toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Trois faux policiers interpellés, ils devaient participer à un tournage sauvage afin de mettre en cause la police et diffuser la vidéo sur les réseaux sociaux


Trois faux policiers interpellés, ils devaient participer à un tournage sauvage afin de mettre en cause la police et diffuser la vidéo sur les réseaux sociaux

Trois faux policiers ont été interpellés et placés en garde à vue ce samedi à Paris. Habillés avec de vraies tenues d’uniforme, ils participaient à un tournage sauvage pour mettre en scène une attitude et une interpellation à caractère raciste.

La vidéo devait finir sur les réseaux sociaux et faire le buzz. Les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) ont eu leur attention attirée par un groupe d’individus au 104 rue Saint-Charles à Paris (XVe) ce samedi après-midi. Parmi ces personnes, les fonctionnaires ont aperçu trois policiers avec de véritables tenues d’uniforme, débraillées, et une attitude suspecte. Ils ont décidé de s’approcher du groupe et ont rapidement compris qu’ils avaient affaire à de faux policiers.

L’ensemble des individus ont fait l’objet d’un contrôle. Après quelques échanges, les policiers de la BAC ont découvert qu’il s’agissait en fait d’un tournage sauvage, réalisé sans aucune autorisation, avec des policiers, des figurants et un homme se présentant comme le réalisateur.

Les trois faux policiers ont été interpellés pour l’usage d’une fausse qualité. Le réalisateur ainsi que le caméraman ont quant à eux été conduits au commissariat pour une audition libre, dans le cadre d’une enquête préliminaire selon une source policière.

Loading...

Un homme noir interpellé à la place du voleur

Ces derniers qui sont âgés de 19 à 26 ans, ont expliqué lors de leurs auditions que le scénario de ce tournage consistait à mettre directement en cause la police. Filmés à leur arrivée devant une supérette G20, les trois policiers qui intervenaient pour un vol dans le magasin devaient laisser partir le voleur de type européen, sans y prêter attention, puis interpeller un homme d’origine africaine qui sortait au même moment.

Ils avaient l’intention, par cet intermédiaire, de dénoncer le racisme dans la police nationale, alors que le sujet est à la Une de tous les médias américains depuis une semaine, suite à la mort de Georges Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, après son arrestation à Minneapolis.

En outre, les enquêteurs ont découvert des affaires qui appartiennent à un policier affecté à Paris, qui est actuellement en disponibilité, dans les tenues d’uniforme des trois faux policiers.

Ces derniers ont été remis en liberté ce dimanche. Le réalisateur, qui possède un compte sur le réseau social Instagram, suivi par près de 80 000 personnes, montre brièvement des images du contrôle de police et des trois faux policiers qui sortent du commissariat, à l’issue de leur garde à vue.

« Certaines personnes mal intentionnées essaient d’utiliser ce drame afin de jeter le discrédit sur la police »

Du côté des policiers, ce tournage et cette vidéo qui devaient montrer une fausse interpellation raciste, agacent. « Les récents événements survenus aux États-Unis sont dramatiques mais ne correspondent en aucun cas à la situation en France », réagit Loïc Walder, délégué du syndicat UNSA Police en charge du 3ème district.

« Certaines personnes mal intentionnées essaient d’utiliser ce drame afin de jeter le discrédit sur la police nationale française. Il est vraiment nécessaire de redoubler de vigilance quant au contenu que nous pouvons visionner en ligne », prévient le syndicaliste.

Learn Hebrew online

« La police nationale exerce son métier avec professionnalisme, sérieux et discernement. Les rares abus sont systématiquement sanctionnés », rappelle-t-il.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Trois faux policiers interpellés, ils devaient participer à un tournage sauvage afin de mettre en cause la police et diffuser la vidéo sur les réseaux sociaux

    1. LeClairvoyant

      La propagande gauchiste sur les écrans, est vécue au quotidien par notre jeunesse, delà une intoxication dans tous les niveaux de l’enseignement de l’élève en maternelle aux grands professeurs d’université. C’est pareil pour l’idéologie du féminisme, car l’exploitation de toutes les misères physiques et matérielles de nos sociétés (certes inégalitaires) par les vendeurs d’un paradis marxiste, se font encore jour, après les centaines de millions de morts par l’horrible gestion communiste des grands pays comme la Russie; la Chine et ses satellites et autres dictatures théocratiques qui portent la haine des libertés démocratiques dans le monde, du Venezuela à la Corée du Nord.

    2. robert davis

      Heureusement que les policiers font bien leur travail sinon ne fois de plus on les aurait faussement stigmatisé! Iln’y a acun racisme si les afro américains comme les noirs en France sont arrêtés c’est parce qu’ils sont proportionnellement 10 ou 20 fois plus nombreux que les blancs à commettre des délits. Les policiers font trés bien leur travail, en fait c’est ce que la gauche leur reproche…

    3. krakoot57

      La police en France et aux USA font juste leur travail, peut-être avec quelques bavures, mais personne n’est parfait. Les déliquants et les voyous reçoivent ce qu’ils méritent. Les services d’ordre de chaque pays doivent être respectés.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *