toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La plus grosse étude publiée sur les patients hospitalisés en Belgique démontre que l’hydroxychloroquine diminue significativement le risque de mortalité. En France, Véran l’interdit toujours…


La plus grosse étude publiée sur les patients hospitalisés en Belgique démontre que l’hydroxychloroquine diminue significativement le risque de mortalité. En France, Véran l’interdit toujours…

Une étude rétrospective sur 8075 patients hospitalisés en Belgique, la plus grosse publiée à ce jour, démontre que l’hydroxychloroquine (HCQ) diminue significativement le risque de mortalité.

En Belgique, l’utilisation hors AMM de HCQ à faible dose (2400 mg au total sur cinq jours) a été recommandée pour les patients hospitalisés atteints de COVID-19.

Les auteurs de l’étude ont effectué une analyse rétrospective de la mortalité hospitalière dans les données de surveillance hospitalière nationale belge COVID-19. Les patients traités soit avec HCQ seul et avec soins de support et HCQ ont été comparés aux patients traités avec des soins de support sans HCQ. L’étude portait sur 8075 patients hospitalisés.

Conclusions

La monothérapie HCQ à faible dose était associée à une mortalité plus faible chez les patients hospitalisés atteints de COVID-19 diagnostiqués et traités tôt ou tard après l’apparition des symptômes.

Ces résultats confirment ceux de l’IHU de Marseille, ce que relève le Professeur Raoult :

Au Brésil où l’hydroxychloroquine est largement utilisée, des médecins témoignent :

« Nous avons appris (…) qu’en attaquant le virus dès sa phase initiale, en utilisant des médicaments simples comme l’hydroxychloroquine, avec l’azithromycine (un antibiotique) et d’autres médicaments, la maladie s’affaiblit et (cela) empêche que la majorité des cas ne s’aggrave », a affirmé l’anesthésiste Luciano Dias de Azevedo, qui dirige le groupe.

« Notre jolie et belle hydroxychloroquine (..) a réussi à réduire les dommages du Covid-19 (…). Peuple brésilien, n’aie pas peur de ce médicament », a lancé un médecin, Raissa de Melo Soares.

Une étude sur la mortalité en Suisse, tend également à démontré qu’elle réduit le taux de mortalité. Les données proviennent de la très sérieuse Johns Hopkins University.

L’hydroxychloroquine a été interdite en Suisse du 27 mai au 11 juin 2020 suite à l’article frauduleux publié par le Lancet. Le 27 mai correspond à 5 jours écoulés après la parution de l’étude décriée dans The Lancet, qui prétendait démontrer la toxicité et l’inefficacité de l’hydroxychloroquine.  Les conséquences de cette publication ont eu une portée mondiale entraînant la suspension de l’hydroxychloroquine et privant ainsi nombre de malades d’un traitement.  Cette interdiction au prétexte de la “précaution” a sûrement fait bien plus de mal aux patients que ce que nos ministres de la Santé ont dit.

En regardant la courbe d’évolution de cet indice pour la Suisse, on note une “vague de sur-létalité” de deux semaines du 9 au 22 juin, décalée d’une douzaine de jours par rapport à la période de suspension de l’usage de l’hydroxychloroquine par l’OMS.  Ceci démontre, sans réfutation possible, l’effet de l’arrêt de l’utilisation de ce médicament en Suisse (pays qui suit les recommandations de l’OMS, installée à Genève).

Et pour la France

Cet indice pour la France sur la même période se trouve dans le graphe ci-dessous. On note que dans la période de prohibition de l’hydroxychloroquine en Suisse, l’indice nrCFR était à peu près identique entre la France et la Suisse.

© Sandra – Europe Israël News

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    194 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap