toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une enquête révèle que 22% des patrons pensent devoir licencier dans les mois à venir


Une enquête révèle que 22% des patrons pensent devoir licencier dans les mois à venir

La crise du coronavirus aura mis à mal l’économie française, malgré les aides de l’État. Une enquête révélée par Le Parisien montre qu’une vague de licenciements est à prévoir dans les mois à venir.

D’après une enquête réalisée par StaffMe, start-up spécialisée dans la mise en relation entre entreprises et indépendants, 22 % des chefs d’entreprises pensent qu’ils devront se séparer d’une partie de leurs salariés dans les mois à venir. StaffMe travaille avec 3 700 entreprises, de la start-up au grand groupe. Les chefs d’entreprises interrogés lors de cette enquête estiment que les licenciements devraient représenter 20 % des effectifs.

Jean-Baptiste Achard, le directeur général de StaffMe, analyse l’enquête et présume que « beaucoup anticipent la fin du chômage partiel, qui leur a permis de tenir jusqu’ici. Ils ne voient pas d’autre choix que de licencier pour éviter la faillite ».

Le président de l’U2P (Union des entreprises de proximité), Alain Griset, est dans l’inconnu. « Il y aura de la casse, c’est certain. Aurons-nous 40 000 faillites d’entreprises, comme c’est le cas chaque année ? Ou bien 80 000 ? 500 000 ? Tout dépendra de la consommation des ménages. Et de l’accompagnement de l’État : le chômage partiel doit perdurer jusqu’en septembre, voire octobre novembre », déclare-t-il. U2P représente 2,8 millions d’artisans et commerçants.

Loading...

Le 20 mai, une enquête de la Dares (Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques) indique que « si les réductions d’effectifs restent limitées, elles augmentent toutefois légèrement par rapport à mars, et passent davantage par le non-renouvellement de CDD, mais aussi par une hausse des licenciements de CDI ou des ruptures conventionnelles », ainsi que le relate encore Le Parisien.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *