toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attaque à Paris : le deuxième suspect, selon son avocate serait un « héros » alors qu’en réalité, il a cessé la poursuite après avoir été menacé par le terroriste


Attaque à Paris : le deuxième suspect, selon son avocate serait un « héros » alors qu’en réalité, il a cessé la poursuite après avoir été menacé par le terroriste

Vendredi soir, un homme qui avait été interpellé peu après l’attaque à l’arme blanche dans le 11e arrondissement a été relâché sans poursuite. Selon son avocate, il s’agit en réalité « d’un jeune homme héroïque qui a tenté d’arrêter l’assaillant ».

Le suspect numéro 2 serait en réalité un « héros« . De nombreuses interrogations entouraient, samedi, l’interpellation d’un second individu peu après l’attaque à l’arme blanche qui a fait deux blessés graves rue Nicolas-Appert, dans le 11e arrondissement de Paris.

Alors que neuf personnes étaient en garde à vue samedi et que l’auteur présumé, Ali H., a assumé les faits, un autre homme interpellé dans le cadre de l’affaire a vu sa garde à vue levée dès vendredi soir à 23h30, au bout de dix heures. Il est ressorti « libre et sans poursuite« , a indiqué à LCI une source proche de l’enquête. Mais l’affaire ne s’arrête pas là.

« Un jeune homme héroïque »

Qui était cet individu arrêté, puis rapidement relâché par les enquêteurs ? Il s’agit d’un Algérien d’une trentaine d’années qui a été appréhendé au niveau du métro Richard Lenoir quelques minutes après l’interpellation de l’assaillant présumé. C’est son avocate, maître Lucie Simon, qui a finalement donné sa version des faits. Le jeune homme serait en fait intervenu pour tenter de neutraliser l’agresseur en fuite.

« Le deuxième suspect n’est autre qu’un jeune homme héroïque qui a tenté d’arrêter l’assaillant« , a-t-elle fait savoir sur son compte Twitter. « Il s’est présenté à la police pour témoigner, on l’a menotté, cagoulé devant les caméras, placé en garde à vue malgré les témoins et les vidéos. Il sort ce soir épuisé et choqué. » « Il doit être présenté comme un héros, il a eu un comportement héroïque« , a-t-elle confirmé à l’AFP samedi.

Une version accréditée par une source judiciaire citée par Le Parisien. « Le récit qui consiste à dire qu’il a été témoin, a poursuivi l’auteur et a ensuite été menacé, a été corroboré par l’enquête« , a indiqué cette source. Le témoin aurait ainsi tenté de suivre Ali H. dans le métro, avant que ce dernier, se sentant poursuivi, ne le menace. Les policiers auraient crû, via les caméras de vidéosurveillance, que les deux hommes avaient eu une discussion.

Selon la version donnée par maître Lucie Simon, son client était au niveau du boulevard Richard Lenoir lorsqu’il a entendu les cris des victimes. Voyant un individu s’enfuir et faire tomber un couteau à l’entrée de la bouche de métro, il a couru à sa suite en pensant à une agression, « sans se douter du caractère terroriste de l’affaire« . Il dit avoir cessé la poursuite après avoir été menacé par le suspect  à l’aide d’une lame de cutter. Il s’est ensuite présenté aux policiers pour témoigner, mais il a été interpellé. « Je voulais être un héros, je me suis retrouvé derrière les barreaux », a -t-il expliqué à nos confrères du Monde, regrettant par ailleurs que sa date de naissance ainsi que ses initiales aient été divulguées.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *