toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron au bord de la rupture ? “Il faut qu’il renverse la table !”, Sarkozy tente de le bousculer


Macron au bord de la rupture ? “Il faut qu’il renverse la table !”, Sarkozy tente de le bousculer

Au moment où Emmanuel Macron honore ses trois ans de mandat, le chef de l’Etat semble accuser le coup face aux épreuves qui se multiplient.

La crise sanitaire du Covid-19 aura-t-elle raison d’Emmanuel Macron ? Alors que le pays traverse un épisode épidémique sans précédent depuis un siècle, la popularité du chef de l’Etat s’effrite face aux critiques de plus en plus grandes des Français sur la gestion de la crise par l’Exécutif. « On ne peut pas dire que la chance ait toujours été avec nous », a confié, selon le Canard enchaîné, le président de la République le 13 mai dernier lors du Conseil des Ministres. Et d’ajouter : « La semaine a été marquée par le déconfinement. Il a été fait de manière ordonnée, les écoles se sont rouvertes, les choses se passent en bon ordre. Mais la lucidité me pousse à constater que cette reprise est lente globalement. »

« Un quinquennat comme ça en vaut bien trois »

Avec 40% des Français interrogés qui approuvent son action dans un sondage Ifop-Fiducial réalisé au moment du déconfinement, Emmanuel Macron replonge. Les jugements négatifs sont en forte hausse, avec près de six Français sur dix (59%, +5) qui désapprouvent son action. Le chef de l’Etat cède notamment du terrain auprès des sympathisants de gauche (27%, -11), mais aussi de droite (45%, -5). « Certains me disent déjà que je ne serai pas réélu. J’ai envie de leur répondre qu’un quinquennat comme ça en vaut bien trois », aurait glissé le chef de l’Etat devant des conseillers. Le dernier sondage Ifop crédite Emmanuel Macron de 55% des voix au second tour de la présidentielle de 2022, contre 45% à Marine le Pen. En mai 2017 le chef de l’État l’avait emporté par 66,1% contre 33,9% pour sa rivale.

L’ancien président de la République a profité d’un repas en compagnie du chef de l’Etat pour l’inviter à prendre des initiatives politiques.

Ils ont pris l’habitude d’échanger sur les sujets chauds de l’actualité. Depuis le début du mandat d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy joue les sages envers le chef de l’Etat, multipliant les conseils et lui faisant partager son expérience. A l’occasion de la crise des gilets jaunes, l’ancien pensionnaire de l’Elysée s’était ainsi montré très présent pour éviter à l’actuel président une impasse sociale. Selon les informations de L’Express, Nicolas Sarkozy s’est une nouvelle fois manifesté auprès d’Emmanuel Macron. A l’issue de la cérémonie du 8 mai, les deux hommes ont ainsi partagé un repas, en compagnie de Sebastien Lecornu et Gérald Darmanin, où l’ex-président a glissé certaines pistes pour sortir de la crise actuelle.

Loading...

« Il faut refaire de la politique »

« Il faut qu’il renverse la table ! Il faut refaire de la politique, il faut qu’il prenne des initiatives internationales, européennes, il faut faire des grandes réformes ! », aurait ainsi lancé Nicolas Sarkozy. Comme le rappelle L’Express, les deux chefs de l’Etat ont multiplié les échanges depuis le début de la crise sanitaire : que ce soit le soir du premier tour des municipales, la veille de la mise en place du confinement ou bien encore dans les jours précédant l’allocution télévisée du 13 avril. Ce dernier échange intervient au moment où Emmanuel Macron semble marquer le pas, selon les informations du Canard enchaîné. « On ne peut pas dire que la chance ait toujours été avec nous », aurait confié, le président de la République le 13 mai dernier lors du Conseil des Ministres. Dans le même temps, la popularité du chef de l’Etat s’effrite face aux critiques de plus en plus grandes des Français sur la gestion de la crise par l’Exécutif.

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Macron au bord de la rupture ? “Il faut qu’il renverse la table !”, Sarkozy tente de le bousculer

    1. Yannouch

      Un « repas » entre Guignols politiciens parasites et nuisibles à la France et aux Français.

    2. robert davis

      La chance n’a rien à voir, micron rate tout ce qu’il touche et les problèmes s’accumulent car il n’a jamais été capable d’en résoudre un seul. Bien sûr qu’à la fin il est submergé.

    3. robert davis

      Que micron renverse la table, la bouffe ou la garnisse ça ne changera rien, il reste un crétin malveillant et égoiste.

    4. maury

      Il est notre ennemi il a dit à un journaliste au début de son mandat qu’il était là pour détruire la France
      Il a été élu par nos ennemis ça ne fait plus aucun doute!!!!

    5. Filouthai

      C’est la faute à « pas de chance » !
      Décidément, quel piètre président !
      Quant à Sarko, il vient sans doute monnayer une amnistie.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *