toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Quand la gauche honore un délinquant drogué: Trudeau, Biden, le maire de Minneapolis, les sénateurs démocrates mettent le genou à terre pour George Floyd…


[Vidéo] Quand la gauche honore un délinquant drogué: Trudeau, Biden, le maire de Minneapolis, les sénateurs démocrates mettent le genou à terre pour George Floyd…

Depuis la mort de George Floyd, de nombreux anonymes et personnalités ont posé un genou à terre en signe de protestation contre les “violences policières” et le racisme. Un geste militant qui ne date pas d’hier.

« Take a knee ». Depuis la mort de George Floyd, cet Afro-Américain asphyxié par un policier lors de son interpellation à Minneapolis, mettre un genou à terre est devenu à la fois un symbole d’hommage à la victime, mais aussi un geste militant de protestation contre le racisme et les « violences policières ». A travers le monde, de nombreux anonymes mais aussi certains responsables politiques et certaines personnalités se sont ainsi agenouillés, parfois au beau milieu de la rue, pour s’unir à ce mouvement.

Trudeau, Biden, le maire de Minneapolis, les sénateurs démocrates…

C’est notamment le cas du Premier ministre Justin Trudeau, qui a posé le genou à terre lors d’une manifestation rassemblant des milliers de manifestants, à Ottawa. Pendant 8 minutes et 46 secondes – le temps qu’a duré le supplice de George Floyd – le chef d’Etat s’est agenouillé avec, à la main, un t-shirt noir frappé de l’inscription « Black Lives Matter ».

Les sénateurs démocrates américains ont également posé un genou à terre pendant la même durée, pour rendre hommage à George Floyd.

Loading...

Le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden a même fait de ce geste un argument de campagne. Sur son compte Twitter, l’ancien vice-président d’Obama a ainsi partagé une photo de lui genou à terre devant un homme noir et sa petite fille, promettant de faire de la question du racisme un de ses chevaux de bataille s’il était président.

Le maire de Minneapolis Jacob Frey, s’est également agenouillé en pleurs devant le cercueil de George Floyd lors d’une cérémonie de commémoration, jeudi 4 juin.

A des milliers de kilomètres de là, le footballeur français Marcus Thuram, qui évolue en Allemagne, a décidé de célébrer un but avec ce geste.

Un geste datant de 1965 mais popularisé en 2016

Plus généralement, ce geste est largement repris par les manifestants aux quatre coins de la planète. Aux Etats-Unis, des policiers et des militaires ont même mis un genou à terre, face aux manifestants en signe de soutien.

En France, les militants anti-racistes rassemblés dans plusieurs villes contre les « violences policières » ont également repris ce geste à leur compte.

Mais le fait de mettre un genou à terre en signe de protestation ne date pas d’hier. Sa primeur est attribuée à Martin Luther King qui, en 1965, fit ce geste lors d’une marche pour le droit de vote des Afro-Américains. Mais il a surtout été popularisé par le joueur de football américain Colin Kaepernick, qui, en 2016, a décidé de poser un genou à terre alors que l’hymne américain retentit dans le stade. Une façon alors de protester contre les « violences policières ».

Learn Hebrew online

Valeursactuelles

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “[Vidéo] Quand la gauche honore un délinquant drogué: Trudeau, Biden, le maire de Minneapolis, les sénateurs démocrates mettent le genou à terre pour George Floyd…

    1. Rosa SAHSAN

      WHITE LIVES MATER!!!!
      Quand est-ce que ces abrutis vont mettre un genou à terre et demander pardon aux chrétiens et aux juifs qu’ont massacrent.
      ROSA

    2. Cyrano

      Que ne feraient-ils pas par clientélisme tous ces charlatans.
      Je suis certain qu’ils ne se mettraient pas à genou devant la statue de la vierge à Lourdes aussi rapidement. Pauvre Bernadette SOUBIROUS tu n’as plus la cote

    3. c.i.a.

      NON!.NON!,NON!,ces abrutis, ces lâches, ces invertébrés, ces collabos de M**DES!!!
      TOUT cela est ahurissant ,il n`y a pas de définition pour décrire TOUTES ces aberrations, ces ignobles faiblards pathologiques générations de pleutres!!!

    4. robert davis

      Se mettre à genoux convient bien aux lâches aux couards qui d’ailleurs vivent toute leur vie à genoux! Et quand on plus ils espèrent être élus, ils sont prêts à toutes les bassesses mais j’espère que ça ne marchera pas, les blancsz ne voteront pas pour des singes à genoux devant des voyous.

    5. LeClairvoyant

      Je suis outré, quand je vois mette un genou à terre, à des politiciens « de pacotille ; pour rendre hommage à un délinquant (ex : tombé d’un balcon après avoir assassiné une vielle femme pour la voler). J’ai un peu forcé dans l’exemple pour mieux comprendre cette affaire.
      Mettre un genou à terre pour honorer un délinquant, tombé victime de ses agissements, ce qui a provoqué « une erreur de la police ». Pour maîtriser un délinquant qui ne se laissait pas faire (quitte à risquer sa vie) !
      Il y a aussi des policiers qui tués à cause du métier qui ont choisi. Et pas d’hommages genou à terre, ni des manifestations de solidarité dans les villes américaines et ni d’autres pays gauchistes, etc.
      Les délinquants meurent parce qu’ils n’ont pas pris le bon métier, mais celui de la délinquance et sont victimes de leur choix de vie, cambriolages, trafique de drogues, fuites à pied, en voiture ou en moto pour échapper à la police. Ce type de victimes sont montés en « martyres » pour des gens des quartiers et zones perdues de la république en France, des favelas au Brésil et des quartiers équivalents des grandes villes du monde entier. Quand je vois à tous ses politiciens « de pacotille » genou à terre, rendre hommage aux délinquants, plus qu’aux vrais héros et victimes ; et cela pour avoir les votes de ses acolytes et communautés raciales manipulées. Je suis outré.

    6. robert davis

      Certaines pancartes sont vraiment trés claires qui disent: « à bas l’Etat, les flics et les patrons » car ça c’est la vérité, la gauche veut le CHAOS et regner en maitres partout et mettre un genou à terre c’est se rendre complices des anarchistes, c’est ce que fait cette crapule de frey, le maire de Minneapolis!

    7. LeClairvoyant

      Ceux gauchistes,-comunistes et révolutionnaires qui ne sont pas contents de vivre aux États Unis ils n’ont qu’à partir à Cuba et au Venezuela, là-bas il y a de la place pour les délinquants.

    8. LeClairvoyant

      Toujours la haine des revanchards démocrates
      Ceux gauchistes,communistes et révolutionnaires qui ne sont pas contents de vivre aux États Unis ils n’ont qu’à partir à Cuba et au Venezuela, là-bas il y a de la place pour les délinquants.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *