toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ensauvagement dans l’Essonne : une bagarre géante entre 200 racailles éclate sur une base de loisirs (Vidéo)


Ensauvagement dans l’Essonne : une bagarre géante entre 200 racailles éclate sur une base de loisirs (Vidéo)

La rixe aurait été déclenchée par un vol de téléphone portable et impliquerait deux groupes, dont certains étaient alcoolisés. Les policiers ont dû intervenir et certains ont été menacé de mort. 

Vendredi 31 juillet dans l’après-midi, alors que la température avoisinait les 40 degrés, plus de 1 500 personnes sont venues se rafraîchir au sein de la base de loisirs d’Etampes (Essonne) qui dispose d’une piscine. Sur les coups de 18 heures, une bagarre a éclaté entre deux groupes de « jeunes », rapporte notamment Le Parisien. Au cœur du conflit, un supposé vol de téléphone portable. La scène a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux.

« Les jeunes ennuyaient les familles et draguaient outrageusement les jeunes femmes »

« Les soucis ont commencé vers 18 heures entre deux groupes. Apparemment, l’un accusait l’autre de vol. Il y a eu un début de bagarre. Nos médiateurs et agents de sécurité sont intervenus et nous avons appelé la police », témoigne Gérard Hébert, président du syndicat mixte de la base de loisirs, auprès du quotidien francilien. Les forces de police et de gendarmerie se sont rapidement retrouvées encerclés par près de 200 individus. « Tout serait parti à cause d’un portable volé », confirme une source policière au Parisien« Il y avait énormément de monde et le service de sécurité était débordé. Les jeunes, chauffés par le soleil, ennuyaient les familles présentes les obligeant à quitter les lieux, et draguaient outrageusement les jeunes femmes », poursuit la même source. Certains d’entre eux étaient alcoolisés.

Pour faire cesser la bagarre et disperser la foule, les forces de l’ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogène. « C’était une situation complexe car de nombreuses familles étaient présentes, il fallait faire très attention à eux. Mais nous n’avions pas d’autres choix, certains policiers se sont fait menacer de mort, d’autres ont reçu des coups », déplore un policier.

Loading...

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *