toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire pour « abus de confiance » contre Mélenchon et des cadres de La France insoumise


Le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire pour « abus de confiance » contre Mélenchon et des cadres de La France insoumise

Le parquet de Paris a ainsi confirmé une information du Canard enchaîné et a précisé que cette enquête visait « plusieurs dirigeants de l’association La France insoumise ».

L’enquête, confiée à la Brigade financière, vise, selon des sources concordantes, à vérifier les « conditions dans lesquelles les dirigeants de LFI, dont Jean-Luc Mélenchon, se sont acquittés des amendes et des dommages et intérêts auxquels ils ont été condamnés » en décembre 2019 dans l’affaire de la perquisition houleuse au siège de LFI l’année précédente.

Une fuite organisée (et rémunérée ?) par tweet dit que Madame Champrenault se venge avec une nouvelle enquête préliminaire. De quoi s’agit-il ? Je ne sais pas. La justice de Macron c’est ça.

— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) June 30, 2020

Le député insoumis Jean-Luc Mélenchon a immédiatement réagi en dénonçant « une fuite organisée (et rémunérée ?) par tweet » qui « dit que Madame Champrenault se venge avec une nouvelle enquête préliminaire ». Et de s’étonner : « De quoi s’agit-il ? Je ne sais pas. La justice de Macron c’est ça. »

Selon le Canard enchaîné, c’est spécifiquement le paiement de « 26.500 euros de préjudice moral aux forces de l’ordre » par cinq responsables de LFI qui fait l’objet de vérifications car ces versements « ont été réglés avec le chéquier de La France insoumise ». La question est donc de savoir si ces dommages et intérêts ont bien été payés par la France insoumise mais aussi de savoir si de l’argent public a été utilisé dans ce règlement, résume l’une des sources.

Loading...

« Si la partie pénale, les amendes, doivent être réglées personnellement par les justiciables, ce qui a été fait par chacune des personnes concernées, les dommages et intérêts relèvent eux du civil », soutient Jean-Luc Mélenchon. « Ils peuvent donc à ce titre être réglés par un tiers. La France insoumise a fait le choix de régler ces dommages et intérêts liés à une perquisition dans ses locaux », assume l’ancien candidat à la présidentielle.

« Nous dénonçons cette nouvelle instrumentalisation de la justice qui semble être motivée pour alimenter des articles visant à nous intimider et à véhiculer des rumeurs infamantes », ajoute-t-il.

Le 16 octobre 2018, policiers et magistrats avaient mené une perquisition au siège de LFI dans le cadre de deux enquêtes préliminaires du parquet de Paris. Plusieurs membres de la France insoumise s’étaient interposés et Jean-Luc Mélenchon avait bousculé un représentant du parquet et un policier.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire pour « abus de confiance » contre Mélenchon et des cadres de La France insoumise

    1. doudou

      la mechanceté se voit sur le visage de cet antisemite ,doublé d’un clienteliste,il caresse les muses dans le sens du poil pour qu’ils votent pour lui,les dirigeant de( la france soumise aux islamistes),sont tous des magouilleurs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *