toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Après la série de crimes qui ont épouvanté la France, Emmanuel Macron évoque… des “incivilités”. Un vocable qui passe très mal au sein des forces de l’ordre


Après la série de crimes qui ont épouvanté la France, Emmanuel Macron évoque… des “incivilités”. Un vocable qui passe très mal au sein des forces de l’ordre

En parlant d’«incivilités» à propos de crimes récents dont l’atrocité a ému le pays, il a provoqué la stupeur des forces de l’ordre.

En réinvestissant le champ du régalien, où il n’est pas le plus à l’aise, Emmanuel Macron a mis le feu aux poudres. Interrogé mardi soir sur TF1 à propos de la récente série de crimes qui ont épouvanté la France en ce début d’été, le chef de l’État, dont on connaît pourtant la maîtrise lexicale, a cru bon de parler, à deux reprises, d’«incivilités». Un vocable qui passe très mal au sein des forces de l’ordre après la mort de la gendarme tuée par un chauffard près d’Agen, le lynchage du chauffeur du Tram’bus de Bayonne, le pompier blessé par balle à Étampes ou encore la jeune femme démembrée après avoir été traînée sur 800 mètres par une voiture à Lyon.

Dans les rangs de la police, tout le monde est interloqué. «Le mot d’incivilité traduit une euphémisation du réel alors qu’un processus d’ensauvagement est en train de métastaser le pays, s’indigne Patrice Ribeiro, patron de Synergie officiers. Beaucoup ont été surpris, car, avec tous les communicants qui entourent le chef de l’État, on peine à croire que ce mot ait été prononcé par inadvertance. C’est incompréhensible, quand on constate que la moindre altercation finit au couteau et que les vidéos de violence saturent les réseaux sociaux.» Considérant que «le régalien a toujours été l’angle mort du macronisme», ce responsable syndical prévient: «Que le président de la République s’empare du sujet est une bonne chose, mais qu’il le fasse de manière moins décalée.»

« Le mot d’incivilité traduit une euphémisation du réel alors qu’un processus d’ensauvagement est en train de métastaser le pays. » Patrice Ribeiro, patron de Synergie officiers

«En parlant d’incivilités, Emmanuel Macron fait penser aux “sauvageons” de Chevènement quand celui-ci faisait allusion aux voyous des cités, tacle Frédéric Lagache, délégué général d’Alliance-police nationale (gardiens et gradés). Ce genre de propos fait craindre que nos responsables politiques ne soient plus dans la réalité, qu’ils deviennent “hors sol” en mettant au même niveau et en banalisant les infractions, les délits et les crimes. Quand on tue un gendarme ou un policier, c’est un acte criminel qui n’a rien à voir avec un tapage nocturne, ni un tag sur les murs. Au sommet de l’État, on ne fait plus le distinguo au moment même où il s’agit de sanctuariser le principe de la prison pour ceux qui ciblent l’uniforme. C’est aux criminels d’avoir peur, sinon, c’est l’impunité et on en arrive à massacrer des chauffeurs de bus et des jeunes femmes dans la rue»

Loading...

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “Après la série de crimes qui ont épouvanté la France, Emmanuel Macron évoque… des “incivilités”. Un vocable qui passe très mal au sein des forces de l’ordre

    1. Cyrano

      Quand on déclare qu’il suffit de traverser la rue pour trouver — un boulon — ou un écrou pourquoi pas. C’est sure qu’il ne marche plus dans les clous.

    2. danielle

      qualifier des meurtres ,assassinats d’incivilité !!!!! alors que l’on prend une amende pour sortir sans masques ou laisser-passer ….

    3. Hervé

      Que peut-on attendre de cette pourriture dont le caca nerveux à Jérusalem a enchanté un maximum de français. (Les veaux). Certains semblent perdre de vue que l’électorat islamiste, lui est entièrement acquis. Après tous ces meurtres, est-ce que les français vont enfin se réveiller? Rien n’est moins sûr.

    4. Robert Davis

      Avec microbe tout est dans le verbe il radote sans arrêt, dit n’importe quoi seulement parce que ça l’arrange et persiste dans sa politique qui consiste à remettre la nation française aux arabes ceci étant sa stratégie dont il ne démordra jamais. Tout le reste n’est que tactique, lutte apparente contre le chomage, distribution d’argent et autres blabla.

    5. David Max BENOLIEL

      Il a paru normal pendant longtemps de citer l’aphorisme selon lequel les deux moteurs principaux de l’action humaine sont « le sexe et l’argent ». C’est rudimentaire mais pas totalement faux.
      Nous avons changé d’époque. De nos jours le principal frein d’inaction est la peur. Notre gouvernement ne pouvant rassurer, par une application normale de la légalité républicaine, a choisi de ne pas s’en prendre à ceux qui la violent quotidiennement, au vu et au su de tous.
      Je ne sais pas où l’on en est, mai je n’ai pas oublié l’époque où l’on enseignait à l’école de la magistrature que: « Le magistrat n’est pas impartial : il est pour le pauvre contre le riche, pour le locataire contre le propriétaire, pour le salarié contre les patrons etc, etc…
      Un jour, au cours de ma carrière d’avocat je faisais un démarche auprès du procureur de la république pour essayer de faire avancer le dossier d’un de mes clients, un homme honorable dont les droits successoraux étaient détournés par des cohéritiers. J’eus droit à cette réponse : « Maître je n’y peux rien. Le nouveau code de procédure pénale fixe des délais très stricts pour l’examen des délits et des crimes, faut de quoi des nullités son encourues. Que voulez-vous ? Aujourd’hui le prévenu est roi…
      Je n’ai pu m’empêcher de lui dire : « Monsieur le Procureur, l’on dit souvent que chaque république est à la recherche d’un roi. Il est malheureux que de nos jours ces rois soient les délinquants ! »

    6. Titi

      Il aurait dû les appeler des « petits coquins », c’est comme ça qu’il les appelle lorsqu’il les reçoit dans son donjon personnel sis 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré, avec entrée séparée pour les limousines avec vitres teintées !

      Tous les rois, c’est le même cirque !!!

      Le pauvre, dès qu’il voit un torse jeune et bronzée, il en perd sa salive !

      Elle est comme ça la macronette, personne n’est parfait !

    7. Rosa SAHSAN

      Non monsieur le minable ce ne sont pas des incivilités. Cela s’appelle des crimes.
      Voulez-vous savoir ce qu’est une incivilité monsieur le minable? Un incivilité c’est lorsque l’on voit une personne âgée debout pendant qu’une racaille est assis.
      Une incivilité c’est lorsque l’on ne tient pas la porte à quelqu’un. etc… voilà ce qu’est une incivilité.
      ROSA

    8. Robert Davis

      microbe sait parfaitement la différence entre une incivilité et un crime mais agir sur ceux qui perpétuent les crimes, les arabes c’est faire de la grande politique et cela il en a grand peur, il minimise donc les crimes pour en revenir à la politique du subalterne qu’il est, le petit administrateur ena, le chef de gare.

    9. Malcolm Ode

      À défaut d’être intelligent, Macron, comme tous les fous dangereux, est très pervers : qualifier des meurtres de Français, des cathédrales qui brulent et autres réjouissances musulmanes d’incivilités est extrêmement vicieux. Faut oser! Cela le situe au-dessus de l’émotivité du petit peuple et désamorce la gravité révoltante des faits… jusqu’à ce qu’il soit lui-même victime d’incivilités.

      La guillotine lui irait très bien comme incivilité.

      Mais, on ne condamne jamais un « déséquilibré », même s’il n’est pas musulman.

      En « Élysant » Macron Président, la France s’est dotée d’un fossoyeur nécrophile pour finir le travail de ses prédécesseurs.

      RIP

    10. Slam

      La poésie politicienne en leçon de dialectique ou comment se faire mettre un doigt de cynisme dans la prose.

    11. Robert Davis

      Micron est un chef de gare sorti de l’ena l’école des chefs de gare, des fonctionnaires. On n’a pas un chef comme président mais un salarié subalterne qui n’a rien d’un chef: il est peureux, egoiste, manipulateur et menteur pour compenser ses incapacités. Même s’il le voulait il ne pourrait pas changer. Il faudrait peut-être le comparer à Louis XVI mais malhonnête en plus, arriviste ce que le roi n’etait pas.

    12. Robert Davis

      N’étant pas psy je ne comprends pas pourquoi micron a voulu ce poste de président ni pourquoi il s’y accroche, cela me parait illogique car il n’est pas à sa place à ce poste, qui voudrait d’un poste qui ne correspond pas à ses capacités? peut-être un imbécile de gauchiste voulant « changer le monde »(en pire) et qui tel hitler ou pétain ou fait « don » de leur personne? merci pour le cadeau…

    13. doudou

      vous avez tout à fait raison monsieur benoliel,nos dirigeants sont tellement peureux,que ,pour ne pas faire de vagues taxent les crimes et agressions d’incivilités,avec micron,qui est plutôt proche des muses(because le prochain quainquenat »la place est trop bonne »),la republique française est perdue;donc ce sont les racailles et non les français lambda qui sont rois dans le pays,qu’un salopart egorge un curé,ou qu’un migrant fout le feu dans une cathedrale,c’est banal et pas si grave que ça!!!

    14. Robert Davis

      L’exemple vient toujours de haut: le must aujourd’hui semble être la trouille pour tous! Avec une telle devise le pays est foutu si les gens ne se resaisissent pas La trouille et le fric!. MARINE PRESIDENTE.

    15. Robert Davis

      Demander à microbe de protéger la France c’est comme demander au chat de votre voisine de protéger la France.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *