toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Le coronavirus est en suspension dans l’air»: 239 scientifiques signent une lettre appelant l’OMS à l’admettre


«Le coronavirus est en suspension dans l’air»: 239 scientifiques signent une lettre appelant l’OMS à l’admettre

« Nous en sommes sûrs à 100% », a déclaré le professeur Lidia Morawska, co-auteur de la lettre.

Un groupe de 239 scientifiques de 32 pays a signé une lettre demandant à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de réviser ses recommandations sur les coronavirus afin d’inclure la transmission aéroportée comme facteur important de propagation de la maladie, a rapporté samedi le Los Angeles Times .

« Nous en sommes sûrs à 100% », a déclaré le professeur Lidia Morawska de l’Université de technologie du Queensland à Brisbane, en Australie. Elle a co-écrit la lettre avec le professeur Donald Milton de l’Université du Maryland.

Loading...

Selon l’OMS, «La maladie se propage principalement d’une personne à l’autre par de petites gouttelettes nasales ou buccales, qui sont expulsées lorsqu’une personne atteinte de COVID-19 tousse, éternue ou parle. Ces gouttelettes sont relativement lourdes, ne voyagent pas loin et tombent rapidement au sol. »

L’OMS dit que les personnes à moins d’un mètre d’une personne infectée peuvent attraper le coronavirus en respirant ces gouttelettes. Les gouttelettes peuvent également atterrir sur des surfaces où une personne pourrait être infectée en la touchant puis en touchant ses yeux, son nez ou sa bouche.

Les auteurs de la lettre disent que l’OMS ignore un autre mode de transmission important. Ils disent qu’en plus des grosses gouttelettes respiratoires, le coronavirus se propage également par les aérosols, les particules microscopiques qui peuvent pendre dans l’air pendant de longues périodes et flotter des dizaines de pieds.

Si la transmission par voie aérienne est en effet un facteur important, des mesures beaucoup plus strictes peuvent être recommandées pour contenir la maladie. Les masques N95 peuvent être nécessaires à l’intérieur, même si les gens sont socialement distants, en plus de systèmes de ventilation améliorés et de lampes ultraviolettes pour tuer les particules virales flottantes.

Le professeur Benedetta Allegranzi, un expert de haut niveau de l’OMS sur la prévention et le contrôle des infections, a déclaré au LA Times : « Nous apprécions et respectons leurs opinions et contributions à ce débat. »

Elle a déclaré que lors des téléconférences hebdomadaires, la grande majorité d’un groupe de plus de 30 experts internationaux conseillant l’OMS n’a « pas jugé les preuves existantes suffisamment convaincantes pour considérer la transmission aéroportée comme ayant un rôle important dans la propagation du COVID-19 ».

Learn Hebrew online

Allegranzi a déclaré que la transmission par voie aérienne « aurait entraîné beaucoup plus de cas et une propagation encore plus rapide du virus ».

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “«Le coronavirus est en suspension dans l’air»: 239 scientifiques signent une lettre appelant l’OMS à l’admettre

    1. Malcolm Ode

      « Nous apprécions et respectons leurs opinions et contributions à ce débat. » pour conclure par une fin de non-recevoir!

      1) l’avis scientifique de 240 scientifiques n’est pas une « opinion » ;
      2) la gestion de la Covid-19 n’est pas un « débat » ;

      « pas jugé les preuves existantes suffisamment convaincantes pour considérer la transmission aéroportée comme ayant un rôle important dans la propagation du COVID-19 » comme au début de la pandémie… ils l’ont annoncé bénigne!

    2. Jacques B.

      Catastrophisme à deux balles.

      La pandémie est en extinction quasi-complète en Suisse, en Italie, en Espagne, en France. Un mort sur cent aujourd’hui meurt avec le coronavirus chinois (avec, pas forcément « du » coronavirus, ce qui signifie que ceux qui meurent du Covid sont encore moins nombreux) en France.
      Et cela, malgré le fait que les gens respirent le même air sans prendre de précautions particulières.
      L’alarmisme à deux balles, ça suffit. L’objectif est de diriger et contrôler les populations par la peur – et hélas, ça marche.
      Marre de ces marxistes déguisés en spécialistes de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *