toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Bayonne : Philippe, chauffeur de bus, en état de mort cérébrale après avoir été tabassé par des racailles


Bayonne : Philippe, chauffeur de bus, en état de mort cérébrale après avoir été tabassé par des racailles

«On nous a détruits en quelques secondes», confie l’épouse du chauffeur de bus de Bayonne

Véronique Monguillot, 52 ans, est l’épouse de Philippe, le conducteur de bus mortellement agressé dimanche soir à l’arrêt de Tram’bus «Balishon» à Bayonne. Elle se confie sur ce drame. «J’ai l’impression de vivre un cauchemar.»

Dimanche soir, à 20h12 précisément, Véronique, décroche son téléphone. Au bout du fil, son ami Christophe lui apprend que Philippe, son mari, conducteur de bus, est à l’hôpital. Il lui dit juste qu’il y a eu un « souci dans le bus ». Mais lorsqu’elle arrive au centre hospitalier de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), Véronique comprend que la situation est très grave.

Son époux est en train d’être opéré, elle ne le verra que quelques heures plus tard, à 1 heure du matin, accompagnée de ses trois filles âgées de 18, 21 et 24 ans. Branché à une machine, Philippe est en état de mort cérébrale. Ce conducteur de bus de 58 ans, a été violemment agressé dimanche soir à l’arrêt « Balishon », situé au pied d’un quartier populaire de la ville, alors qu’il était en service, au volant de la ligne principale du réseau de bus Chronoplus qui relie Bayonne à la cité balnéaire de Biarritz.


(…) « La colère est là car on a perdu un pote », confie Jean-Marc.

Philippe Monguillot, conducteur de bus de 58 ans, a été violemment agressé dimanche soir, alors qu’il était en service (…) Transporté à l’hôpital, il est en état de mort cérébrale.

Cinq personnes d’ores et déjà été interpellées et placées en garde à vue. Selon les premiers éléments, le chauffeur aurait refusé l’accès au bus à une personne ne portant pas de masque, demandant au passage à quatre autres personnes déjà présentes dans le véhicule également sans masque, de sortir.

BFMTV

Un homme d’une trentaine d’années a été placé en garde à vue après l’agression d’un conducteur de bus dimanche à Bayonne, a appris franceinfo de source proche de l’enquête lundi 6 juillet. Trois autres personnes avaient été interpellées après l’agression.

France tv info


La victime a été rouée de coups après avoir refusé d’accepter des usagers qui n’avaient pas de titre de transport et n’étaient pas porteurs de masques.

Learn Hebrew online

Un chauffeur de bus du réseau de Bayonne, agressé dimanche soir vers 19h00 par plusieurs personnes à un arrêt, est en état de mort cérébrale, a fait savoir ce lundi une source policière. Le quiquagénaire a été roué de coups et grièvement blessé à la tête après avoir refusé d’accepter quatre usagers qui n’avaient pas de titre de transport et n’étaient pas porteurs de masques, précise une source proche du dossier à BFMTV.

(…) BFMTV


Selon nos informations, le conducteur est intervenu pour calmer un groupe de jeunes installé au fond de son bus. Les jeunes s’apprêtaient à partir lorsque l’un d’entre eux est revenu vers le conducteur et l’a violemment frappé à la tête, par derrière.

France Bleu

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Bayonne : Philippe, chauffeur de bus, en état de mort cérébrale après avoir été tabassé par des racailles

    1. moi de france

      PAUVRE HOMME ET PAUVRE DAME MES RESPECTS
      ENCORE UN ETRE HUMAIN TUER PAR DES BARBARES CE PAYS PAR EN CACAHUETES LES CRAPULES REGNENT EN MAITRE ET MENENT LA DANSE ET LE PEUPLE LUI TRINQUE
      UNE FAMILLE DECIMEE PAR DES RACAILLES
      PAUVRE FRANCE TOI QUI LEUR DONNE TOUT
      VOUS AVEZ DIT PAYS DES DROITS DE L HOMME LE PAUVRE GARS IL NE PEUT PLUS RIEN DIRE IL EST MORT ET SA COMPAGNE INCONSOLABLE

    2. Abigail Vilmus

      Cette vermine n’est forte que lorsqu’ils sont plusieurs sur un seul homme ! Ils n’ont pas d’honneur, pas de fierté, que de la lâcheté, de la traîtrise et ils donnent envie de vomir. Ils n’ont d’humain que l’aspect car pour le reste les animaux eux mêmes les rejetteraient, mais nos bobos gauchos qui se croient plus intelligent que les autres vont leur trouver des circonstances atténuantes, alors que depuis des décennies ils n’ont pas changé leur comportement de pleutres, d’idiots et de méchants, d’un iota. Il faut les éliminer sans se poser de questions, car une racaille en moins et une vie de liberté retrouvée.

    3. marcoterix

      La photo que l’épouse a bien voulu nous montrer est l’expression même de l’amour d’un couple. Ces crapules ont détruit la vie de cette femme et de cet homme. Et s’ils ont des enfants, quel doit être leur sentiment, hein ? On ne s’en occupe pas ? Et pourtant ça devrait émouvoir tous les faux et les fausses adeptes de la non-haine, HEIN ? Les autres, ceux qui jouissent du malheur d’autrui, qu’ils finissent en enfer, ça leur fera du bien. Zemmour a mille fois raison, les populations, les classes moyennes, ont été abandonnées. On cherche et on trouve des excuses toujours du même côté, ça suffit oui ou non ?
      Cet Homme a été frappé par derrière, bien entendu car ces racailles sont d’une lâcheté puante. Qui ne supportent pas qu’un digne chauffeur de bus les appréhende. Mais pour qui se prennent ces quarts de portions de crevures ?
      Il ne reste plus que la Justice dans un cas pareil. Les médias ne se précipiteront pas, et les partis qui devraient encore défendre la vie et l’honneur des ces personnes attaquées diront peut-être un mot ? Va savoir. Alors ? ON attend ! Que dit la loi dans un cas pareil ? On l’interprète dans le contexte et on l’applique n’est-ce pas Messieurs-Dames les Juges ?

    4. Ghysly44

      La France sombre de plus en plus dans la violence et on continue à blablater indéfiniment pour savoir si ces petites racailles s’en sortiront avec un métier ou un diplôme …. mais les victimes on s’en fiche ça me dégoûte nous ne sommes plus un pays civilisé mais un pays qui renonce à préserver les citoyens de la haine qui sévit depuis quelques décennies …. l’immigration nous perdra !!!!!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *