toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nouveau scandale : Brigitte Macron veut vendre le mobilier national, bien appartenant à l’Etat, pour « combattre le Covid 19 » !


Nouveau scandale : Brigitte Macron veut vendre le mobilier national, bien appartenant à l’Etat, pour « combattre le Covid 19 » !

Qu’est-ce que c’est encore que cette histoire ? Lorsque l’on s’informe sur les raisons du numéro de Paris-Match orné de la photo/provocation de Brigitte Macron annonçant « qu’elle s’engage pour les hôpitaux », on apprend la chose suivante :

« Lutte contre le Coronavirus : la France va vendre du mobilier national contre le Covid 19. Une vente aux enchères de meubles issus des collections publiques aura lieu en septembre au profit de la fondation hôpitaux de France présidée par Brigitte Macron. »

Pardon ?

Décodage :

  • « La France » ? Qui donc ? Quelle autorité publique a pris cette décision ?
  •   Le mobilier national appartient à l’État, et par conséquent à la Nation. Il est inaliénable. Si l’on souhaite le vendre il faut auparavant le déclasser. Qui va le faire et pour quelle raison ?
  • Le produit de la vente sont des fonds publics et l’on se demande bien pourquoi les sommes obtenues en seraient attribuées à un organisme privé ce qu’est la fondation « hôpitaux de France ». Pourquoi et à quel titre ? Sur quelles bases juridiques ?
  • Comment est-il possible que Madame Macron qui bien qu’elle n’ait aucune fonction officielle publique soit manifestement intervenue par l’intermédiaire de son mari pour prendre la décision de vendre à l’encan des biens d’État. Et puisse recueillir ensuite le produit de cette vente en tant que personne privée présidente d’un organisme de droit privé ?

Au-delà de l’aspect moral profondément déplaisant de cette opération de communication, celle-ci sent le droit pénal à 100 km.

Explication :

•            tout d’abord, pour se mettre en avant et jouer les humanitaires soucieuses des intérêts de la Nation et après que son époux ait détruit le système hospitalier français, Madame Macron joue les bons samaritains. Mais elle se garde bien de solliciter ses amis milliardaires oligarques, vous savez, ceux qui nous avaient annoncé le versement de sommes ronflantes au moment de l’incendie de Notre-Dame, sommes que pour certaines on attend toujours. Non non elle tape dans la caisse publique, c’est plus facile. A priori Bernadette Chirac ne s’est jamais autorisée cette facilité au profit de la fondation quand elle la présidait.

•            Ensuite cette opération est menée exclusivement dans l’intérêt personnel de Madame Macron. Sur le plan juridique, cela ne semble pas permettre de justifier le déclassement de biens publics inaliénables pour les vendre à l’encan. Ce montage semble bien justiciable de l’application de l’article 432–15 du code pénal qui sanctionne le détournement de biens publics. De plus celui-ci serait double, d’abord les meubles dont on va quand même rappeler que Monsieur et Madame Macron n’en sont pas les propriétaires et qu’ils appartiennent à tous les Français. Ensuite les fonds recueillis sont évidemment des fonds publics, et les voilà attribués à Madame Macron personne privée pour faire reluire sa communication.

•            Enfin les époux Macron ont pris cette initiative en tant que personnes publiques. Ils auraient dû le faire en théorie exclusivement pour des motifs d’intérêt général. Or le produit de la vente sera versé à Madame Macron personne privée en tant que présidente de l’organisme privé Fondation des hôpitaux de France. Ce mélange des genres public-privé, cette double casquette que l’on porte en étant des deux côtés de la barrière est sanctionnée par le code pénal et l’article 434–12 du code pénal qui sanctionne la « prise illégale d’intérêts ». Le caractère « intérêt général » de la décision de la vente à l’encan du mobilier national doit être chimiquement pur. Or en la circonstance le fait d’en attribuer le produit à la structure privée présidée par Madame Macron fait peser un lourd soupçon sur la motivation en la polluant avec un caractère privé. Monsieur et Madame Macron en tant que personnes publiques ont la surveillance et l’administration de la décision de cette vente. En tant que personne privée, Madame Macron destinataire des sommes à un intérêt personnel privé, Monsieur Macron en tant qu’époux de celle-ci, un intérêt personnel indirect également privé. Dura lex sed lex. La jurisprudence désormais séculaire concernant cette infraction est de ce point de vue intraitable.

Peut-être serait-il nécessaire d’arrêter de faire n’importe quoi. Et la moindre des choses serait de donner toutes les informations plutôt que de confier la communication aux journaux officiels de la flagornerie, Paris-Match et Gala.

Régis de Castelnau – Vu du droit

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Nouveau scandale : Brigitte Macron veut vendre le mobilier national, bien appartenant à l’Etat, pour « combattre le Covid 19 » !

    1. Serge GRASS

      En plus, de tels objets, très coûteux, ne peuvent être achetés que par des très riches qui veulent placer leur pognon avant qu’il ne vale plus rien !!

    2. c.i.a.

      Pourquois pas des morceaux de la toure Effel t`en qu`à y êtres ,piedtiner et éffacer la France, c`est ce qu`ils font de mieux….CES TRAÎTRES ORDURIERS!!
      Qu`ils s`éffacent donc eux-même, DÉBARACERS!!!

    3. Titi

      Il a déjà mis le feu à la cathédrale, il était fâché, il n’a pas réussis à la vendre !

      Si on l’empêche de vendre le patrimoine, il va aussi y mettre le feu !

      C’est 10% pour l’état français et 90% sur un compte en Suisse !

    4. Gédéon

      On se demande bien pourquoi ?
      Le traitement qui fonctionne coute 12€ / patient
      alors que ce qui a été fait a coûté des milliards.

      Finalement elle veut vendre les fleurons du patrimoine pour engraisser le mammouth et les labos

    5. Rosa SAHSAN

      Aucun respect de notre culture et de notre patrimoine.
      Elle est dans la lignée de son mari puisque ces deux pourritures ne reconnaissent pas de culture française.
      QU’ILS DEGAGENT.
      ROSA

    6. Desespoir50

      Avec le socialisme les Français ont perdu toute moralité, toute fierté, tous repères, et le constat est là avec cette crise sanitaire et sociale, du jamais vu !
      Le pays s’enfonce dans la douleur grâce à la propagande médiatique qui valorise
      ici une pédophile notoire avec brigitte macron, là un autre pédophile dangereux et je cite con bendit, en passant par des , lang, dsk, fabuis, ……., tous gauchistes de premier rang.
      Sans l’éradication de ces parasites la France ne pourra se relever.

    7. HENRIETTE Irène

      « Elle » vaut largement et plus son maquereau de mari.. Quelle honte pour la France! Que devront-ils encore endurer comme scandales les Français avec ce couple diabolique ! La Brigitte devrait attraper le virus avant que le mobilier et tout l’Elysée ne soit vendu. Après les meubles, quoi encore. L’Elysée devrait aussi être infecté, pourquoi pas. Je suis scandalisée même en tant que Belge.

    8. Aliénor

      Après avoir vendu notre or ( merci sarko ) , vendu nos châteaux, nos hôtels particuliers chargés d’histoire , nos forets , maintenant le mobilier ………..
      nos corps c’est déjà fait ( récupération des organes au décès )

    9. Christian De Lablatinière

      @ Desespoir50 : vous sortez d’où ??? DSK, Fabius ne sont plus en politique depuis des années ! Quant à Lang il ne compte plus du tout politiquement

      le socialisme aujourd’hui s’appelle Macron, Véran, Castaner etc…

    10. harold alingrin

      Normal! puisque c’est une bande de parvenus intellectuels qui sont au pouvoir La pecnocratie ainsi la voyoucratie , la pégre Voila les représentants de cette France déchue qui perd totalement de ses valeurs ainsi que de son authenticité

    11. Patrick Wahle

      @Christian de Lablatinière, Laurent Fabius en tant que président du Conseil Constitutionnel a une fonction politique avec droit de regard, de conseil et de “censure” sur les lois votées par les législateurs pour que ces dernières ne soient pas anticonstitutionnelles.
      Personnellement je n’ai aucune confiance dans l’éthique de ces membres.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *