toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Vote ahurissant à l’Assemblée : désormais, si une mère en « crise psycho-sociale » ne veut plus de son enfant au moment d’accoucher, on peut tuer le bébé à la naissance ! (Vidéo)


Vote ahurissant à l’Assemblée : désormais, si une mère en « crise psycho-sociale » ne veut plus de son enfant au moment d’accoucher, on peut tuer le bébé à la naissance ! (Vidéo)

Vote ahurissant à l’Assemblée nationale, en pleine nuit ! Un amendement surprise de dernière minute est présenté et adopté : si la mère est en état de crise psycho-sociale (sic) et qu’elle ne veut plus de son enfant au moment d’accoucher, on peut donc tuer le bébé à la naissance. Ils ont donc voté pour le droit à l’infanticide !

Loi bioéthique : l’avortement est désormais possible jusqu’à 9 mois pour « détresse psychosociale »

L’association pro-vie Alliance Vita dénonce un “cavalier législatif” et un amendement “adopté à la sauvette en pleine nuit, qui fait exploser l’encadrement de l’avortement”.

Dans la nuit du vendredi 31 août au samedi 1er août, les députés ont adopté en seconde lecture le projet de loi bioéthique, légalisant notamment la PMA pour toutes. Mais l’association pro-vie Alliance Vita s’est insurgée d’un amendement adopté, selon eux, « à la sauvette en pleine nuit à la fin de l’examen du projet de loi bioéthique ». Cet amendement, porté par plusieurs élus socialistes dont le secrétaire général du PS Olivier Faure, autorise en effet l’interruption médicale de grossesse (IMG), permis pendant neuf mois, pour cause de « détresse psychosociale », un « critère invérifiable » pour Alliance Vita.

Une notion de détresse « difficile à objectiver »

Dans un communiqué publié sur son site, l’association estime que « la condition des femmes enceintes faisant face à une détresse mérite toute l’attention de la société », mais que « l’histoire a montré que, la notion de détresse étant difficile à objectiver, elle était utilisée pour détourner la loi ». Avec comme conséquence, pour Alliance Vita : « l’IVG présentée comme issue obligée de toute grossesse imprévue ou difficile », mais aussi « l’abandon de toute politique de prévention de l’avortement, malgré sa nature qui met des vies en jeu et ses conséquences difficiles pour de nombreuses femmes ».

Face à ce « cavalier législatif malhonnête », Alliance Vita demande « le retrait de cette disposition » et « la conduite d’une étude épidémiologique sur les 20 dernières années, qui analysé les causes, les conditions et les conséquences de l’avortement ». Plus largement, l’association exige « un véritable débat sur l’avortement, ses causes et ses conséquences ».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Vote ahurissant à l’Assemblée : désormais, si une mère en « crise psycho-sociale » ne veut plus de son enfant au moment d’accoucher, on peut tuer le bébé à la naissance ! (Vidéo)

    1. JEAN PN

      Et vous verrez que bientôt on pourra même les manger !?!?…….
      Mais où vont les humains ???
      L’humanité est la pire des choses que Dieu ait inventé !!!

    2. Arlette

      Que DIEU les stérilisent a tout jamais, qu’il leur soit interdit d’adopter un enfant et qu’il leut soit interdit d’elever un enfant de queques façon que ce soit.
      LES FEMMES ET LES HOMMES

      Que tout ces gens qui ont fait cette loi et ceux qui vont l’utiliser sachent que DIEU les jugera comme
      MEUTRIER
      ASSASSIN
      CRIMINEL
      A mettre aussi au Féminin…..

    3. Ratfucker

      Ce serait trop simple de confier le nouveau né à une demandeuse de GPA! Ces dames préfèrent ferrailler avec la Justice pour affirmer, par une victoire juridique, leur statut d’aristocrate du gazon.

    4. André Labbé

      Quand les non pas la crainte de Dieu ils se comporte au dessous du règne animal. Des assassinat incontrôlables. Pire que Hitler qui assassinas des juifs, ce sont des criminelles.

    5. Parpar

      Honte sur ces malades habités par l’esprit de mort, qui ont voté cette loi… Les animaux se comportent bien différemment. Il est écrit que dans les derniers temps , le bien sera appelé mal, et le mal sera appelé bien ! Eh bien nous sommes rendus et arrivés dans les temps de la fin… . Que celui qui est injuste, soit injuste encore; et que celui qui est souillé se souille encore; et que celui qui est juste pratique encore la justice; et que celui qui est saint soit sanctifie encore. A vous de faire le bon choix…

    6. eudes

      Le culte abominable de Moloch a encore d’horribles jours de renouveau devant lui… les lucifériens doivent applaudir et bien ricaner ! Mais ceux qui détruisent l’homme et qui détruisent la Terre seront à leur tour détruits et sans rémission.
      L’enfer n’existe pas dites vous ? et bien regardez sur terre, pas besoin de regarder ailleurs.

    7. maujo

      j’espère qu’aucun médecin digne de cette profession ne voudra assassiner un enfant à la naissance même autorisé par une loi de m…de
      Personnellement je suis pour euthanasier tous ces députés qui ont eu la lâcheté de voter cette loi scélérates. Qu’ils aillent tous en enfer et qu’ils brulent pour l’éternité.
      Le nom des députés qui ont voté cette loi devraient être affichés en grand sur la place public. Je suis très en colère.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *