toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Coronavirus: 40 à 70% des Français étaient déjà immunisés avant que l’épidémie commence selon 3 études (Vidéo)


Coronavirus: 40 à 70% des Français étaient déjà immunisés avant que l’épidémie commence selon 3 études (Vidéo)

L’IHU a publié un nouveau bulletin d’information scientifique dans lequel le professeur Didier Raoult explique, entre autres, pourquoi les enfants sont très peu touchés par le coronavirus grâce à la création d’un anticorps. Il va plus loin en affirmant que 40 à 70 % de la population auraient été immunisés avant le début de l’épidémie.

Dans une vidéo publiée ce 2 juin sur le site de l’IHU Méditerranée de Marseille, Didier Raoult explique pourquoi, selon lui, les enfants sont moins touchés par le Covid-19. « Chez les enfants, il y a peu ou pas de cas, c’est un mystère, commence le professeur de l’IHU, donc on a cherché et trouvé une chose très intéressante parce qu’on s’est intéressés à la fréquence des coronavirus avant cette crise ».

Selon les données récoltées durant cette première analyse : « Ce sont les enfants qui font les coronavirus épidémiques tous les ans. Il est vraisemblable que tous les enfants qui vivent en collectivité font au moins une fois par an une infection à coronavirus », explique-t-il dans la vidéo.

« Jusqu’à présent, on considérait que cette infection à coronavirus n’avait pas grand chose à voir avec le “coronavirus chinois”. Mais ce n’est pas vrai, ajoute-t’il en présentant une deuxième étude en cours, si vous regardez les gens qui ont eu une infection, un nombre significatif d’entre eux ont déjà des anticorps. Donc ils ne peuvent pas être affectés par le coronavirus parce qu’ils ont une immunité créée avant cette épidémie », développe Didier Raoult.

Selon lui, les enfants auraient donc développé, bien avant l’épidémie, des anticorps luttant contre le Covid-19 car ils seraient plus souvent sujets à des coronavirus dits « classiques ».

IHU MarseilleIHU Marseille

Entre 40 % et 70 % de la population immunisée avant l’épidémie ?

L’infectiologue marseillais va plus loin en évoquant des résultats extérieurs à l’IHU, basés sur une technique « ultrasensible de détection des anticorps », et qu’il confirme lui-même, démontrant que « entre 40 % à 70 % de la population étaient immunisés avant que l’épidémie ne commence ».

Nul doute que ces affirmations seront une fois de plus matière a débats dans la communauté scientifique, qu’il ne manque pas de tacler dans cette nouvelle vidéo.

Immunité : et si Didier Raoult avait raison ?

Le bras droit du Professeur Raoult est revenu en détail ce mercredi sur une information du dernier bulletin d’information de l’IHU de Marseille, selon laquelle 40 à 70% de la population auraient été immunisés avant le début de l’épidémie.

« Ce sont des résultats très récents. » Au lendemain de la publication par l’IHU de Marseille d’un nouveau bulletin d’information scientifique dans lequel Didier Raoult explique, entre autres, que « 40 à 70 % de la population auraient été immunisés avant le début de l’épidémie » de Covid-19, son bras droit, le professeur Matthieu Million, a livré quelques précisions ce mercredi sur LCI.

« En pratique, il s’agit d’avoir testé l’immunité croisée, c’est à dire qu’avec des virus qui sont très proches, on peut développer une immunité qui n’est pas complètement spécifique par rapport à un virus », souligne le responsable de l’hôpital de jour à l’IHU de Marseille, évoquant les résultats d’une étude comparative d’âge entre le nouveau coronavirus et les autres en circulation.

Et de poursuivre : « On sait que chaque année il y a des coronavirus qui circulent dont la gravité n’est pas celle du Covid et l’immunité contre les virus saisonniers pourrait avoir un effet contre le Covid (…) cela pourrait expliquer pourquoi des gens n’ont pas été infectés : ils avaient a priori une immunité en raison d’un virus saisonnier. »

« Les coronavirus saisonniers circulent de façon active chez les enfants »

Ce concept d’immunité croisée, qui a repris de la vigueur avec la parution mi-mai d’une étude américaine dans la revue spécialisée Cell, et qui désigne donc le fait d’acquérir une immunité contre un virus, après avoir été contaminé par un autre, serait aussi la clé d’un mystère de l’épidémie : la faible contamination des plus jeunes.

« Il y avait une donnée qui était un peu étonnante, de voir que les enfants étaient très peu infectés par rapport aux autres », indique encore Matthieu Million, ajoutant qu’« on ne comprenait pas pourquoi alors qu’on sait que les virus respiratoires comme les coronavirus saisonniers circulent de façon active chez les enfants. (…) Ça pourrait tout à fait être une explication. » 

« Une déconnexion totale entre du big data et les dossiers des patients »

Outre ces données nouvelles relatives à l’immunité croisée, le bras droit du Professeur Raoult est également revenu ce mercredi sur l’étude très critiquée sur l’hydroxychloroquine et le Covid-19 avec laquelle la prestigieuse revue médicale The Lancet, qui l’avait publiée, a pris ses distances en reconnaissant dans un avertissement formel que « d’importantes questions » planaient à son sujet. Au premier rang de ses détracteurs, le chercheur français Didier Raoult avait qualifié l’étude de « foireuse » et estimé qu’elle avait été réalisée par des « pieds nickelés ».

« On a été un peu surpris de voir cette étude dans The Lancet publié par quatre auteurs dont aucun infectiologue ou spécialiste des maladies respiratoires c’est à dire qu’en pratique, on se demande s’il y a un seul des auteurs qui a vu un patient infecté par le coronavirus », détaille ce mercredi, le Pr Matthieu Million, parlant de « déconnexion totale entre l’analyse de données, du big data, et les dossiers réels des patients ».

Source LCI

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    80 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap