toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Eric Ciotti : “Le coronavirus n’a pas tué l’islamisme, nous ne devons pas baisser la garde”


Eric Ciotti : “Le coronavirus n’a pas tué l’islamisme, nous ne devons pas baisser la garde”

Après la censure de la loi de sûreté contre les ex-détenus terroristes par le Conseil constitutionnel, le député des Alpes-Maritimes et questeur de l’Assemblée nationale demande à Emmanuel Macron de réviser la Constitution afin d’assurer à la société une protection contre le terrorisme et éviter d’autres attentats dans les années à venir. Entretien.

Valeurs actuelles. Le Conseil constitutionnel vient de censurer une grande partie de la loi de sûreté, jugée “inconstitutionnelle”. À juste titre, selon-vous ? 

Eric Ciotti. L’interprétation du Conseil constitutionnel est très limitative car elle privilégie les libertés individuelles des ex-détenus islamistes condamnés pour terrorisme plutôt que la sécurité collective. Le Conseil constitutionnel a établi depuis plusieurs années une jurisprudence qui, il faut bien le dire, reprend systématiquement les thématiques défendues par la gauche dans nos hémicycles parlementaires. En matière de sécurité, le Conseil constitutionnel a installé une jurisprudence très restrictive pour la protection de nos concitoyens. Il s’était déjà manifesté en ce sens en censurant par deux fois l’interdiction posée par le législateur au sujet des consultations des sites djihadistes. Pour le Conseil constitutionnel, priver quelqu’un de la possibilité de consulter un site djihadiste serait porter atteinte à ses libertés. De même, sur la loi Braun-Pivet, qui n’était pourtant pas très audacieuse, il considère que la société ne peut pas installer un principe de précaution à l’encontre des centaines de condamnés pour terrorisme qui se sont radicalisés en prison, alors que ces individus représentent la première menace en matière de terrorisme islamiste dans notre pays.

Pensez-vous que cette loi est une « atteinte aux libertés », comme l’ont relevé les “Sages” ?

Loading...

Je considère que la sécurité est la première des libertés. Laisser exposer notre société à la menace que représente ces centaines de bombes humaines à retardement c’est priver notre nation et son peuple du droit de vivre en sécurité. Il faudra bien un jour, et c’est ce pourquoi je demande une modification de la Constitution, qu’on considère que la sécurité collective est aussi une valeur constitutionnelle.

Cette décision du Conseil Constitutionnel ne revient-elle pas à considérer la liberté des terroristes comme supérieure à la sécurité des Français ? 

La jurisprudence établie par le Conseil constitutionnel considère, en effet, que la liberté individuelle des personnes condamnées est supérieure aux principes de protection de la nation tout entière. C’est une notion que, personnellement, je récuse profondément. J’ai été co-rapporteur de la loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme. Dans ce cadre, nous avons auditionné beaucoup d’acteurs du renseignement ainsi…..

Lire la suite sur Valeursactuelles

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Eric Ciotti : “Le coronavirus n’a pas tué l’islamisme, nous ne devons pas baisser la garde”

    1. Robert Davis

      Faut pas empiéter sur la liberté des islamistes de tuer qui ils veulent, merci conseil con-stitutionnelQuels gens c’est pas possible ils sont payés pour dire des âneries! Plus ils en disent plus ils sont payés, ils « travaillent » à la pièce…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *