toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Coronavirus : Bolsonaro menace de quitter l’OMS à son tour


Coronavirus : Bolsonaro menace de quitter l’OMS à son tour

Comme son homologue américain Donald Trump, le président brésilien accuse l’institution de “parti pris idéologique”.

La défiance autour de l’OMS s’accentue. Il y a une semaine, Donald Trump annonçait que les Etats-Unis mettaient officiellement fin à leur relation avec l’Organisation mondiale de la santé, après avoir suspendu temporairement son financement. Ce samedi 6 juin, c’est Jair Bolsonaro qui menace à son tour de quitter l’institution, rapporte notamment franceinfo. Comme son homologue américain Donald Trump, le président brésilien accuse l’OMS de « parti pris idéologique ». Les deux hommes critiquent depuis longtemps la mauvaise gestion de l’épidémie de coronavirus de la part de l’agence, et son indulgence avec la Chine.

« La chloroquine est de retour »

« Je vous le dis ici, les Etats-Unis sont partis de l’OMS, nous y songeons à l’avenir », a déclaré Jair Bolsonaro à la presse. « Soit l’OMS travaille sans parti pris idéologique, soit nous la quittons aussi. Nous n’avons pas besoin de gens de l’extérieur pour donner leur sentiment sur la santé ici », a-t-il aussi jugé. Grand défenseur de l’hydroxychloroquine, comme Donald Trump, le président brésilien ne s’est montré guère surpris qu’une étude dans la revue médicale The Lancet, qui concluait à l’inutilité du traitement, ait été fortement remise en cause puis retirée. Ni que l’OMS, qui avait demandé l’arrêt de tous les essais cliniques sur la molécule, ait relancé les recherches. « Trump leur a retiré l’argent et ils sont revenus sur tout », a estimé Jair Bolsonaro, se félicitant que « la chloroquine [soit] de retour ».

Malgré le fait que le Brésil soit devenu le troisième pays du monde le plus touché par le coronavirus, avec 35 026 morts et plus de 645 000 cas, le chef de l’Etat continue de demander une levée rapide des mesures d’isolement, affirmant que le coût économique de l’épidémie est supérieur aux risques sanitaires. L’OMS fait régulièrement la leçon au Brésil sur ce sujet, les mettant en garde contre une levée des mesures de confinement avant que l’épidémie ne soit un minimum endiguée.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Coronavirus : Bolsonaro menace de quitter l’OMS à son tour

    1. robert davis

      BRAVO au président Bolsonaro: l’oms n’est que de la m. en bouteille, tous les démocrates devraient le quitter. Que les chinois et leurs amis se débrouillent seuls.

    2. 'Krakoot57

      Bonne décision ! L’OMS, l’ONU, les autorités chinoises et l’EU n’inspirent que du mensonge. Celui qui travaille dans le mensonge paiera un jour ou l’autre ce qu’il sème. Que Dieu bénisse ceux qui travaillent dans la vérité.

    3. LeClairvoyant

      Bolsonaro est un brave, car il doit affronter des mafias de la drogue et de la politique, comme Donald Trump aux USA, et les institutions internationales sont des « pompes à sous », mais pour l’efficacité; laissent beaucoup à désirer.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *