toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un enseignant du Michigan licencié pour avoir tweeté: « Trump est notre président »


Un enseignant du Michigan licencié pour avoir tweeté: « Trump est notre président »

Il a déclaré que le principal et le surintendant du district lui avaient donné un ultimatum: être renvoyé ou démissionner.

Un district scolaire du Michigan a licencié un enseignant et entraîneur de lycée populaire après avoir souligné que «Trump est notre président» sur les réseaux sociaux.

L’entraîneur de baseball universitaire et professeur d’études sociales Justin Kucera a déclaré que les responsables du district scolaire de Walled Lake l’avaient traîné à huis clos après avoir indiqué son soutien au discours du président Trump pour la réouverture des écoles.

Il a dit au Washington Free Beacon que le principal et le surintendant du district de Walled Lake Western lui avaient donné un ultimatum: être renvoyé ou démissionner.

Loading...

«J’ai dû rencontrer [les ressources humaines], le surintendant et mon directeur [le 10 juillet]. Ils ont d’abord pris ma déclaration sur les raisons pour lesquelles j’avais tweeté ces tweets et ils m’ont dit qu’ils auraient une décision sur mon futur emploi dans les jours à venir. Lorsqu’ils ont terminé la réunion, on m’a dit que j’avais la possibilité d’être renvoyé ou de démissionner. Dit Kucera.

Ni le district scolaire ni le directeur n’ont répondu aux demandes de commentaires.

Kucera a déclaré que la déclaration qui lui avait coûté son travail visait à unifier plutôt qu’à diviser.

« Je sais que beaucoup de gens veulent juste que Trump échoue, et je ne pense pas que quiconque devrait le faire », a déclaré Kucera. «D’accord ou non avec lui, vous devriez vouloir que le président fasse bien. Je me suis excusé que [mon tweet] ait attiré autant d’attention négative, mais je ne suis pas désolé pour ce que j’ai dit. « 

Kucera était une figure populaire au lycée avant l’épisode, selon les parents et anciens enseignants. Même ses détracteurs l’ont loué sur les réseaux sociaux en condamnant le tweet. Une élève a dit qu’elle aurait besoin de trouver un nouveau «professeur préféré» après avoir vu la missive. Plusieurs sources ont déclaré que l’enseignant n’avait jamais introduit la politique dans la classe.

Bryant Hixson, un récent diplômé de Walled Lake Western, a déclaré que ses opinions politiques n’avaient aucun impact sur la façon dont il voyait son entraîneur et son enseignant.

Learn Hebrew online

« Avant le tweet de M. Kucera, je ne me souviens pas d’un cas où il a partagé ses affiliations politiques tout en enseignant ou entraînant », a déclaré Hixson. «Mes opinions politiques n’ont aucun impact sur ce que je ressens envers M. Kucera. M. Kucera m’a toujours soutenu en tant que professeur d’histoire mondiale de l’AP et de leadership étudiant et en tant qu’entraîneur de baseball et de basketball.

© Sandra – Europe Israël News

Source Washington Free Beacon

Loading...

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Un enseignant du Michigan licencié pour avoir tweeté: « Trump est notre président »

    1. rahel

      faut porter plainte, il n a pas appele a la haine non plus, il a quand meme le droit d aimer les glaces a la vanille fraise ! c est une decision arbitraire, non ? c est legal ca ?

    2. marcoterix

      Si c’est vraiment que pour ça il doit leur faire un procès et réclamer des millions de dédommagement. En plus, excusez-moi, mais le président des Etats Unis est bien Trump non? Si j’étais Américain il serait aussi mon président, et donc ?

    3. Robert Davis

      Quand donc les gens se décidéront-ils à boycotter twitter et recevront-ils des listes d’autres sites où aller? il faut boycotter twitter;

    4. Robert Davis

      Rahel et Marcoterx: vous n’avez pas tort il faut essayer de porter tort à twitter mais le problème est que lorsqu’on fait un procès IL FAUT DEMONTRER QU ON A SUBI UN PRESJUDICE et là personnellement je ne le vois pas mais il est vrai que le courage paye toujours et aujourdhui vu que les valeurs sont souvent inversées ou annulées il se peut qu’un pretexte tel que « tort moral » suffise.

    5. bernard

      c’est quoi le premier amendement de la constitution des USA ?
      la liberté d’expression ?
      vous voulez rire : ça c’était « avant » !!!
      et je ne parle pas d’insultes, de menaces ou de propos haineux : simplement dire : j’aime mon président et pouf : censuré !!!!
      USA toujours devant pour nous montrer le chemin, déjà bien avancé en Rance…

    6. Jacques B.

      Les « progressistes » et tous les opposants à Donald Trump montrent jour après jour qu’ils sont des gens totalitaires dans l’âme : « tu dis quelque chose qui ne nous plaît pas, on te fait taire ». Les gauchistes ne progressent que par la violence. Ils font de plus en plus penser aux bolcheviks de 1917. Les masques sont en train de tomber.

    7. Sara

      @Jacques B.

      Enfin quelqu’un qui met « progressistes » entre guillemets.

      Merci !

      Variante : soi-disant « progressistes ».

    8. Robert Davis

      Mon conseil à M. Kucera: au lieu, de vous casser la tête à vous excuser pour avoir énoncer un fait, pourquoi ne pas créer vous même un microblog? il fera concurrence à twitter avec un peu de chance peut-être plus vite qu’on ne le pense ouisque tout le monde en a marre de twitter et de cette crapule gauchiste de jack dorsey.

    9. LeClairvoyant

      Je ne les reconnais plus.
      Ces démocrates ont arrêté les pendules à l’époque Obama et les Clinton.
      Sont indignes et deviennent islamo-gauchistes , sectaires, intolérables, et injustes. Ils sont dopés au à la haine anti-patriote..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *