toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Italie : la police italienne saisit 14 tonnes d’amphétamine captagon produite en Syrie par l’Etat islamique


[Vidéo] Italie : la police italienne saisit 14 tonnes d’amphétamine captagon produite en Syrie par l’Etat islamique

La police italienne s’est félicitée d’avoir réussi «la saisie d’amphétamines la plus importante jamais réalisée», en mettant la main sur 14 tonnes d’amphétamine en comprimés, de type captagon, fabriqués par des djihadistes en Syrie.

La police italienne a annoncé le premier juillet une saisie record : 14 tonnes d’amphétamines, soit 84 millions de comprimés de captagon, produits en Syrie par le groupe Etat islamique (EI).

Pour le colonel Domenico Napolitano, commandant de la policière financière de Naples, «il s’agit de la saisie d’amphétamines la plus importante jamais réalisée par des forces de police au niveau mondial». Un milliard d’euros de drogue Cette prise réalisée dans le port de Salerne (au sud de Naples) a une valeur d’un milliard d’euros sur le marché, précise un communiqué de la police italienne. Les comprimés sont marqués par deux demi cercles, le symbole du captagon, un médicament classé comme produit stupéfiant, égalemet connu sous l’appellation «drogue du djihad», précisent les enquêteurs.

«On sait que l’Etat islamique finance ses propres activités terroristes surtout par le trafic de drogue synthétique produite en Syrie»

«On sait que l’Etat islamique finance ses propres activités terroristes surtout par le trafic de drogue synthétique produite en Syrie, qui pour cette raison est devenue ces dernières années le premier producteur mondial d’amphétamines», souligne le communiqué de la police.

Loading...

Cargaison à destination de la Suisse

Selon l’enquête chapeautée par le parquet de Naples, la drogue se trouvait dans trois conteneurs suspects, contenant des cylindres de papier à usage industriel et des roues métalliques. Le quotidien La Repubblica révèle pour sa part que la cargaison devait être expédiée à une société suisse basée à Lugano, propriété de ressortissants italiens.

Chaque cylindre de papier en multi-couches, d’environ 2 mètres de hauteur et d’un diamètre de 1,40 mètre (probablement fabriqué en Allemagne), permettait de dissimuler à l’intérieur environ 350 kg de comprimés en empêchant leur détection par un scanner. Les énormes roues métalliques découpées par des experts étaient également remplies de pilules.  L’enquête avait démarré voici deux semaines, lorsque la même unité d’enquête de Naples, spécialisée dans le crime organisé, avait intercepté un conteneur de vêtements de contrefaçon, dissimulant 2 800 kg de haschisch et 190 kg d’amphétamines sous la forme de plus d’un million de pilules de captagon.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *