toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Colonisation : le président algérien attend des excuses de la France et rappelle que plus de 6 millions d’Algériens y vivent


Colonisation : le président algérien attend des excuses de la France et rappelle que plus de 6 millions d’Algériens y vivent

Alger souhaite de nouveaux gestes d’apaisement de la part de Paris pour améliorer les relations entre les deux pays, indique le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, dont des excuses.

«On a déjà reçu des demi-excuses. Il faut faire un autre pas (…) On le souhaite», a déclaré samedi 4 juillet le président algérien Abdelmadjid Tebboune, lors d’une interview à la chaîne internationale France 24, concernant d’éventuelles excuses de la France pour la colonisation de l’Algérie. «Cela va permettre d’apaiser le climat et le rendre plus serein pour des relations économiques, pour des relations culturelles, pour des relations de voisinage», poursuit-il en rappelant que plus de 6 millions d’Algériens vivent en France et qu’ils «peuvent emmener quelque chose là-bas et ici».

«Je trouve qu’avec le président Macron nous pouvons aller loin dans l’apaisement, dans le règlement du problème de la mémoire», estime le président Tebboune.

«C’est quelqu’un de très honnête, qui veut apaiser la situation (…) et permettre à nos relations de retrouver leur niveau naturel», a-t-il poursuivi, le qualifiant aussi de «très sincère», «très propre du point de vue historique».

Loading...

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Colonisation : le président algérien attend des excuses de la France et rappelle que plus de 6 millions d’Algériens y vivent

    1. Slam

      Ça sent la menace à peine voilée, 6 millions prêts à foutre la merde ?
      Ceci étant si l’on renvoyait 6 millions d’algériens chez eux ça ferait faire une économie substantielle aux caisses de la CAF et de la sécu. A voir.

    2. Yannouch

      Les Français attendent des excuses de l’Algérie pour les massacres de nature ethnocidaires et religieux, cad racistes, commis par le FLN-ALN.

    3. Cyrano

      C’est le bordel organisé en France qui fait pousser des ailes aux demandeurs de tous poils. C’est tellement plus facile de voir la paille dans l’oeil du voisin que la poutre dans le sien. Si les six millions, voir beaucoup plus d’Algériens qui squattent notre territoire pour les beaux yeux de la France ne sont pas bien, le mieux pour eux est de retourner chez eux. Leur nouveau président les y attend avec des liasses de billets qui remplaceront largement les allocations françaises qu’ils auront perdues. Avec un peu de chance le départ de tous ces persécutés donnera des idées aux autres ethnies dans la douleur sur notre sol. Alors peut-être pourrons nous enfin sortir le soir en toute tranquillité dans — les territoires retrouvés de la République.–
      INCHALLA — Comme ils disent — Charles Aznavour.
      ON PEUT RÊVER NON ?

    4. Circonstances exténuantes

      Mais non. Il ne s’exprime pas très bien.
      En fait il veut dire qu’il regrette le temps où l’Algérie était française.
      La preuve : les citoyens algérien désertent depuis en masse leur pays, ne pouvant se passer de l’autorité française.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *