toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron envisagerait de démissionner pour provoquer une élection anticipée qu’il serait “sûr de gagner”


Macron envisagerait de démissionner pour provoquer une élection anticipée qu’il serait “sûr de gagner”

Lors d’une réunion à Londres, le chef de l’Etat aurait laissé entendre qu’il était prêt à démissionner afin de provoquer une élection anticipée qu’il serait “sûr de gagner”. 

Un remaniement, une dissolution de l’Assemblée nationale… et même une démission ? Selon une information exclusive du Figaro, Emmanuel Macron serait prêt à tout pour reprendre la main politiquement. En effet, le quotidien révèle que le président de la République aurait envisagé de démissionner, lors d’une réunion du premier cercle des donateurs de 2017 à Londres, dans le but de provoquer une élection anticipée, qu’il serait « sûr de gagner ».

L’Elysée « n’écarte aucune hypothèse »

En effet, il y a une quinzaine de jours, le chef de l’Etat aurait fait irruption au beau milieu d’une conversation, en visioconférence, et aurait pris la parole pendant cinq minutes. D’après Le Figaro, il serait prêt à « prendre son risque ». Au cours de cette prise de parole, les participants relatent que le président aurait avancé la possibilité de présenter sa démission pour provoquer, « dans les semaines ou les mois à venir », une élection présidentielle anticipée. L’objectif affiché, selon le quotidien : prendre de court ses adversaires. De fait, il a indiqué à ses interlocuteurs être « sûr de gagner, car il n’y a personne en face ». Contacté par Le Figaro, l’Elysée a expliqué que « par principe, [il] n’écarte aucune hypothèse », mais que celle « de la démission n’a jamais été à l’ordre du jour ni même évoquée dans une réunion à l’Elysée ».

Si Emmanuel Macron choisissait cette option, ce serait à coup sûr une première. Jamais un président en exercice n’a démissionné pour se représenter dans la foulée. Mais il s’agirait d’une solution risquée, car le chef d’Etat devrait convaincre les électeurs de voter à nouveau pour lui alors qu’il a abrégé son mandat. La campagne électorale serait en tout cas très courte, car l’article 7 de la Constitution précise qu’« en cas de vacance, le scrutin pour l’élection du nouveau président a lieu […] 20 jours au moins et 35 jours au plus après l’ouverture de la vacance ». D’après Le Figaro, la décision d’Emmanuel Macron sera connue « dans les semaines ou les mois à venir ».

Valeursactuelles

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Macron envisagerait de démissionner pour provoquer une élection anticipée qu’il serait “sûr de gagner”

    1. hervé

      Et il aurait tout à fait raison. Avec les millions de votants arabes et noirs musulmans qui polluent ce pays et un nombre important de veaux, il est sûr de son fait.

    2. Ghysly44

      Quelle tristesse décidément la France n’a que ce qu’elle mérite …. des présidents au rabais qui ne pensent qu’à leur petite personne et qu’une fois au pouvoir font n’importe quoi en se foutant du peuple

    3. robert davis

      On ne le lui fait pas dire, le seul moyen qu’il a de gagner c’est d’être le seul à se présenter… entre les arabes faux français et les veaux vrais c. il aurait une chance! même lui..

    4. gregory

      Pour ma part , je dit chiche !!!!!
      Il va se dégonfler c’est sa nature!
      Le diviser pour régner mis en oeuvre depuis son election ne sera pas suffisant!

    5. JEAN PN

      Hé MACRON , Chiche ….. donne ta démission qu’on rigole !… parce qu’on en plein les …… hein, de toi !!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *