toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque


«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque

Un chauffeur de bus s’est fait agresser par un passager en état d’ébriété qu’il venait de réveiller au terminus à proximité d’Hendaye, au Pays basque, a relaté Sud-Ouest. L’individu a menacé l’employé de subir le même sort que son «collègue de Bayonne», en référence au chauffeur mortellement agressé le 5 juillet dernier.

Mercredi 5 août, à 8 heures du matin, un chauffeur de bus du réseau Hegobus dans le Pays basque français a réveillé un passager qui s’était endormi jusqu’au terminus. Furieux, l’homme s’en est violemment pris au chauffeur et l’a menacé, a rapporté le journal Sud-Ouest. Il a été placé en garde à vue au commissariat de Saint-Jean-de-Luz.

«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne», lui a-t-il lancé après lui avoir jeté sa canette, un morceau de nourriture et lui avoir donné un coup de pied. L’individu présentait un taux d’1,08 gramme par litre d’alcool dans le sang, a précisé le quotidien régional. Il s’est énervé car il avait manqué son arrêt et ordonnait au chauffeur de le ramener chez lui.

L’interpellé est passé en comparution immédiate le lendemain, jeudi 6 août, devant le tribunal correctionnel de Bayonne. Quant au chauffeur, il est en arrêt, mais le service n’a pas été interrompu, selon les informations de Sud-Ouest.

Loading...

Le directeur de Transdev ATCRB, l’association de transport en commun du Pays basque, a refusé de faire l’amalgame avec l’agression de Bayonne. «Nous travaillons avec le syndicat des mobilités pour renforcer la sécurité sur les points noirs du réseau», a-t-il déclaré.

Multiplication des agressions de chauffeurs

Les menaces de mort et les agressions physiques à l’égard du personnel des transports s’enchaînent depuis la mort de Philippe Monguillot le 10 juillet. À peine trois jours plus tard, un autre conducteur de bus à Martigues était pris à partie par plusieurs individus qui lui ont volé sa sacoche. Il a été emmené à l’hôpital.

Le 28 juillet, un chauffeur à Orléans était frappé au visage pour avoir rappelé à un usager de porter un masque. Une conductrice a subi le même sort le 30 juillet, une nouvelle fois à Martigues, pour le même motif. «Depuis le déconfinement, les gens ne se supportent plus», a résumé un chauffeur de la RATP lui-même témoin d’une agression à bord de son véhicule le 20 juillet dernier.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque

    1. Cyrano

      Et une — incivilité — de plus. Le brave joyeux drille sera remis en liberté aussitôt ira se consoler au bistrot et recommencera le jour même.
      —Vive la France et les joueurs d’accordéon, vive les bals et les flons-flons —
      Et pendant ce temps l’ennemi de l’intérieur progresse avec le laxisme ambiant.

    2. doudou

      malheureusement le ver est désormais dans le fruit,micron par clientelisme et peur de l’islam,doit ordonner aux flics et à la justice de ne pas etre trop durs avec les racailles qui poluent notre « ancien » beau pays faites attention ,s’il n’est pas trop tard,ils sont en train de nous envahir et essaient d’imposer leurs lois et coutumes…Fançais,reveillez vous!!!

    3. hervé

      J’ai toujours cru que d’après eux, les basques savaient tordre le cou aux adeptes de la religion de « paix ». On constate au contraire, qu’ils se comportent en dhimmis comme tout le reste de la population qui chante la marseillaise dans les stades pour encourager les africains de l’équipe de « france » lesquels n’en ont rien à branler. Attention les Corses, votre pays est le dernier bastion.

    4. Cyrano

      @ notre ami Hervé : Tout comme vous j’ai toujours cru que les basques n’étaient pas contaminés HELAS!
      Pour infos l’actuel Président de la région autonome basque est Inigo URKULLU qui dirige depuis 2012 avec les voix socialistes; et le précédent était Patxi LOPEZ socialiste du PSOE.
      Si avec ça on a pas compris que c’est le même foutoir que chez nous…
      Surtout pas d’amalgame.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *