toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Racisme et antisémitisme : un même combat ? par Dora Marrache


Racisme et antisémitisme : un même combat ? par Dora Marrache

Racisme et antisémitisme : un même combat ?

Au sortir de plus de deux mois de confinement très éprouvant, nous aspirions tous à retrouver tout au moins un semblant de vie normale. Mais la mort de George Floyd, un Américain de race noire, victime de la brutalité policière, mit le feu aux poudres. Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase.

Comme un malheur n’arrive jamais seul, en Israël, au même moment, un accident regrettable s’est produit : un soldat a tiré sur un handicapé palestinien, Yad Hallaq.

Et côté français, on a rappelé la mort de Adama Traoré victime également de la violence policière le 19 juillet 2016 et

Avec la mort de George Floyd, les manifestations qui se sont multipliées à travers le monde, sous le couvert de l’égalité raciale et contre la violence policière, nous ont permis de faire trois constats implacables.

Premier constat : Aujourd’hui, face aux injustices pour faire entendre leur voix, pour mobiliser les médias et gagner le maximum de soutien, les Noirs laissent éclater leur colère et recourent à la force et à la violence.

Les Juifs, face aux injustices, ne répondent pas généralement à la violence par la violence, ils font appel à la raison. Hélas, dans le monde d’aujourd’hui, les hommes doués de raison et qui exercent leur droit à la liberté de penser sont une denrée rare sur notre planète.

Bien sûr, on le sait, la colère n’est pas toujours salutaire, mais il semble bien qu’aujourd’hui ce soit le moyen à privilégier pour déverrouiller sa voix.

Deuxièmement constat : Les gens sont beaucoup plus solidaires des Noirs et des « Palestiniens » que des Juifs. Rien d’étonnant, évidemment!

Jamais on n’assiste à des manifestations mondiales pour dénoncer les violences antisémites. À titre d’exemple, la mort atroce de Sarah Halimi, une avocate juive qui, en 2017, a été rouée de coups avant d’être défenestrée par son voisin, pour la simple raison qu’elle était juive, n’a pas provoqué de réactions à l’échelle planétaire. Et ce bien que son assassin ait été déclaré pénalement irresponsable car il avait consommé … du cannabis!  Qui a manifesté pour que justice soit rendue? Les Juifs, certaines personnalités et  plusieurs non-Juifs. Mais ni les Noirs ni les Arabes ne leur ont apporté leur soutien. Surtout pas la Gauche qui courtise les Noirs pour les convaincre d’adopter les valeurs qu’elle prône et ainsi grossir ses rangs.

Troisième constat :  De plus en plus souvent, sous le couvert de l’antiracisme ou de quelque cause que ce soit, on assiste à des attaques antisémites. L’occasion pour les antisémites de tout acabit de donner libre cours à la haine du juif qui les anime.

Pourquoi, en pleine période de pandémie, des dizaines de milliers de personnes prennent-elles le risque d’être contaminées? Est-ce uniquement parce que le racisme contre les Noirs les révolte? Ne serait-ce pas aussi, pour certaines d’entre elles, parce que ces manifestations leur donnent la possibilité d’insulter les Juifs sans courir de risques?

Quand les Noirs se comparent à leurs frères palestiniens, quand on ne se contente plus de crier « La vie des Noirs compte », mais aussi « la vie des Palestiniens compte »; quand on entend crier aux États-Unis que le policier qui a tué George Floyd a été formé en Israël; quand la manifestation du samedi 13 juin à Paris, aux côtés du comité Adama Traoré, est émaillée de poncifs antisémites et qu’on entend crier « sales juifs »;  quand on agite haut et fort des drapeaux palestiniens dans une manif contre le racisme, n’est-on pas en droit de se poser des questions quant à la finalité de cette manifestation? Comment peut-on être contre le racisme et haïr les Juifs?

Évidemment, ce sont là des évènements que seuls les Juifs peuvent dénoncer, les médias choisissent de les passer sous silence pour ne pas porter atteinte à l’image de la Gauche. En revanche, ils excellent dans l’art de manipuler les populations, ils contribuent largement à allumer le feu. Ainsi c’est le Morning Star, un quotidien britannique, qui a rapporté que le policier qui a tué George Floyd avait reçu sa formation des forces israéliennes. Quant aux autres médias, en érigeant tous les jours en martyr cet homme qui avait commis, il faut bien le dire, des délits et des crimes, ils ne font que jeter de l’huile sur le feu.  Qu’on me comprenne : il ne s’agit nullement de blanchir le policier, mais simplement de remettre les pendules à l’heure, car la vérité aurait peut-être permis de calmer les esprits.

Racisme et antisémitisme, un même combat?

Certes, le racisme est un fléau qui doit être combattu sans relâche. Mais l’antisémitisme aussi! Ce sont là deux fléaux auxquels l’humanité n’a toujours pas trouvé de solution. Au mieux réussit-on à faire que ces maux soient en rémission pendant de courtes périodes.

On serait certes porté à penser que Juifs et Noirs doivent s’entendre, mais en réalité les points de rapprochement sont peu nombreux. Peut-être même que le seul point commun se résume à une résilience hors du commun : Juifs et Noirs ont été victimes tout au long de leur histoire d’humiliations, de discriminations, d’agressivité, et ils sont toujours là. Qui des deux a le plus souffert? Il n’existe pas d’échelle pour mesurer la souffrance, et c’est très bien ainsi.

Mais si au départ leurs conditions de vie les unissaient, ces deux peuples n’ont pas lutté de la même façon. Au lieu de décrier la situation et de se lamenter sur leur sort, les Juifs ont choisi de poser des actes qui permettraient de montrer à tous leurs compatriotes qu’ils contribuaient à l’essor de l’Amérique, ils ont choisi de réussir pour se faire entendre.

On peut comprendre que la montée des Juifs dans les classes sociales ait excité la jalousie et la convoitise des Noirs. Conscients que la lutte des Noirs pour l’égalité était plus difficile que la leur, les Juifs les ont alors soutenus et défendus au cours de leur lutte. Mais ce fut en vain. Les actes antisémites se multiplièrent.

C’est donc dire que l’antisémitisme des Noirs n’est pas un phénomène nouveau. Les tensions ont toujours existé, mais avec des périodes d’accalmie. Depuis les années 80, sur les campus, les professeurs noirs sont les premiers à inciter à l’antisémitisme. Et l’année 2019, un peu comme les années 90-91, a été marquée par des dizaines d’agressions verbales ou physiques contre les juifs ultra-orthodoxes. Or contrairement à ce que l’on pourrait croire, les auteurs de ces agressions ne sont pas des suprémacistes blancs, mais bien des Noirs. Il faut dire que les groupes noirs nationalistes et des personnages comme Farrakhan, fondateur de la Nation of islam, qui déclare « Je ne suis pas antisémite, je suis anti-termite », ou encore le Révérend Al Sharpton, n’y sont pas étrangers. Alors rien d’étonnant si, par exemple, le 10 décembre 2019, à Jersey City, un couple afro-américain a pu assassiner quatre personnes juives sans que la communauté noire à travers le monde s’en émeuve!

Évidemment, les médias ont peur de dénoncer ces mouvements à l’origine de cette nouvelle flambée d’antisémitisme. Ils préfèrent décréter que les Juifs sont responsables des violences policières contre les Noirs! Ou encore accuser les soldats israéliens d’avoir tué un « Palestinien », sans même chercher à savoir de quel méfait ce dernier s’était rendu coupable.

Certes, les Noirs que l’on peut qualifier d’antisémites ne sont pas la majorité au sein de la communauté afro-américaine. Mais que font les autres face aux déclarations antisémites de leurs compatriotes et aux violences physiques exercées contre les Juifs? Au lieu de réagir, de condamner, de se désolidariser des propos tenus par leurs frères, ils se taisent. Or se taire, n’est-ce pas acquiescer?

Alors, quelle solution apporter au racisme et à l’antisémitisme?

Racisme : Une solution au problème noir a été énoncée par la ministre du Tourisme du Ghana, Barbara Oteng-Gyasi. Lors d’une cérémonie à la mémoire de George Floyd, elle a fait la déclaration suivante : « Profitez-en, rentrez chez vous, construisez une vie au Ghana, vous n’avez pas à rester là où vous n’êtes pas désirés pour toujours, vous avez le choix et l’Afrique vous attend ».

Antisémitisme des Noirs : Heureusement, il arrive que quelques voix se fassent entendre, comme celle de l’ancienne star du NBA, Amare Stoudemire, qui s’est adressé dans une vidéo à la communauté afro-américaine pour lui demander de mettre un terme aux attaques contre les Juifs.

Mais quand donc cette haine viscérale contre les Juifs prendra-t-elle fin? Sans vouloir être un prophète de malheur, la seule réponse qui me vient est « JAMAIS! ». Alors, que faire? Une seule solution, celle qu’avait conseillée Théodore Herzl : Israël!

© Dora Marrache pour Europe Israël News

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Racisme et antisémitisme : un même combat ? par Dora Marrache

    1. Robert Davis

      La principale différence entre Juifs et noirs c’est que les noirs sont jaloux des Juifs et rien ne peut changer cela, alors arrêtez d’essayer. Quant aux falestiniens ilk faut leur tirer dessus tous les jours et faire de plus en plus de morts jusqu’à ce que ça DEVIENNE LA NORME. A ce moment on portera aux nues les rares fois où on ne leur tirera pas dessus. Oui c’est exactement le contraire de la stupide politique actuelle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *