous parler des bonnes nouvelles du Moyen-Orient. En fait, je peux vous faire part de deux bonnes nouvelles.

« Au début de ce mois, lors d’une cérémonie à la Maison Blanche organisée par le président Trump, Israël a signé des accords historiques avec les Émirats arabes unis et le Royaume de Bahreïn.

« C’est le premier traité de paix entre Israël et un pays arabe depuis plus d’un quart de siècle. Et c’était la première fois que des accords de paix entre Israël et deux pays arabes étaient signés le même jour.

« Ces nouveaux accords apporteront à nos peuples les bienfaits de la paix et les énormes avantages qui découlent d’un accroissement des échanges, des investissements, du commerce, des transports, du tourisme et d’une coopération accrue dans tant d’autres domaines.

« Je ne doute pas non plus que de plus en plus de pays arabes et musulmans rejoindront le cercle de la paix, bientôt, très bientôt.
« Cette bonne nouvelle concernant la paix est venue d’une rupture nette avec les stratégies ratées du passé.
« Pendant trop longtemps, les Palestiniens ont effectivement exercé un veto sur la paix entre Israël et le monde arabe dans son ensemble.

« Pendant des décennies, tout progrès a été stoppé et a été tenu en otage par des demandes palestiniennes totalement irréalistes, telles que la demande qu’Israël se retire sur les lignes indéfendables de 1967 et place sa sécurité entre les mains d’autres ; ou bien la demande qu’Israël expulse des dizaines de milliers de Juifs de leurs foyers, commettant de fait un nettoyage ethnique ; ou encore la demande qu’Israël absorbe des millions de Palestiniens qui sont les descendants de réfugiés d’une guerre lancée par les Palestiniens contre Israël il y a plus d’un demi-siècle.

« Bien sûr, ces demandes, ainsi que beaucoup d’autres, sont totalement vouées à l’échec pour tout gouvernement israélien responsable. Pourtant, pendant des années, de nombreux membres de la communauté internationale ont essayé d’apaiser ces demandes palestiniennes absurdes et ils ont, par conséquent, perdu du temps à essayer de faire avancer une illusion qui ne se réalisera pas, au lieu d’œuvrer pour une solution réaliste qui pourrait se réaliser.
« Heureusement, le président Trump a choisi une voie différente vers la paix – une voie ancrée dans la réalité.

« Il a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël ; il a reconnu la souveraineté d’Israël sur les hauteurs du Golan ; et il a présenté un plan de paix réaliste qui reconnaît le droit d’Israël, répond aux besoins de sécurité d’Israël et offre aux Palestiniens une voie à suivre réaliste et digne s’ils concluent la paix avec Israël.

« Les critiques ont fait valoir que chacune de ces mesures prises par le président Trump anéantirait les chances de paix.
« Eh bien, ils avaient tort. Totalement tort.
« Ces mesures ont fait avancer la paix.
« Maintenant, deux États arabes ont décidé de faire la paix avec Israël, et d’autres suivront.

« L’élargissement du cercle de paix ne rendra pas un accord entre Israël et les Palestiniens moins probable. Cela rendra la paix entre Israéliens et Palestiniens plus probable.

« Les dirigeants palestiniens se rendront de plus en plus compte qu’ils n’ont plus de droit de veto sur la paix et le progrès dans notre région, espérons-le, ces dirigeants décideront en fin de compte de faire la paix avec l’Etat juif.
« Et quand cela arrivera, Israël sera prêt.

« Je serai prêt et je serai disposé à négocier sur la base du plan Trump pour mettre fin à notre conflit avec les Palestiniens une fois pour toutes.

« Mesdames et Messieurs,

« Israël et les États du monde arabe ne sont pas seulement unis pour faire avancer la paix. Nous sommes unis pour faire face au plus grand ennemi de la paix au Moyen-Orient : l’Iran.

« L’Iran attaque ses voisins de manière gratuite et répétée, et ses relais terroristes sont directement impliqués dans la violence au Moyen-Orient, notamment en Irak, en Syrie, au Yémen, à Gaza et, bien sûr, au Liban.
« Nous avons tous vu la terrible explosion dans le port de Beyrouth le mois dernier. L’explosion s’est produite ici. C’est le port de Beyrouth.
« Deux cents personnes sont mortes, des milliers d’autres ont été blessées et un quart de million de personnes se sont retrouvées sans abri.

« Maintenant, c’est ici que la prochaine explosion pourrait avoir lieu. Juste ici. C’est le quartier de Janah à Beyrouth. C’est juste à côté de l’aéroport international. Et ici, le Hezbollah garde un dépôt d’armes secret. Ce dépôt d’armes secret, juste ici, est adjacent, à un mètre de distance, à une compagnie de gaz. Ce sont des bonbonnes de gaz. Juste là. C’est à quelques mètres d’une station-service. C’est à cinquante mètres de la compagnie de gaz. Voici d’autres camions citerne. Et c’est encastré dans une zone d’habitations ici, des logements d’habitations ici. Pour les habitants du quartier de Janah, c’est l’emplacement exact.

« Je veux donc vous montrer l’entrée de l’usine de missiles du Hezbollah. Parce que c’est ce que c’est. C’est juste là. Voici la compagnie de gaz, et voici le dépôt de missiles.
« Je dis aux gens de Janah, vous devez agir maintenant. Vous devez protester. Parce que si cette chose explose, c’est une autre tragédie.
« Je dis au peuple libanais, Israël ne vous veut aucun mal.
« Mais l’Iran, si.
« L’Iran et le Hezbollah vous ont délibérément mis, vous et vos familles, en grand danger.

« Et ce que vous devriez dire clairement, c’est que ce qu’ils ont fait est inacceptable. Vous devriez le leur dire, démolir ces dépôts.
«Il y a quelques jours à peine, l’un de ces dépôts a explosé à Ain Qana au sud du Liban.
« Et c’est pourquoi la communauté internationale doit insister pour que le Hezbollah cesse d’utiliser le Liban et les civils libanais comme des boucliers humains.

« Mesdames et Messieurs,

« Nous devons tous tenir tête à l’Iran, et le président Trump mérite des éloges pour avoir fait exactement cela.
« Avant tout, je félicite le président Trump de s’être retiré de l’accord nucléaire défectueux avec l’Iran.

« En 2015, je me suis retrouvé seul parmi les dirigeants du monde à m’opposer à l’accord nucléaire honteux qui avait été conclu avec l’Iran. Je m’y suis opposé parce que cet accord nucléaire ne bloquait pas la voie de l’Iran vers la bombe ; en réalité, il lui ouvrait la voie. Je m’y suis opposé parce que les restrictions de l’accord sur le programme nucléaire iranien n’étaient que temporaires et n’étaient en aucun cas liées au changement de comportement de l’Iran.

« Maintenant, l’Iran a même violé ces restrictions temporaires.
« En raison de ces violations, l’Iran aura assez d’uranium enrichi dans quelques mois pour deux bombes nucléaires.
« Et l’Iran travaille sur une nouvelle génération de centrifugeuses, appelée IR9, qui multipliera par cinquante sa capacité d’enrichissement.

« Mesdames et Messieurs,

« Il ne fait aucun doute que l’Iran cherche à se doter d’armes nucléaires.
« Les archives nucléaires autrefois secrètes, que les agents israéliens ont obtenu au cœur de Téhéran, le prouvent sans l’ombre d’un doute.

« Dans la période précédant l’accord nucléaire, Israël a été informé – en particulier par nos amis européens – que toute violation iranienne serait rapidement et sévèrement réprimée.
« Mais face aux violations effrontées de l’Iran, face aux preuves irréfutables des archives nucléaires, le Conseil de sécurité n’a rien fait, enfin, absolument rien.

« Et tenu par l’accord nucléaire raté, le Conseil de sécurité refuse toujours de voir ce qui était évident pour quiconque comprend quoi que ce soit au Moyen-Orient.
« Plutôt que de freiner l’agression de l’Iran, l’accord nucléaire l’a nourrie et financée.
« Il y a cinq ans, en levant les sanctions contre l’Iran, les principales puissances du monde ont ouvert la porte de la cage du tigre, puis elles ont alors simplement espéré le meilleur.

« Mais au lieu de cela, exactement comme je l’avais averti il y a cinq ans, nous qui vivons au Moyen-Orient subissons les conséquences de cet accord irresponsable. Un Iran plus riche et enhardi a utilisé les milliards qui ont afflué dans ses coffres pour alimenter sa campagne de carnage et de conquête dans toute la région.
« Heureusement, le président Trump a reconnu le désastre de cet accord nucléaire et il a agi.
« Il a rétabli les sanctions américaines, obligé les pays à choisir entre faire des affaires avec l’Amérique ou faire des affaires avec l’Iran, et a éliminé le terroriste le plus dangereux du monde, Qassem Suleimani.

« Et le mois dernier, lorsque le Conseil de sécurité a refusé de prolonger l’embargo sur les armes à destination de l’Iran, les Etats-Unis ont rétabli les sanctions.
« Alors que le Conseil de sécurité est divisé, nous dans la région, sommes unis.
« Les Arabes et les Israéliens appellent tous deux à une action ferme contre l’Iran. Et quand les Arabes et les Israéliens sont d’accord, les autres doivent y prêter attention.
« Israël appelle tous les membres du Conseil de sécurité, à se tenir aux côtés des États-Unis contre l’agression iranienne, à se tenir à ses côtés en insistant pour que l’Iran mette fin à son programme d’armes nucléaires une fois pour toutes, à se tenir aux côtés des États-Unis pour faire face au plus grand danger pour la paix dans notre région.
« Et si vous le faites, je suis convaincu que dans les années à venir, nous pourrons célébrer d’autres bonnes nouvelles en provenance du Moyen-Orient.

« De bonnes nouvelles pour Israël.

« De bonnes nouvelles pour nos voisins arabes.

« Et de bonnes nouvelles pour le monde, pour tous ceux qui recherchent la paix, la sécurité et la prospérité. »

(Communiqué du conseiller pour les médias du Premier ministre)

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Discours du Premier ministre Netanyahu à l’Assemblée générale des Nations-unies

    1. LeClairvoyant

      L’Arménie au IV siècle avait un grand Royaume de près de 400 000 km², mais avec l’arrivée des musulmans est restait coincée entre pays musulmans l’Arménie actuelle est le reste d’une république ex-soviétique de 30 000 km² soir moins de 10 % de l’ancienne Arménie, est un pays comme Israël, entourée d’ennemis et si Erdogan envoie un milliers de combattants d’islamistes syriens, on va vers une autres guerre du Caucase et vers un un autre génocide des arméniens.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap