toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Convention de la droite : le Parquet requiert 10 000 euros d’amende contre Zemmour


Convention de la droite : le Parquet requiert 10 000 euros d’amende contre Zemmour

L’éditorialiste est jugé pour injure et provocation à la haine raciale après son discours tenu en septembre à la Convention de la droite. 

Le 28 septembre 2019 à Paris, Éric Zemmour tenait le discours d’ouverture de la Convention de la droite, grande réunion conservatrice organisée par des proches de Marion Maréchal. Sous les ovations d’un public acquis à sa cause, l’éditorialiste s’en était sévèrement pris au progressisme de notre société, mais surtout à l’immigration et à l’islam. Une sortie qui avait choqué les oreilles chastes et valu au journaliste du Figaro d’être convoqué devant la justice. Mercredi 1er juillet, le parquet a donc requis 10 000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour injure et provocation à la haine raciale, rapporte notamment L’Express.

L’alliance de « la kalach et de la djellaba »

Devant les quelque 2 000 militants de droite présents ce jour-là, Éric Zemmour avait fustigé les immigrés « colonisateurs » et s’était insurgé contre l’« islamisation de la rue », décrivant le voile et la djellaba comme « les uniformes d’une armée d’occupation »« Les caïds et leurs bandes s’allient à l’imam pour faire régner l’ordre dans la rue et dans les consciences, selon la vieille alliance du sabre et du goupillon, en l’occurrence, la kalach et la djellaba », déclarait-il notamment. Devant le tollé qui a suivi dans les médias et sur les réseaux sociaux, l’éditorialiste avait « maintenu » ses propos, assurant qu’il « n’injuri[ait] personne ». Mais pour le tribunal, qui a visionné les 32 minutes de son discours et retenu six passages qu’il jugeait problématiques, les « infractions étaient parfaitement caractérisées » et la procureur a estimé qu’Éric Zemmour avait usé d’une « rhétorique insidieuse ».

Zemmour absent du procès 

« Au-delà du sentiment de haine et de rejet, il y a un appel, une exhortation au rejet, à la discrimination des musulmans dans leur ensemble, parce que tous ne peuvent être que des adeptes du djihad, de la violence », a fait valoir la magistrate. Pour elle, cette condamnation « doit amener les citoyens, et pas seulement Éric Zemmour, l’opinion, à prendre conscience que s’il avance toujours sur un fil, celui de la provocation […] une sanction est prononcée lorsqu’il franchit les limites posées par la loi ». L’éditorialiste devra donc s’acquitter de 100 jours-amende à 100 euros, sous peine d’être emprisonné. Il n’était pas présent lors du procès car « il n’est pas juriste, il est une personnalité intellectuelle qui veut un débat intellectuel », a fait valoir son avocat, Me Olivier Prado.

Loading...

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Convention de la droite : le Parquet requiert 10 000 euros d’amende contre Zemmour

    1. Robert Davis

      Crier « mort aux juifs » ce n’est pas de la haine raciale, tuer un tas de gens ce n’est pas de la haine raciale mais constater que des millions de mus en France est un trés grand danger pour la nation, son peuple et la démocratie est un crime? Décidémment il n’y a plus qu’à réélire notre pétain!

    2. Catherine Stora

      La France et sa « justice » sont la risée du monde entier.
      On a brûlé Notre-Dame, assassiné des vieilles dames juives, crié mort aux Juifs et Juif casse-toi, la France n’est pas à toi ! impunément dans les rues de Paris, mais tout va très bien madame la Marquise, c’est Zemmour qui délire.
      Bande de salopards diplômés.
      Vous méritez amplement ce qui ba vous arriver !!!

    3. Carvalho

      Je ne comprend pas la posture de l’UJFP et de l’UEJF qui se joignent aux autres associations pour taper sur Zemmour, ils n’ont rien à y gagner, bref..Dommage, Zemmour est tout sauf raciste ou antisémite..

    4. Ghysly44

      Ce pays mon pays la France me fait peur vraiment peur que va-t-on laisser à nos enfants ? la désolation la peur la violence la décadence ? J’espère ne plus être dans ce monde quand ça arrivera car ça arrivera puisqu’on laisse faire en continuant à voter pour les mêmes racailles politiques !!!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *