toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une jeune Américaine dénonce l’hypocrisie du Black Lives Matter « Je n’ai pas le droit d’ouvrir mon magasin, mais j’ai le droit de piller et de détruire les magasins des autres » (Vidéo)


Une jeune Américaine dénonce l’hypocrisie du Black Lives Matter « Je n’ai pas le droit d’ouvrir mon magasin, mais j’ai le droit de piller et de détruire les magasins des autres » (Vidéo)

Dans une vidéo devenue virale, la jeune femme dénonce les contradictions qui découlent du mouvement antiraciste aux Etats-Unis. 

« J’en ai marre de vos conneries ! » Alors que le mouvement Black Lives Matter répand ses théories racialistes à travers le monde depuis la mort de George Floyd, une jeune Américaine anonyme a tapé du poing sur la table et exprimé tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux et devenue virale, la jeune femme s’insurge, drapeau américain en fond, du deux poids deux mesures accordés aux militants antiracistes et dénonce l’« hypocrisie » du mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis.

Magasins détruits, églises incendiées, police bafouée…

« Si je dis que toutes les vies comptent, je suis une ‘raciste’, si je défends mon drapeau, je dois m’en excuser », commence la jeune femme. Elle expose ensuite les contradictions qui découlent du mouvement Black Lives Matter, regrettant ne pas « avoir le droit d’aller à l’église » pendant que les militants ont « le droit de les incendier ». S’en suit une longue litanie de paradoxes. « Je n’ai pas le droit d’ouvrir mon magasin, mais j’ai le droit de piller et de détruire les magasins des autres », fustige-t-elle en référence aux nombreuses boutiques vandalisées ou dévalisées pendant les manifestations antiracistes, dans plusieurs grandes villes américaines. « Si je porte un badge, possède une arme et m’habille en bleu je suis un ‘porc raciste’, mais si je vais en ville pour casser avec des briques et des masques, on dira que je suis une manifestante pacifique », dénonce-t-elle aussi en prenant la défense de la police.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Une jeune Américaine dénonce l’hypocrisie du Black Lives Matter « Je n’ai pas le droit d’ouvrir mon magasin, mais j’ai le droit de piller et de détruire les magasins des autres » (Vidéo)

    1. Robert Davis

      C’est logique les faux BLM ne sont pas des propriétaires de magasins mais des pilleurs de magasins d’où leurs politiques.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *