toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Accord Émirats-Israël : Macron qui ne joue plus aucun rôle au Moyen Orient console son ami Mahmoud Abbas


Accord Émirats-Israël : Macron qui ne joue plus aucun rôle au Moyen Orient console son ami Mahmoud Abbas

Emmanuel Macron s’est entretenu dimanche 16 août avec le président palestinien Mahmoud Abbas, à qui il a affirmé que la reprise des négociations de paix au Proche-Orient restait « une priorité », trois jours après l’annonce d’un accord de paix des relations entre Israël et les Émirats arabes unis saluée par Paris mais fustigée à Ramallah.

« Je me suis entretenu avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Je lui ai dit ma détermination à œuvrer pour la paix au Proche-Orient », a affirmé le chef de l’État dans un message posté sur Twitter. « La reprise des négociations pour parvenir à une solution juste et respectueuse du droit international reste une priorité », a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron avait déjà salué vendredi « la décision courageuse des Émirats arabes unis », au lendemain de l’accord de normalisation, en souhaitant « qu’elle contribue à l’établissement d’une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens ».

Il a ajouté qu’il avait déjà parlé avec Netanyahu de la question de l’annexion et de la position de la France la rejetant, la considérant comme une action unilatérale qui complique encore davantage la question, réaffirmant sa position en faveur de la paix basée sur la légitimité internationale et les décisions du droit international.

Pour sa part, le Président Abbas a remercié son homologue français pour ses prises de position en faveur du peuple palestinien, appréciant sa visite au Liban et sa position auprès du peuple libanais en cette période difficile.

En ce qui concerne l’accord tripartite, le président Abbas a expliqué au président français les raisons du rejet de la déclaration tripartite, soulignant que ce n’est pas  » le droit des Émirats arabes unis ou de tout autre pays de parler au nom du peuple palestinien, et dans le cas où un autre pays arabe prendrait une mesure similaire, nous adopterons la même position que nous avons prise envers les Émirats. Nous n’accepterons pas que la cause palestinienne soit utilisée comme excuse pour la normalisation ou pour toute autre raison. »

Ajoutant :  » Le président a ajouté que Netanyahu avait explicitement affirmé que l’annexion était toujours sur la table et que ce qui avait été accompli était une suspension temporaire, et nous avons annoncé à plusieurs reprises notre rejet de «l’accord du siècle», et nous avons rejeté l’annexion de Jérusalem, et nous avons rejeté l’annexion des terres palestiniennes, car cela signifie renoncer à Jérusalem, à la vallée du Jourdain et à la mer Morte. Et 33% des terres de Cisjordanie, que je n’accepterai pas et que le peuple palestinien n’acceptera pas du tout. »

Abbas a réaffirmé à son homologue français l’attachement de la partie palestinienne à des négociations fondées sur des résolutions de légitimité internationale.

À son tour, le président Macron a exprimé sa profonde compréhension de la position du président Abbas, soulignant que ce qui a été fait ne doit pas être sous-estimé.

Le président français a invité le président Abbas à se rendre à Paris pour achever les consultations sur la situation générale liée à la question palestinienne.

Abbas a exprimé son accord à cette généreuse invitation, à condition que la date soit fixée prochainement, réaffirmant les positions de la France et son soutien continu au peuple palestinien.

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Accord Émirats-Israël : Macron qui ne joue plus aucun rôle au Moyen Orient console son ami Mahmoud Abbas

    1. Robert Davis

      Heuresement que ces 2 andouilles n’ont aucune importance et ce qu’ils disent ne sont que des ragots de grand mères qui ne comprennent rien à la politique! LES FALESTINIENS C EST FINI IL N Y A PLUS QU A LES EXPULSER et microbe aussi. Enfin mieux vaut les laisser croire au Père Noel…

    2. Yéh'ezkel Ben Avraham

      Réponse du berger à la bergère:

      En ce qui concerne les accords de paix, Natanyahou a expliqué au président français les raisons du rejet de la « solution à deux Etats », soulignant que ce n’est pas le droit de la France ou de tout autre pays de parler au nom du peuple juif, et dans le cas où un autre pays européen prendrait une mesure similaire, nous adopterons la même position que nous avons prise envers la France. Nous n’accepterons pas que la cause française soit utilisée comme excuse pour la normalisation ou pour toute autre raison 🙂

    3. Robert Davis

      Je ne sais pas en quels termes NetanyaMOU s’est exprimé, moi j’aurais dit plutôt que les intérêts de la France si on peut dire car ce n’est meme pas dans les intérêts de la France de prendre position contre Israel (tout au plus dans l’intérêt de microbe) soient utilisés comme pretexte à agir contre Israel. Enfin c’est bien que netanyaMOU se réveille au moins en paroles et s’élève contre les propos de la France même si la guerre des mots est bcp moins importante que l’action qui elle peut mettre fin à toutes les formes d’hostilité envers Israel.

    4. Robert Davis

      Erratum: Mieux vaut les laisser croire au Père Noel POUR LE MOMENT, en attendant l’action car cela les mènent à leur perte mais croire au Père Noel n’est pas bon en soi car ça les encourage à agir de 1000 manières contre Israel.

    5. Robert Davis

      D’ailleurs les dirigeants français et leur quai des brumes savent trés bien que leur temps est passé et qu’ils ne joueront plus jamais de rôle au P.O. et dans tous les cas pas aux dépens d’Israel devenu bcp trop fort et ne ressemblant plus du tout aux juifs de 1920 du Traité de Sèvres et San Remo. Aujourd’hui ils n’agissent plus que par dépit et vengeance…féminine! Pour moi c’est tout à fait clair en tous cas.

    6. Cyrano

      @ Robert Davis / message N°4
      J’ai pensé comme vous au baiser célèbre entre BREJNEV et HONECKER le 05 octobre 1979 à Berlin. Que c’est beau l’amour!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    446 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap