toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quand Dupond-Moretti balayait l’idée de devenir ministre “Ce serait un bordel !”… ( Vidéo)


Quand Dupond-Moretti balayait l’idée de devenir ministre “Ce serait un bordel !”… ( Vidéo)

Sur le plateau de LCI en avril 2018, le futur garde des Sceaux assurait que “personne n’aurait l’idée sotte, totalement saugrenue, incongrue, invraisemblable” de lui proposer un poste. 

Les réseaux sociaux sont impitoyables. Depuis que le nouveau casting du gouvernement a été annoncé, les internautes prennent un malin plaisir à ressortir les vieilles déclarations des arrivants pour pointer leurs contradictions. Ainsi, des archives télévisuelles de Roselyne Bachelot, nouvelle ministre de la Culture, ont été déterrées, dans lesquelles elle confie notamment que retourner en politique serait un « cauchemar ». Mais les internautes ont également fait resurgir une séquence datant d’avril 2018, où le nouveau garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti déclarait sur LCI qu’il « n’accepterai[t] jamais » un poste de ministre de la Justice.

« Il faut en avaler, des couleuvres, pour faire de la politique »

Dans l’émission d’Audrey Crespo-Mara L’Entretien d’Audrey, la journaliste lui posait alors cette question : « Si on vous proposait le poste de ministre de la Justice, vous accepteriez ? ». Amusé, le très médiatique avocat répondait sans détour, avec son franc-parler habituel : « Non ! D’abord, personne ne me le proposera ». Et d’enchaîner : « Et ce serait un bordel, mais alors ! […] Moi, franchement, je n’accepterai jamais un truc pareil. […] C’est pas mon métier. Il faut en avaler, des couleuvres, pour faire de la politique ». Éric Dupond-Moretti insistait ensuite : « Personne n’aurait l’idée sotte, totalement saugrenue, incongrue, invraisemblable, de me proposer cela ».

Nommé à la surprise générale ministre de la Justice du nouveau gouvernement de Jean Castex, l’avocat est réputé pour ses prises de position très dures contre les magistrats. Historiquement classé à gauche, « Acquittator », comme il est surnommé, a promis de faire de son ministère « celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme » lors de sa passation de pouvoir. Sa première visite officielle a eu lieu à la prison de Fresnes (Val-de-Marne).

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Quand Dupond-Moretti balayait l’idée de devenir ministre “Ce serait un bordel !”… ( Vidéo)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *