toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

“Notre stratégie est de faire taire Eric Zemmour” : l’improbable procès stalinien de la convention de la droite


“Notre stratégie est de faire taire Eric Zemmour” : l’improbable procès stalinien de la convention de la droite

Assigné pour ses propos audacieux lors de la convention de la droite, Éric Zemmour devait comparaître mercredi devant le Tribunal de Paris, qui a requis une amende de 10 000 euros. Entre appel à la censure assumé et considérations mentales, Valeurs actuelles a pu assister, non sans peine, à l’audience folklorique convoquée par les associations antiracistes. Récit.

« Éric Zemmour n’existe pas, c’est le néant. Il n’existe que parce que LCI, BFMTV et CNews existent », martèle un accusateur. Si ce n’est faire injure aux ventes mirifiques de l’auteur du Suicide français, n’est-ce pas au moins méconnaître sa solitude télévisuelle, seul « Face à l’info » ? 17e chambre correctionnelle de Paris, celle des affaires de presse. Nous sommes au spectacle. Les plaidoiries sont brillantes, l’audience courtoise, le procès, méphistophélique. Cité ce 1er juillet pour « injure raciale » et « provocation à la discrimination, à la haine, ou à la violence », Éric Zemmour n’assiste pas à son procès, qui se tient finalement après une grève du barreau et un confinement impromptus. Ire des parties civiles et circonspection du Tribunal. « Le débat juridique c’est mon affaire, le débat intellectuel c’est le sien, on ne veut pas mélanger les deux », nous confie son avocat, Me Olivier Pardo, qui s’en explique publiquement : « Éric Zemmour est de plus en plus victime d’agressions, sa présence aurait suscité l’agitation. » La salle, majorité « diversité », est en effet acquise à sa perte et à la cause des associations antiracistes.

Des accusations sur propos tronqués

Neuf d’entre elles se sont portées partie civile, pour condamner la diatribe sur l’islam et l’immigration du « polémiste », lors de la convention de la droite, le 28 septembre dernier. Le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) avec l’ADDH (Association des défense des droits de l’Homme), le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), SOS racisme, la LDH (Ligue des Droits de l’Homme), la LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), l’UJFP (Union juive française pour la paix), l’UEJF (Union des étudiants juifs de France), la « Maison des Potes » et les « Musulmans de France »… Patrick Klugman, Arié Alimi, Jérôme Karsenti… les ténors font front. La défense fait face. Elle requiert la nullité de l’ensemble des accusations, fondées sur un discours à caractère privé (malgré la diffusion sur LCI) et trop exhaustif au regard de la précision des charges.

Lire la suite sur Valeursactuelles

Loading...

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on ““Notre stratégie est de faire taire Eric Zemmour” : l’improbable procès stalinien de la convention de la droite

    1. Robert Davis

      Leur « stratégie » est de faire taire le monde entier! hitler aussi parlait ainsi, on sait comment il a fini.

    2. Patrick Nathan Muntz

      Eric Zemmour est la tête de Turc, sorte de Judas du XXè et XXIè siècle dont certains semblent avoir besoin pour posséder un coussin sur lequel frapper avec haine pour se calmer. Je n’ai pas besoin de partager tout ce que dit monsieur Semmour pour me rendre compte que sa parole me fait réfléchir et fait réfléchir beaucoup de gens de toutes sortes de conditions, de formations différentes… C’est déplacé de vouloir lui interdire la parole publique,les conférences devant public et les livres qu’il écrit. Ce qui est dangereux, à part les insultes des nouveaux barbares, c’est le comportement provocateur de certains journalistes qui veulent déranger, mettre mal à l’aise au lieu de veiller à faire réfléchir le public aux conséquences graves pour les futurs adultes que sont nos enfants, de paroles méchantes, menaçantes, mensongères qui sont proférées par les ennemis de la liberté, les racistes anti-blancs, anti-juifs, anti-américains… Et si Zemmour dit des choses dérangeantes, n’est-ce pas fort utile pour ne pas dépendre d’une pensée à la mode qui cherche à s’imposer à tous de façon dictatoriale ? Qu’il s’agisse de Michel Onfray, d’Alain Kinkielkraut, d’Eric Zemmour ou d’autres penseurs à tendance « souverainistes », j’aimerais que ces gens soient plus nombreux et qu’on discute dans les groupes de paroles, les séminaires inter-religieux, certains colloques de ce qu’ils disent surtout s’ils sont dérangeants. Moi je suis Belge et ne crains rien des crises du landerneau politique et snobinard parisien. Mon nom de plume vous le prouve. Nathan le Toqué (de Bruxelles). Je rappelle que c’est le nom que les Varsoviens donnèrent à un professeur juif qui se moquait sur les murs des Allemands, des Polonais et des Juifs… qui les faisait pouffer de rire. Il mourut probablement durant la révolte du ghetto de Varsovie du printemps 1943.

    3. Yéh'ezkel Ben Avraham

      Je remarque que l’Union des Etudiants Juifs de France s’est aussi porté partie civile contre Eric Zemmour! Que les autres associations de petits gauchistes de service attaquent Zemmour en raison des vérités qu’il profère, rien d’étonnant: dire cette Vérité nuit à leur propagande et à leur fonds de commerce; que des Juifs galouthiques isolés se joignent à la horde rien d’étonnant non plus… certains de nos « Judenrats » se sont jadis joints aux nazis pour amener à la Shoah, entre autres, en donnant à la Gestapo les noms de des membres de notre communauté. Mais qu’une association juive, membre du CRIF, issue de la Résistance juive en France et créée en 1944, qui souhaite représenter les étudiants juifs en France, se mêle aux hyènes pour aider ceux qui ne rêvent que de nous jeter à la mer, c’est inacceptable!
      L’establishment de notre communauté me dégoûte de plus en plus de par sa collaboration indirecte avec les terroristes!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *